L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Takeda s'associe à Koneksa pour intégrer des données en vie réelle à ses essais cliniques

    TOKYO (TICpharma) - Takeda a annoncé le 8 novembre dans un communiqué qu'il allait utiliser des outils d'e-santé afin d'intégrer des données en vie réelle à ses essais cliniques grâce à un partenariat avec la société américaine Koneksa Health.

    Takeda intégrera notamment un biocapteur et des technologies portables dans ses essais de stade précoce afin de recueillir des données jusqu'ici difficiles à obtenir, telles que le niveau d'activité ou la qualité de sommeil. Aucun détail financier n'a été communiqué.

    Le premier groupe pharmaceutique japonais a déclaré que le but du partenariat est de développer des "biomarqueurs numériques" afin d'améliorer la prise de décision et éventuellement fixer un des paramètres permettant d'évaluer l'état de santé des patients dans leur milieu de vie.

    La société a ajouté que ces nouvelles manières de collecter des données, au-delà du rapport traditionnel patient-chercheur, étaient nécessaires afin d'évaluer la progression de la maladie et les effets du traitement. Les outils de santé mobile permettent d'assurer un suivi quotidien des symptômes observés chez le patient, a-t-elle noté.

    L'intérêt de l'industrie pour les dispositifs de santé mobile s'est confirmé ces dernières années. Le directeur sciences de la vie du cabinet de conseil Pope Woodhead, Andrew Hobbs, a estimé en mai que ces outils pouvaient être le "saint Graal" permettant d'apporter des preuves en vie réelle aux autorités évaluant l'efficacité et la qualité des traitements médicaux.

    Elia Stupka, directrice de la génomique et de la biologie computationnelle chez Boehringer Ingelheim a jugé lors d'une conférence en début d'année que l'avenir de la médecine de précision devra être guidé par les outils de santé mobile, les applications et les communautés en ligne.

    Plus récemment, Matthew Bonam, directeur de projet au sein de la R&D d'AstraZeneca, a fait part de ses espoirs quant à l'utilisation des nouvelles technologies, prédisant que les dispositifs connectés et les applications mobiles sur smartphone allaient conduire à des traitements plus personnalisés, en fonction des besoins des patients.

    Des mesures réglementaires ont également été prises dans ce domaine par la Commission européenne dans le cadre de sa stratégie pour la création d'un marché unique du numérique.

    Elle a dévoilé en avril 2016 une série d'actions pour aider l'industrie européenne à tirer le meilleur parti des nouvelles technologies. La Commission entend ainsi "mettre en place des projets pilotes à grande échelle afin de renforcer l'internet des objets et les technologies de fabrication avancée", notamment dans le secteur des services de santé mobile.

    Thomas Meek

    À suivre

    L'"immobilisme étatique" en matière de numérique en santé pointé du doigt

    Acteurs

    Des partenaires et une bonne gouvernance, la recette d'AstraZeneca pour faire de l'IA

    GÖTEBORG (Suède) (TICpharma) - Chatbots, usine connectée... le laboratoire anglo-suédois AstraZeneca fait sa mue digitale et prend le virage de l'intelligence artificielle (IA) en s'appuyant sur "un dialogue multi-partenarial et une bonne gouvernance", ont expliqué deux de ses représentants à TICpharma.

    0 1077

    Acteurs

    Au bord de la faillite, Cellnovo cesse la commercialisation de sa micro-pompe à insuline connectée

    PARIS (TICpharma) - La medtech française Cellnovo, en grande difficulté financière, a décidé de cesser ses activités de production ainsi que la commercialisation de sa micro-pompe à insuline connectée, a-t-elle annoncé le 28 mars dans un communiqué.

    0 1039

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    7 + 5 =