L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    L'Institut Curie et Leo Pharma s'associent pour identifier les risques de thrombose liée au cancer

    PARIS (TICpharma) - Le laboratoire Leo Pharma et l'Institut Curie ont noué un partenariat pour "repérer les facteurs de risque de développement d'une maladie thrombo-embolique veineuse (MTEV) chez les patients atteints de cancer, grâce à l’intelligence artificielle (IA)", a expliqué à TICpharma le Dr Alain Livartowski, pneumologue et "directeur des données de l’ensemble hospitalier" à l'Institut Curie.

    L'IA en question est développée en interne, "par un data scientist de l'Institut Curie qui travaille sur des algorithmes en open source", a indiqué le Dr Alain Livartowski.

    Cette IA doit permettre de compléter l’expérience du médecin pour comprendre comment certains facteurs amènent des patients atteints de cancer à développer une MTEV et, à terme, de "déterminer de nouveaux scores".

    La thrombose, qui se caractérise par la formation d’un caillot au sein du système veineux, est "parfois difficile à repérer automatiquement", a souligné le Dr Livartowski. Pour les patients atteints d'un cancer, le risque de contracter une thrombose est "multiplié par 4", a-t-il rappelé.

    Le cancer constitue d’ailleurs à lui seul un des facteurs de risque les plus fréquents de survenue de MTEV en raison de plusieurs facteurs:

    • le sang a tendance Ă  coaguler plus facilement chez le patient atteint de cancer, ce qui a pour consĂ©quence un risque de formation de caillot
    • les cathĂ©ters veineux centraux, qui sont souvent posĂ©s chez les patients pour faciliter l’administration de la chimiothĂ©rapie, provoquent Ă©galement des caillots
    • certains traitements anticancĂ©reux (chimiothĂ©rapie, traitements hormonaux, radiothĂ©rapie, chirurgie) accĂ©lèrent aussi l'apparition de MTEV.

    Dans le cadre du partenariat entre Leo Pharma et l'Institut Curie, l'IA s'entraîne sur des "données textuelles issues des dossiers médicaux" de l'institut et travaille sur "le traitement automatique du langage", a détaillé le directeur des données de Curie.

    Leo Pharma est le financeur du projet, pour lequel les deux parties ont choisi de ne pas dévoiler de détails financiers.

    Un étude attendue "pour la fin de l'année"

    Une étude rétrospective, dont les résultats sont attendus "pour la fin de l’année 2019", doit évaluer dans quelle mesure l'IA peut "aider le médecin à comprendre comment certains facteurs connus, et d’autres facteurs encore inconnus, peuvent amener des patients atteints de cancer à développer une MTEV".

    "Si tel était le cas, de nouvelles recommandations pour prévenir le développement de ces thromboses pourraient être envisagées ainsi que l’identification d’un ou de plusieurs profils de patients à risque", ont souligné les deux partenaires dans un communiqué.

    "Nous travaillons sur ce projet depuis un an. Il répond à une vraie question médicale et si cela fonctionne, nous répondrons à un besoin non couvert. Plus tard, cela peut même ouvrir de nouvelles perspectives de recherche", a expliqué le Dr Livartowski.

    En attendant de premiers résultats, l'Institut Curie poursuit ses autres projets en IA, notamment celui avec la start-up Owkin, initié en octobre dernier, et qui doit aboutir au lancement d'une plateforme open source de recherche en IA "au cours de l’année 2019" (lire dépêche du 19 octobre 2018).

    Wassinia Zirar
    Wassinia.Zirar@apmnews.com

    À suivre

    Comment Janssen investit dans l’IA pour accélérer sa transformation numérique

    Acteurs

    Le Health Data Hub et le Grand défi "IA et santé" dévoilent les dix lauréats de leur appel à projets

    PARIS (TICpharma) - Le Health Data Hub et le Grand défi "IA et santé" ont dévoilé le 9 juillet les dix lauréats de leur appel à projets "l'intelligence artificielle (IA) pour une expérience améliorée du système de santé", qui bénéficieront d'un accompagnement "humain, technique et financier" pendant un an.

    0 1277

    Acteurs

    Cancer: comment MSD France s'appuie sur le numérique pour accompagner patients et professionnels

    PARIS (TICpharma) - La directrice de l’activité oncologie de MSD France (groupe Merck & Co), Nassima Mimoun, a expliqué le 7 juillet à TICpharma comment son laboratoire s'appuie sur la "révolution thérapeutique, technologique et sociétale" que permet le numérique pour renforcer le rôle des patients, accompagner les professionnels de l'oncologie dans leur pratique et accélérer la recherche.

    0 1368

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    7 + 4 =