L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Bpifrance et Harmonie mutuelle s'allient pour investir dans les start-up de la santé connectée

    PARIS (TICpharma) - Bpifrance et Harmonie mutuelle ont signé le 4 avril un partenariat de co-financement pour développer les start-up de la santé connectée via le fonds Patient autonome.

    Bpifrance a fondé en 2017 son fonds Patient autonome, doté de 50 millions d'euros, afin d'investir en phase d'amorçage dans les start-up du domaine de la santé numérique. Bpifrance et la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam) s'étaient déjà associées pour orienter les informations de ce fonds, rappelle-t-on.

    "On apporte des primo-investissements de 0,5 à 2 millions d'euros et en réinvestissement à 3 millions d'euros", a expliqué Charha Louafi, directrice du fonds Patient autonome, lors de la signature du partenariat.

    "En tant qu'investisseurs, on a dû analyser les nouveaux enjeux liés à ce marché, [...] et on doit adapter notre manière de structurer ces investissements". Les exigences demandées à ces start-up sont "la force de la valeur médicale, la pérennité du modèle économique et l'anticipation des évolutions de l'organisation d'un établissement de soin, la manière dont la pratique médicale va être modifiée et comment le patient va pouvoir recevoir cette innovation", a complété la directrice du fonds.

    A l'heure actuelle, le fonds Patient autonome a investi dans deux start-up: Invivox, qui réalise des formations notamment pour les chirurgiens, et Doctoconsult, "une plateforme de téléconsultation associée à la thérapie digitale", a précisé Charha Louafi.

    Les start-up dans lesquelles vont investir le fonds sont classées selon trois "modèle[s] de croissance": les "innovations à modèle digital" (comme Invivox), "les innovations du parcours de soins" (comme Doctoconsult) et "la thérapie et [le] compagnon digital".

    Dans ces catégories, sept projets sont en cours d'instruction avec des perspectives de co-financement avec les fonds digitaux, les clients (établissements de soins, mutuelle) et les fonds de santé.

    "Pour le groupe Vyv et pour Harmonie mutuelle, l’innovation technologique en santé est un levier essentiel pour proposer à ses adhérents de nouveaux services", précisent Bpifrance et Harmonie mutuelle, dans un communiqué commun.

    Les partenaires "apporteront également une attention particulière aux projets permettant de diminuer le reste à charge des patients", détaillent-ils.

    "Le partenariat avec Harmonie mutuelle nous aide à augmenter la capacité d'investissement pour accélérer le développement de ces innovations" mais il va également "nous permettre de répondre à cette question sur l'expérience patient, sur l'organisation des établissements de soins", a expliqué Charha Louafi.

    Autrement dit, Harmonie mutuelle investira, si elle le souhaite, dans les start-up et ses établissements pourront servir de lieu pilote. Si Harmonie mutuelle n'a pas l'obligation de verser un certain montant, "l'objectif c'est que cela soit équilibré", a précisé la directrice du fonds.

    Aurelie Franc

    À suivre

    Pancréas artificiel: le système Diabeloop confirme son intérêt

    Acteurs

    Les Etats-Unis, un "faux eldorado" pour les start-up françaises de la santé connectée (Bpifrance)

    PARIS (TICpharma) - Alors que le Consumer Electronics Show (CES), qui s'est tenu du 8 au 11 janvier à Las Vegas (Nevada), a encore fait le plein cette année de start-up françaises de la santé connectée, la directrice du fonds Patient autonome de Bpifrance, Chahra Louafi, a pointé dans un entretien à TICpharma les particularités de ce marché, estimant que les Etats-Unis sont un "faux eldorado" pour les jeunes entreprises innovantes du secteur.

    0 470

    Innovations

    Roche et MSD planchent sur un futur écosystème autour de la blockchain et des données patients

    PARIS (TICpharma) - A l'initiative de la société de conseil Hello Tomorrow, les laboratoires Roche et MSD, Bpifrance et l'Alliance pour la recherche et l'innovation des industries de santé (Ariis) se sont associés pour "fédérer un écosystème autour de la blockchain et des données patients dans les six mois", a-t-on appris le 7 novembre à l'occasion de la présentation d'un livre blanc sur le même thème.

    1 425

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    7 + 8 =