L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Etudes

    Des chercheurs font le pari de l'IA pour prédire l'efficacité de l'immunothérapie anticancéreuse

    PARIS (TICpharma) - C'est une première: des chercheurs français ont réussi à entraîner une intelligence artificielle (IA) pour exploiter des images médicales et en extraire des informations biologiques et cliniques destinées à prédire la réponse du patient à l'immunothérapie anticancéreuse, sans pratiquer de biopsie.

    L'immunothérapie vise à mobiliser les défenses immunitaires du patient pour lutter contre les cellules tumorales. Les produits disponibles sur le marché ciblent principalement la protéine PD-1/PD-L1. C'est notamment le cas d'Opdivo* (nivolumab, Bristol-Myers Squibb), Keytruda* (pembrolizumab, Merck & Co), Bavencio* (avélumab, Merck KGaA/Pfizer) et Tecentriq* (atézolizumab, Roche).

    Si cette approche est "en plein essor" et peut efficacement remplacer la chimiothérapie dans le traitement de certains cancers comme ceux touchant à la sphère ORL ou encore le mélanome, "les médecins ne peuvent pas encore déterminer quel patient sera réceptif", a expliqué à TICpharma le Pr Eric Deutsch, chef du département médical de radiothérapie du centre de lutte contre le cancer (CLCC) Gustave-Roussy de Villejuif (Val-de-Marne).

    "Tout le challenge est de trouver le moyen de mieux orienter l'immunothérapie, parce qu'actuellement seuls 15% à 30% des malades sont répondeurs aujourd'hui" et aucun marqueur de réponse n'existe, a-t-il ajouté.

    Un constat partagé par Nikos Paragios, fondateur de TheraPanacea, qui a noté auprès de TICpharma qu'aujourd'hui,

    Pour accéder à la suite de l’article, vous devez accepter les cookies de performance et de suivi. Ils nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
    Wassinia Zirar
    Wassinia.Zirar@apmnews.com

    À suivre

    Comment Med-eShare veut collecter et monétiser le partage de données de santé

    Politique

    La FDA présente son plan pour réglementer les logiciels embarquant de l'IA

    SILVER SPRING (Maryland) - La Food and Drug Administration (FDA) américaine a publié son plan pour réguler les logiciels considérés comme des dispositifs médicaux (DM), ou Software as a Medical Device (SaMD), et embarquant de l'intelligence artificielle (IA) et du machine learning (ML), a-t-elle annoncé dans un communiqué le 12 janvier.

    0 1334

    Acteurs

    Sanofi, Orange, Generali et Capgemini s'allient dans l'e-santé

    PARIS (TICpharma) - Sanofi, Orange, l'assureur Generali et l'entreprise de services numériques (ESN) Capgemini ont annoncé la création d'une société commune "dans le domaine de l’e-santé" en France, dotée d'un investissement initial de 24 millions d'euros, dans un communiqué le 25 janvier.

    0 1979

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    9 + 2 =