L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Innovations

    Adherium met au point des inhalateurs connectés pour améliorer l'observance dans l'asthme

    ORLANDO (Floride) (TICpharma) - Des patients utilisant un dispositif d'inhalation connecté pour leur traitement de fond de l'asthme ont pu améliorer le contrôle de leur maladie, selon une petite étude présentée au congrès conjoint de l'American Academy of Allergy, Asthma & Immunology (AAAAI) et de la World Allergy Organization (WAO), qui s'est achevé le 5 mars à Orlando.

    Cette étude a été menée avec un dispositif d'inhalation connecté développé par la société néo-zélandaise Adherium, spécialisée dans les technologies d'e-santé en vue d'améliorer la surveillance et l'observance des malades chroniques.

    Outre une gamme d'inhalateurs connectés, elle propose des logiciels pour appareils mobiles pour les patients atteints d'asthme et de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), note-t-on.

    Dans cette étude présentée en session orale, le Dr Andrew Weinstein de l'Asthma Management Systems à Rockland (Delaware) et ses collègues ont voulu valider un modèle de prise en charge de l'observance thérapeutique reposant sur les principes séquentiels suivants: mesurer l'adhésion du patient au traitement, identifier les éléments qui génèrent une non-adhésion, utiliser des stratégies spécifiques pour lever ces barrières ainsi que des compétences en communication pour améliorer la diffusion de ces stratégies.

    Les chercheurs ont inclus 40 adultes asthmatiques avec un faible contrôle de leur maladie (score ACQ supérieur à 1 point) puis les ont randomisés en aveugle entre un suivi par des médecins formés au modèle de prise en charge de l'observance thérapeutique et par des médecins contrôles, selon le résumé de la communication.

    Les patients étaient tous traités par association fixe de mométasone + formotérol (Dulera, Merck & Co, non disponible en Europe).

    Dans le groupe interventionnel, les séquences du modèle ont été appliquées et, pour suivre l'observance thérapeutique en particulier, un dispositif connecté et une appli mobile ont été utilisés tandis qu'aucune action particulière n'a été entreprise dans le groupe contrôle.

    Des résultats significatifs dans le contrôle de l'asthme

    Après trois mois, l'analyse des données indique que le contrôle de l'asthme était amélioré de 0,75 point pour les patients utilisant les outils de suivi connectés et de 0,19 point dans le groupe contrôle par rapport au score ACQ initial (qui était respectivement de 1,86 et 1,59 point, sans différence significative), soit une différence statistiquement significative.

    Un nombre significativement plus important de patients ont obtenu une amélioration minimale cliniquement significative (au moins 0,5 point) parmi ceux utilisant les outils connectés par rapport à ceux du groupe contrôle (13 vs 6).

    Ces résultats valident ce modèle de prise en charge de l'observance thérapeutique, concluent les chercheurs.

    Dans un communiqué paru le 5 mars, Adherium précise que l'inhalateur connecté utilise son système Smartinhaler, une gaine munie de capteurs qui s'ajuste sur le dispositif d'inhalation et envoie automatiquement les données d'utilisation par Bluetooth aux ordinateurs et appareils mobiles (tablette, smartphone). Les patients reçoivent des notifications sur leur observance thérapeutique afin de les inciter à prendre leur traitement le cas échéant.

    Le PDG de la société, Arik Anderson, a indiqué que plus de 100.000 dispositifs ont été distribués dans plus de 30 pays dans des études cliniques ou dans un cadre commercial, permettant d'avoir une expérience clinique croissante.

    Adherium a signé un partenariat avec AstraZeneca en 2015 pour équiper les différents dispositifs d'inhalation du groupe britannique disponibles dans le traitement de l'asthme et de la BPCO avec son système connecté, rappelle-t-on.

    Luu Ly Do Quang

    À suivre

    L'Institut Montaigne plaide pour un "Pacte innovation santé 2025" (rapport)

    Innovations

    Health Data Hub: dix projets retenus pour faire de "l'IA à la française" une réalité

    PARIS (TICpharma) - La mission de préfiguration du Health Data Hub, pilotée par Jean-Marc Aubert, directeur de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), a dévoilé le 16 avril les 10 lauréats du premier appel à projets pour la création de cette future plateforme de données de santé, en présence d'Agnès Buzyn.

    0 2101

    Innovations

    Le diagnostic et le développement de médicaments prisés par les start-up en IA (Bpifrance)

    PARIS (TICpharma) - Les start-up du domaine de l'intelligence artificielle (IA) appliquée à la santé investissent en majorité le marché du diagnostic médical, suivi par les offres de services numériques pour la découverte et le développement de médicaments, a relevé le 26 mars Rosalie Maurisse, responsable du domaine santé à la direction de l'expertise innovation de la banque publique d'investissement Bpifrance.

    0 1201

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    8 + 1 =