L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Politique

    Données de santé: Agnès Buzyn lance une mission de préfiguration du "Health Data Hub"

    PARIS (TICpharma) - Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé, a confié une mission de préfiguration du "Health Data Hub" à Dominique Polton, Marc Cuggia et Gilles Wainrib, a annoncé son cabinet le 12 juin dans un communiqué.

    Invitée à clore la 4e Journée des start-up innovantes du dispositif médical du Syndical national de l'industrie et des technologies médicales (Snitem), le 6 juin, Agnès Buzyn a estimé que l'accès aux innovations en santé devait être accéléré et a rappelé le "patrimoine exceptionnel" de la France en matière de données de santé.

    La ministre a profité de l'événement organisé par le Snitem pour annoncer une mission de préfiguration du Health Data Hub, qui, selon elle, doit permettre "une exploitation optimale de toutes nos sources de données, par les différents acteurs, et en particulier les start-up".

    Dans un communiqué diffusé mardi, son cabinet a précisé que cette mission était pilotée par Dominique Polton, présidente de l’Institut national de données en santé (INDS), le Dr Marc Cuggia, professeur d’informatique médicale, praticien hospitalier au CHU de Rennes et spécialiste des entrepôts hospitaliers, et Gilles Wainrib, président fondateur de la start-up Owkin, spécialisée dans le machine learning (apprentissage automatique) appliqué à la recherche médicale.

    La première mission du Health Data Hub sera de "favoriser la mise en œuvre de l’élargissement du SNDS [système national des données de santé] aux données cliniques", a indiqué le ministère.

    Ce hub devra également permettre aux utilisateurs "d’exploiter les données de santé de manière plus efficace", en rassemblant "des plateformes d’hébergement, des outils d’exploitation et les compétences nécessaires à l’émergence d’usages innovants".

    La mission Polton-Cuggia-Wainrib doit rendre ses conclusions "à la fin du mois de septembre" et doit permettre de "construire, conjointement avec ses futurs utilisateurs, cet écosystème".

    Annoncé par le président de la République, le 29 mars, en clôture du sommet de l’intelligence artificielle (IA), le laboratoire d’exploitation des données de santé que sera le Health Data Hub est né du rapport Villani sur l'IA, rappelle-t-on (voir dépêche du 30 mars 2018).

    Trois experts des données de santé

    Spécialiste des données de santé, Dominique Polton, présidente de l'INDS, a notamment remis en décembre 2017 un rapport sur le suivi en vie réelle des médicaments, cosigné avec le professeur de pharmacologie Bernard Bégaud et Franck von Lennep, ancien patron de la direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees) aujourd'hui conseiller du premier ministre (voir dépêche du 2 janvier 2018).

    Formée à l'Ecole nationale de la statistique et de l'administration économique (Ensae), Dominique Polton a été directrice de la stratégie, des études et des statistiques (2005-2013) au sein de la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam), où elle a ensuite été conseillère auprès du directeur général (2014-2016).

    A ses côtés au sein de la mission, le Dr Marc Cuggia, professeur des universités en informatique médicale, est ausi un spécialiste du big data en santé. Praticien hospitalier, il est responsable de l'unité "fouille de données" du CHU de Rennes et coordinateur du réseau des centres de données cliniques du Grand Ouest depuis 2013.

    Troisième pilote de la mission, Gilles Wainrib a créé la start-up Owkin en septembre 2016. La société, qui développe la plateforme logicielle Socrates, permet à ses utilisateurs de construire des algorithmes de machine learning pour trouver des corrélations entre des données médicales (textes issus de dossiers médicaux, imageries, données génétiques, etc.) et certains phénotypes cliniques.

    Le 4 avril, dans les locaux parisiens de la start-up, l'Inserm et Owkin ont officiellement signé un accord permettant aux 13.000 chercheurs du premier de bénéficier du logiciel édité par le second.

    La mission Polton-Cuggia-Wainrib s'appuiera sur un groupe de travail. Il est composé de représentants de l'Inserm et du CNRS mais aussi "de membres de l’écosystème des start-up, de professionnels de santé, d’un représentant des industriels du médicament et des représentants des ministères des solidarités et de la santé, de la recherche et de l’enseignement supérieur, de l’assurance maladie et du service du premier ministre en charge de la transformation numérique de l’action publique", a indiqué le ministère en charge de la santé.

    Stéphanie Combes, cheffe de la mission d’administration des données de santé à la Drees, a, elle, été nommée rapporteuse du groupe de travail.

    Des auditions sont prévues "fin juin-début juillet", a-t-on appris auprès d'un membre du groupe de travail.

    Wassinia Zirar
    Wassinia.Zirar@apmnews.com

    À suivre

    Comment l'informatique et les données dopent l'évaluation des produits de santé

    Etudes

    L'essor de l'IA en santé freiné par la difficulté d'accès aux données

    PARIS (TICpharma) - Si la santé fait partie des "secteurs les plus dynamiques" en intelligence artificielle (IA), la difficulté d'accès aux données qui permettent d'entraîner ces technologies constitue un "frein majeur" à leur développement en France, conduisant les innovateurs à "se tourner vers l'étranger", déplore une étude du pôle interministériel de prospective et d'anticipation des mutations économiques (Pipame) publiée le 19 février.

    0 929

    Solutions

    L'Ariis et l'Inca s’allient pour créer une plateforme de données en oncologie

    PARIS (TICpharma) - Dans le cadre du nouveau contrat stratégique de filière industries et technologies de santé signé le 4 février, l'Alliance pour la recherche et l’innovation des industries de la santé (Ariis) et l'Institut national du cancer (Inca) mènent conjointement un projet visant à créer une plateforme de données en oncologie, "futur outil de recherche publique et privée, compatible avec le Health Data Hub (HDH)", a expliqué à TICpharma Marco Fiorini, porteur du projet et secrétaire général de l’Ariis.

    0 1471

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    4 + 2 =