L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Le Prix Galien 2017 met à l'honneur les outils numériques en santé

    PARIS (TICpharma) - L'édition 2017 du Prix Galien qui s'est tenue le 6 décembre a accordé une large place aux outils numériques de santé, avec pas moins de 31 candidats dans son volet e-santé, et un prix du dispositif médical accordé à un système d'imagerie 2D/3D.

    Créé à l'occasion de l'édition 2016, la catégorie "e-santé" du Prix Galien ne connaît pas la crise.

    Les 31 projets candidats cette année apportent la confirmation d'une grande diversité d'outils actuellement disponibles, développés par différentes catégories d'acteurs.

    On peut notamment citer le dispositif de labellisation des algorithmes utilisées dans le domaine de la santé "ADEL" (Algorithm Data Ethic Label, voir dépêche du 12 mai 2017), l'application mobile "Atchoum" développée par Janssen, l'outil d'aide au diagnostic "SkinDiag" adressé par le laboratoire Pierre Fabre aux dermatologues, ou les robots conversationnels conçus par la start-up WeFight (voir dépêche du 11 octobre 2017) (voir encadré ci-dessous).

    Le lauréat du Prix Galien 2017 dans cette catégorie est l'application mobile gratuite "Mon carnet AVK", développée par l'unité de formation et de recherche (UFR) en santé et le département pharmacie de l'université d'Angers, en partenariat avec la société Observia, pour assurer un meilleur suivi du traitement des patients sous anti-vitamines K (AVK).

    L'application permet de conserver au format numérique les résultats du test sanguin INR (International normalized ratio) réalisé chaque mois, en fonction des doses de médicaments ingérées par le patient, et donc d'évaluer l'efficacité du traitement.

    Elle intègre aussi une fonction agenda et une option de rappel automatique pour les examens de laboratoire prévus et les prises quotidiennes de médicament. L'application est téléchargeable gratuitement sur l'App Store.

    Côté dispositif médical, le lauréat du Prix 2017 est la société EOS Imaging, pour l'apport de son système EOS d'imagerie 2D/3D et de la suite logicielle en ligne EOSapps pour la planification 3D des chirurgies du rachis, de la hanche et du genou.

    "Nous avons conçu EOS pour répondre aux besoins spécifiques de l'imagerie orthopédique: fournir des images stéréo-radiographiques du corps entier 2D et 3D, à faible dose d'irradiation, dont sont extraites des données anatomiques précises et complètes du patient", a expliqué Marie Meynadier, directrice générale d'EOS Imaging citée dans un communiqué de la société diffusé à la suite de la remise du Prix Galien.

    "Ces données sont mises en œuvre dans nos solutions logicielles en ligne de planification, simulation et contrôle chirurgicale en 3D, qui visent à contribuer à l'efficience et à l'amélioration des résultats chirugicaux", a-t-elle précisé.

    Le recours au numérique était aussi présent au sein de la fondation Cheer Up, association d'étudiants bénévoles lauréate de la catégorie "accompagnement du patient" du Prix Galien 2017.

    Elle a développé cette année une application permettant de mettre en relation ses bénévoles avec de jeunes patients touchés par le cancer.

    L'association s'était déjà vu remettre le premier prix de la cancérologie connecté dans le cadre des 9èmes Rencontres de la cancérologie française (RCFr) en 2016.

    Les 31 candidats de la catégorie "e-santé"
    Addictaide.fr
    Adel
    Ajiko
    At PrEP
    Atchoum
    BCB Dexther Mobile
    Ben le koala
    Calendovia
    Citizendoc
    Dams
    Dermocontrol
    DocaMED
    Doctisia
    E-Fitback
    Haemoscore
    LifeInABox
    LMCoach
    Maela
    Médiveille
    Mon Carnet AVK
    Mon patch UV
    Objets connectés Drugcam
    PIM-CHeck
    Skindiag
    Smartcane
    SOS QR
    Simulme.com
    Vimarare
    WeFight
    Wistim
    Wizvi
    Raphael Moreaux
    raphael.moreaux@apmnews.com

    À suivre

    La start-up Ad Scientiam met à disposition une application mobile de suivi de la SEP

    Acteurs

    Neuropsy: Mensia Technologies veut remplacer le médicament par l'outil numérique

    PARIS (TICpharma) - La start-up Mensia Technologies, issue de l'Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria), s'apprête à publier les résultats d'une étude clinique démontrant les bénéfices du recours à une interface cerveau-ordinateur dans le traitement du trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), ouvrant la voie à une réponse non médicamenteuse à ces pathologies, a expliqué à TICpharma son directeur général, Michel du Peloux.

    0 488

    Acteurs

    Les industriels s'emparent du débat autour de la télémédecine

    PARIS (TICpharma) - Le Leem (Les entreprises du médicament), l'Association des laboratoires japonais présents en France (LaJaPF) et la société Iqvia (ex-QuintilesIMS) ont dévoilé, le 12 décembre, les résultats d'une étude sur l'impact de la télémédecine sur les parcours de soins, une façon pour les industriels "de participer à la réflexion autour de la transformation de notre système de santé", a expliqué Philippe Lamoureux, directeur général du Leem.

    0 673

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    3 + 8 =