L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    L'application de rencontres Grindr épinglée après avoir partagé le "statut VIH" de ses utilisateurs

    LOS ANGELES (Californie), PARIS - L'application américaine de rencontres homosexuelles Grindr est accusée de partager les données personnelles de ses utilisateurs avec des entreprises tierces, notamment leur statut sérologique renseigné sur la plateforme.

    Après le géant Facebook, plongé dans la tourmente depuis 15 jours pour avoir permis à la société privée Cambridge Analytica de récupérer les données de 50 millions d’utilisateurs via un test psychologique, c'est au tour de Grindr de se faire épingler.

    Après la parution d'une enquête du site Buzzfeed le 3 avril confirmant des informations de l'ONG norvégienne Sintef, la plateforme de rencontres -qui revendique 3,6 millions d'utilisateurs quotidiens- est accusée d'avoir partagé les renseignements fournis par ses utilisateurs, notamment s’ils sont ou non porteurs du VIH.

    Elements hautement sensibles, les données sérologiques sont renseignées volontairement par les utilisateurs sur leur profil, où est également indiqué la date de leur dernier test VIH. Ces informations auraient été partagées avec deux prestataires de Grindr: Apptimize et Localytics, chargés d’évaluer les statistiques de l’app et de l'optimiser.

    En France, où l'app compterait plus de 260.000 utilisateurs, d'après ses chiffres, le su

    Pour accéder à la suite de l’article, vous devez accepter les cookies de performance et de suivi. Ils nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
    Wassinia Zirar
    Wassinia.Zirar@apmnews.com

    À suivre

    L'Inserm et la start-up Owkin s'associent pour booster la recherche en intelligence artificielle

    Acteurs

    Insuffisance cardio-respiratoire: la start-up Biosency veut passer de la télésurveillance à la prédiction des crises

    CESSON-SEVIGNE (Ille-et-Vilaine) (TICpharma) - La start-up bretonne Biosency, qui propose un bracelet connecté pour patients insuffisants cardio-respiratoires chroniques, souhaite passer à l'étape supérieure en intégrant un algorithme de prédiction des crises dans son dispositif médical (DM), a expliqué sa présidente, Marie Pirotais, le 19 novembre à TICpharma .

    0 2459

    Acteurs

    Docaposte fait sa mue pour passer "de l'e-santé à la santé"

    PARIS (TICpharma) - Docaposte, filiale numérique du groupe La Poste, a fait un virage à 360 degrés cet été et redéfini sa stratégie en santé pour passer de l'ère de l'e-santé à celle de la santé impliquant le numérique, a expliqué à TICpharma début novembre Carla Gomes, directrice du marché santé de Docaposte.

    0 2183

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    6 + 2 =