Une opération de maintenance est prévue jeudi 29 juillet 2021 entre 13h15 et 13h45. L'accès au site sera interrompu durant cette période. Nous vous remercions pour votre compréhension.

L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Innovations

    Pharmacovigilance: surveiller les réseaux sociaux pourrait générer des signaux d'alerte précoces

    0 1185

    PARIS (TICpharma) - Plusieurs projets français et européens ont été lancés afin de déterminer comment une surveillance des réseaux sociaux pourrait être utilisée pour améliorer la pharmacovigilance, notamment en générant des signaux d'alerte précoces, a-t-on appris lors d'une séance de l'Académie nationale de pharmacie, mercredi 12 octobre.

    Le système actuel de pharmacovigilance souffre d'une sous-notification, liée à un manque de déclarations des professionnels de santé. Des mesures ont été prises pour permettre aux patients de faire eux aussi des déclarations au système de pharmacovigilance, mais cela reste minoritaire (seulement 5% des notifications en 2015 viennent des patients), a noté en préambule à cette séance Alain Saint-Pierre, de l'Académie de pharmacie.

    Outre des projets de facilitation des notifications grâce à des applications pour smartphone, une nouvelle piste consisterait à rechercher sur les réseaux sociaux et les forums de discussion, où les patients s'expriment facilement et recherchent des informations, tout ce qui concerne des médicaments et leurs effets secondaires.

    Un sujet qui paraît nouveau mais qui pourtant ne l'est pas totalement. François Houyez, de l'association européenne Eurordis, a rappelé que "dès 1997, quand sont arrivés les antiprotéases en traitement du VIH, c'est sur internet que des patients ont commencé à parler de prises de poids importantes, qui n'avaient pas été vues dans les essais cliniques, de trop courte durée, et les ass

    Pour accéder à la suite de l’article, vous devez accepter les cookies de performance et de suivi. Ils nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
    François Boissier

    À suivre

    La Cnil saisie de plusieurs plaintes pour ouverture frauduleuse de dossier pharmaceutique

    Innovations

    L'Ă©dition 2021 du CES sera 100% virtuelle

    LAS VEGAS (TICpharma) - Alors que la pandémie de Covid-19 se poursuit, l'édition 2021 du Consumer Electronics Show (CES) se déroulera du 6 au 9 janvier de façon "entièrement numérique", a annoncé le 28 juillet la Consumer Technology Association (CTA), organisatrice de l'événement.

    0 4105

    Innovations

    Otsuka retire sa demande d'AMM européenne pour le médicament connecté Abilify MyCite

    LONDRES (TICpharma) - Otsuka a retiré sa demande d'autorisation de mise sur le marché (AMM) européenne du système Abilify MyCite associant un médicament en comprimé, l'antipsychotique Abilify (aripiprazole, Otsuka), et un capteur numérique ingérable destiné à suivre la prise du traitement par les patients, a fait savoir l'Agence européenne du médicament (EMA) le 24 juillet dans un communiqué.

    0 4337

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    4 + 8 =