L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Novartis choisit la France pour installer son deuxième laboratoire d'innovation digitale (Biome)

    PARIS (TICsanté) - Après San Francisco, Novartis choisit la France pour lancer son deuxième "Biome", un laboratoire d’innovation digitale, a-t-on appris le 17 mai à l’occasion du salon VivaTech.

    Il s'agit de son premier laboratoire d'innovation digitale en Europe. Il sera installé à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), au sein du futur siège social du groupe.

    "Le Biome bénéficiera d'un espace de 250 mètres carrés pour permettre aux start-up hébergées d'innover et de répondre à certaines problématiques qui se posent aujourd'hui dans le secteur pharmaceutique. Ce Biome n'est pas un incubateur. Nous souhaitons accompagner les start-up et leur permettre d'expérimenter", a expliqué Bertrand Bodson, chief digital officer (CDO) -ou directeur du numérique- de Novartis, en marge de la deuxième journée du salon VivaTech.

    Pour Novartis, le "Biome Paris" doit être "vu comme un catalyseur qui permettra d’apporter des solutions concrètes pour les patients, en conjuguant technologie, données et science".

    Avec cette initiative, le laboratoire entend également "renforcer la collaboration étroite avec des acteurs de l’écosystème digital des plus matures, aux start-up tant en France qu’à l’international", a précisé Frédéric Collet, président de Novartis France.

    "Le problème principal que rencontrent les start-up avec les incubateurs réside dans le fait qu'il leur est ensuite difficile de changer d'échelle. Tout est fait pour un développement local mais pas pour aller à l'international", a-t-il complété.

    Un accompagnement "sur-mesure"

    Pour répondre à tous leurs besoins, nationaux ou internationaux, Novartis souhaite proposer aux entreprises et start-up du Biome du "sur-mesure" en fonction de chaque projet et donnera notamment accès à:

    • son réseau d’experts en interne et en externe
    • des données anonymisées
    • du mentorat personnalisé
    • des locaux neufs, "adaptés à une démarche collaborative, favorisant la créativité".

    En interne, le groupe pharmaceutique ambitionne également de "transformer les pratiques" et "expérimenter des méthodes de travail agiles favorisant l'intrapreunariat".

    "Moins d'une dizaine de personnes seront pleinement dédiées à ce projet mais, en réalité, c'est toute l'entreprise qui constituera des forces vives pour ce Biome", a souligné Bertrand Bodson, vantant "l'open innovation" et l'autonomie des entreprises partenaires.

    Observance médicamenteuse, digitalisation des essais cliniques, nouvelles méthodes de soins... plusieurs sujets sont déjà sur la table.

    En attendant que ce Biome accueille ses premières sociétés à Rueil-Malmaison pour une installation effective sur le site "d'ici la fin de l'année", Novartis planche déjà sur "12 projets à travers le monde", liant digital et pharmaceutique, a également fait savoir Bertrand Bodson.

    L'entreprise n'a pas souhaité communiquer le montant des investissements prévus dans le cadre de ce nouveau laboratoire d'innovation digitale.

    Wassinia Zirar
    Wassinia.Zirar@apmnews.com

    À suivre

    Le CNNum préconise un système de "consentement présumé" pour l'ouverture de l'espace numérique de santé

    Innovations

    CES 2019: les chatbots de WeFight s'étendent à la migraine, l'asthme et la dépression

    PARIS (TICpharma) - Après avoir développé Vik sein, un chatbot (ou agent conversationnel) qui répond aux questions des patientes atteintes d'un cancer du sein, la start-up WeFight annoncera en janvier au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas la sortie d'une version anglaise de l'outil, et son extension prochaine à d'autres pathologies comme la migraine, l'asthme et la dépression, a annoncé à TICpharma son directeur, Benoît Brouard.

    0 627

    Acteurs

    Coup d'arrêt pour la lentille mesurant la glycémie d'Alcon et Verily

    SAN FRANCISCO (TICpharma) - Verily (groupe Alphabet) a annoncé le 16 novembre sur son blog qu'il avait décidé de suspendre le développement d'une lentille de contact capable de mesurer la glycémie développée avec Alcon (groupe Novartis).

    0 444

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    5 + 4 =