L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Innovations

    La santé au coeur des quatre nouveaux Instituts interdisciplinaires d'intelligence artificielle

    PARIS (TICpharma) - La santé fait partie des missions privilégiées des quatre nouveaux Instituts interdisciplinaires d'intelligence artificielle (3IA), qui sont labellisés depuis le 24 avril, a annoncé le gouvernement dans un communiqué.

    La création de ces instituts était prévue dans la stratégie nationale de recherche en IA, présentée en novembre 2018, huit mois après l'annonce d'un plan national destiné "faire de la France un pays leader sur l'IA".

    Pour procéder au choix des 3IA, un appel à projets a été lancé en juillet 2018, ce qui avait donné lieu en novembre de la même année à la présélection des quatre instituts finalement labellisés le 24 avril.

    Ces quatre projets sont labellisés pour une période initiale de quatre ans avec des recommandations "portant notamment sur les spécialités et thèmes à privilégier", ont fait savoir le secrétariat général à l'investissement (SGI), le ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et l'innovation et le secrétariat d'Etat en charge du numérique dans le communiqué

    Ces 3IA sont:

    • MAIA@Grenoble-Alpes à Grenoble, avec pour applications privilégiées la santé, l'environnement et l'énergie
    • 3IA Côte d'Azur à Nice, avec pour applications privilégiées la santé et le développement des territoires
    • PRAIRIE à Paris, avec pour applications privilégiées la santé, les transports et l'environnement
    • ANITI à Toulouse, avec pour applications privilégiées le transport, l'environnement et la santé.

    75 millions d'euros de financements

    Ils bénéficieront d'un financement "minimal" de 75 millions d'euros (contre 100 millions annoncés en novembre 2018) dans le cadre du programme d'investissement d'avenir (PIA).

    "En tenant compte des cofinancements représentant un apport au moins équivalent par les partenaires publics et par les partenaires privés, les financements que les 3IA mobiliseront pour conduire leur programme de recherche, de formation et d’innovation seront donc a minima de 225 millions", avance le gouvernement.

    Une évaluation sera conduite au bout de deux ans, à l'issue de quoi le financement sera susceptible d’être "ajusté".

    "J'attends des 3IA qu'ils fonctionnent rapidement en réseau au plan national avec l'appui d'Inria [l'Institut national de recherche en informatique et en automatique]", indique la ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche et l'innovation, Frédérique Vidal, citée dans le communiqué.

    Deux appels à projets seront prochainement lancés afin de "compléter le volet du programme national de recherche en IA portant sur l'attraction et le développement de talents, en complément de l'action des 3IA".

    Doté d'environ 20 million d'euros chacun, l'un porte sur des chaires individuelles en IA et l'autre sur des programmes doctoraux. Ils seront ouverts à l'ensemble de la communauté scientifique en IA nationale, en dehors des 3IA.

    Marion-Jeanne Lefebvre

    À suivre

    Paris Healthcare Week 2019: le salon HIT fait la part belle aux start-up

    Politique

    L'exécutif muscle l'écosystème français de recherche en intelligence artificielle

    PARIS (TICpharma) - La ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation, Frédérique Vidal, et le secrétaire d'Etat chargé du numérique, Mounir Mahjoubi, ont présenté le 28 novembre une stratégie nationale de recherche en intelligence artificielle (IA) qui vise à mieux coordonner l'écosystème français pour une meilleure diffusion des innovations liées à ces technologies, notamment dans le secteur de la santé.

    0 769

    Acteurs

    Mounir Mahjoubi nomme un coordonnateur national pour la stratégie d’intelligence artificielle

    PARIS (TICpharma) - Expert en télécommunications, ancien des cabinets de la Hollandie, Bertrand Pailhès a été nommé coordonnateur national de la stratégie d’intelligence artificielle (IA), a annoncé le cabinet du secrétaire d'Etat chargé du numérique, Mounir Mahjoubi, dans un communiqué diffusé le 24 septembre.

    0 621

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    7 + 4 =