L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Nokia réfléchit à l'avenir de sa division santé numérique

    PARIS (TICpharma) - Nokia a annoncé le 15 février le lancement d'"une revue stratégique de son activité de santé numérique", portée par la filiale Nokia Health créée en 2017, ce qui pourrait notamment déboucher sur une vente.

    Nokia Health pourra-t-elle souffler sa première bougie?

    L'avenir de la jeune filiale e-santé du groupe de télécoms finlandais est flou depuis que la maison-mère a annoncé le lancement d'une "revue stratégique" de sa santé numérique, qui pourrait aboutir à "une transaction ou d’autres changements".

    Nokia a indiqué que ses brevets, ses partenariats en matière de marque et ses filiales de licence de technologique n'étaient pas concernés par la procédure.

    Née en juin 2017, un an après l'acquisition par Nokia de la pépite française des wearables Withings, pour 170 millions d'euros, Nokia Health est l'un des segments sur lequel le spécialiste des équipements de réseaux mobiles comptait pour trouver des relais de croissance.

    En juin 2016, quand Nokia partait à l'assaut de la santé connectée et croquait Withings, il expliquait vouloir "ouvrir un nouveau chapitre de [son] histoire" et espérait "capitaliser sur les opportunités offertes par le secteur de la santé" (voir dépêche TICsanté du 9 juin 2016).

    Balance connectée, podomètre, capteurs de sommeil... le catalogue Withings offrait de multiples produits de santé pour séduire... en vain.

    La santé connectée: un secteur trop ambitieux pour Nokia?

    Pour célébrer la naissance de Nokia Health, le cofondateur de Withings, Cédric Hutchings, actuel vice-président Digital Health de Nokia, avait annoncé en juin 2017 que le groupe souhaitait alors se concentrer sur trois domaines pour sa nouvelle gamme produits (voir dépêche du 26 juin 2017).

    Au programme: "coaching personnalisé" des patients, "accessibilité" des outils en termes de prix et d'utilisation, et "relation patient-médecin", qu'il faut "réinventer".

    Ce nouveau positionnement davantage axé sur la santé et moins sur le bien-être n'aura finalement pas permis à Nokia de trouver sa cible dans un marché des apps et des objets connectés de santé extrêmement concurrentiel.

    Le lancement de la revue stratégie intervient alors que Nokia, leader de la téléphonie mobile à l'aube des années 2000, a raté le virage des smartphones et a dû compenser ses pertes pour continuer à exister dans un marché largement trusté par les géants coréen et américain Samsung et Apple. Pour cela, il n'a pas hésité à supprimer des milliers de postes à travers le monde.

    En avril 2016 en France, Nokia annonçait 400 suppressions de postes. Un an plus tard, c'était au tour de ses unités de production finlandaises d'être amputées de 200 postes. Et cette année encore, Nokia a annoncé qu'il supprimerait 425 postes en Finlande dans le cadre de son plan global d'économies de 1,2 milliard d'euros initié après l'acquisition en 2016 de son concurrent franco-américain Alcatel-Lucent.

    Nokia a annoncé le 1er février des revenus pour l'année 2017 de 23,1 millions d'euros contre 23,6 millions pour l'exercice déjà moribond de 2016. Un recul qui peut expliquer la volonté du groupe de se recentrer sur ses activités -rentables- technologiques.

    Nokia emploie 102.800 personnes dans le monde, dont 6.300 en Finlande.

    Nokia Health en 4 actes
    • Avril 2016: Nokia annonce sa volonté d'acquérir le français Withings
    • Juin 2016: Nokia rachète Withings pour 170 millions d'euros
    • Juin 2017: Withings by Nokia devient Nokia Health
    • Février 2017: Nokia réfléchit à l'avenir de Nokia Health
    Wassinia Zirar
    Wassinia.Zirar@apmnews.com

    À suivre

    Koovea, la start-up qui trace les médicaments thermosensibles avec des capteurs connectés

    Acteurs

    IA, blockchain, RGPD, Health Data Hub... tout ce qu'il ne fallait pas manquer en 2018

    PARIS (TICpharma) - Boom de l'intelligence artificielle (IA), développement de la blockchain en santé, révolution réglementaire en matière de protection des données, lancement du Health Data Hub... l'essor de l'e-santé s'est poursuivi en 2018, avec de plus en plus d'initiatives de la part des institutionnels, des start-up et des industriels.

    0 616

    Politique

    Le gouvernement va investir dans l'amélioration des diagnostics médicaux par l'IA

    PARIS (TICpharma) - Le fonds pour l'innovation et l'industrie, doté de 10 milliards d'euros, va investir 30 millions d'euros sur trois ans dans l'amélioration des diagnostics médicaux par l'intelligence artificielle (IA) et 30 millions supplémentaires dans la fiabilisation des systèmes d'IA, a annoncé le ministre de l'économie et des finances, Bruno Le Maire, mercredi 18 juillet.

    0 715

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    4 + 5 =