L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Sanofi s'associe à Google pour développer un "laboratoire d'innovation en santé"

    PARIS (TICpharma) - Sanofi a annoncé le 18 juin dans un communiqué la création avec Google (groupe Alphabet) d'un "nouveau laboratoire d'innovation avec l'ambition de transformer radicalement le développement des futurs médicaments et services de santé en tirant parti de la puissance des nouvelles technologies de santé".

    Aucune précision n'est apportée sur les moyens financiers et humains mis en œuvre dans le cadre de cet accord, note-t-on.

    De premiers éléments sur cette collaboration, qui concerne notamment Verily, filiale de Google spécialisée dans les sciences de la vie, avaient été communiqués en mai, rappelle-t-on.

    La collaboration "vise à changer la manière dont Sanofi développe de nouveaux traitements et se concentrera sur trois grands objectifs: mieux comprendre les patients et les maladies, accroître l’efficacité opérationnelle de Sanofi, et améliorer l’expérience des patients et clients de Sanofi", rapporte le groupe français.

    "En combinant les innovations biologiques et données scientifiques de Sanofi avec les capacités de premier ordre de Google, de l’informatique en cloud jusqu’à l’intelligence artificielle [IA] de pointe, nous aspirons à donner aux patients les moyens de mieux prendre le contrôle de leur santé et à accélérer la découverte de nouvelles thérapies", explique Ameet Nathwani, directeur digital et directeur médical de Sanofi, cité dans le communiqué.

    Le laboratoire affiche l'ambition de "développer des approches thérapeutiques plus personnalisées ainsi que des technologies d'accompagnement pour améliorer les résultats cliniques" grâce à l'application de "techniques d'analyse approfondie à de vastes ensembles de données", en particulier ses propre "bases de données du monde réel".

    Dans un entretien à TICpharma en mai, le responsable mondial des sciences cliniques et des opérations de Sanofi, Lionel Bascles, avait rapporté que le groupe avait identifié "deux axes de développement" pour tirer parti des plateformes de Verily, rappelle-t-on.

    Il s'agissait d'"une étude observationnelle chez les patients atteints de sclérose en plaques (SEP)" permettant de "recueillir, sur des cohortes de patients, des informations sur la manière dont ces patients sont traités, vivent, etc., et, à partir de ces informations, de constituer un groupe de patients qui pourraient participer à un essai clinique".

    Les techniques d'IA développées avec Google seront également appliquées à "divers ensembles de données pour établir de meilleures projections des ventes et répercuter les enseignements qui en seront tirés sur les activités de marketing et la chaîne d'approvisionnement", avance Sanofi.

    L'IA doit permettre "de prendre en compte les informations en temps réel, ainsi que les contraintes géographiques et logistiques et les impératifs de fabrication, de manière à affiner la précision de ces activités complexes".

    Le dernier volet de l'accord porte sur une modernisation de l'infrastructure informatique et la migration de certaines des applications existantes de Sanofi sur la plateforme Google Cloud (GCP).

    "L’automatisation, l’extensibilité et l’agilité des applications -de même que le renforcement de ses capacités en matière de données et d’analyse- permettront à Sanofi d’accélérer et de simplifier la gestion des systèmes antérieurs et de faciliter l’accès aux technologies les plus récentes et leur intégration dans ses plans d’activités", indique le groupe.

    "La migration sur la GCP aura pour effet d’optimiser l'efficacité des coûts opérationnels et de promouvoir la réalisation des objectifs de l’entreprise et, en particulier, ceux du laboratoire d’innovation", ajoute-t-il.

    Edouard Hubert

    À suivre

    Dassault Systèmes investit dans la start-up BioSerenity

    Innovations

    CES 2019: ExactCure sécurise l'usage du médicament grâce à la biomodélisation

    LAS VEGAS (Nevada) (TICpharma) - La start-up ExactCure a présenté au Consumer Electronics Show (CES), qui s'est tenu la semaine dernière à Las Vegas, une application modélisant l'action d'un médicament sur le "jumeau digital" d'un patient afin de sécuriser la prise de traitements, et travaille déjà avec plusieurs établissements et industriels de santé.

    0 764

    Innovations

    CES 2019: les chatbots de WeFight s'étendent à la migraine, l'asthme et la dépression

    PARIS (TICpharma) - Après avoir développé Vik sein, un chatbot (ou agent conversationnel) qui répond aux questions des patientes atteintes d'un cancer du sein, la start-up WeFight annoncera en janvier au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas la sortie d'une version anglaise de l'outil, et son extension prochaine à d'autres pathologies comme la migraine, l'asthme et la dépression, a annoncé à TICpharma son directeur, Benoît Brouard.

    0 762

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    5 + 3 =