Une opération de maintenance est prévue Vendredi 19 Aout 2022 entre 13h15 et 13h45. L'accès au site sera interrompu durant cette période. Nous vous remercions pour votre compréhension.

L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Politique

    Publication du cahier des charges sur la télésurveillance des prothèses cardiaques

    PARIS (TICpharma) - La télésurveillance des prothèses cardiaques implantables va pouvoir débuter avec une rémunération des professionnels effectuant cette activité, après la parution au Journal officiel du 22 novembre d'un arrêté sur le cahier des charges des expérimentations.

    En attendant une inscription définitive de l'acte de télésurveillance de ces dispositifs (défibrillateurs implantables et stimulateurs cardiaques), l'expérimentation, lancée dans le cadre des expérimentations de télémédecine prévues par la loi de financement de la sécurité sociale (LFSS) pour 2014, va constituer une phase transitoire.

    Interrogée par APMnews (groupe APM International, dont fait partie TICpharma), la direction générale de l'offre de soins (DGOS) a indiqué que "la parution du cahier des charges au JO permet désormais la rémunération des médecins réalisant la télésurveillance des prothèses cardiaques implantables à visée thérapeutique. Ceux-ci peuvent d’ores et déjà inclure les patients -la lettre-clé TSM est créée- mais la facturation interviendra à l’issue de la première période d’inclusion".

    Comme prévu (voir dépêche du 13 octobre 2017), la rémunération des personnes réalisant cette télésurveillance sera de 130 € par an. Il peut s'agir du "médecin effectuant la télésurveillance ou sa s

    Pour accéder à la suite de l’article, vous devez accepter les cookies de performance et de suivi. Ils nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
    François Boissier

    À suivre

    Sanofi inaugure le laboratoire "39bis" pour "booster" les projets en e-santé

    Acteurs

    DM numériques: France Biotech planche sur un cadre d'expérimentation pré-marquage CE

    PARIS (TICpharma) - La commission e-santé de l'association France Biotech planche sur un cadre réglementaire permettant d'expérimenter des dispositifs médicaux (DM) numériques traitant des données de santé avant leur marquage CE, a fait savoir Stéphane Tholander, responsable de la commission et directeur général de la start-up Cibiltech, lors d'un entretien avec TICpharma le 19 octobre.

    0 2010

    Politique

    Ce qu'il faut retenir du PLFSS pour 2022 dans l'e-santé

    PARIS (TICpharma) - L'avant-projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2022, dont APMnews/TICpharma a obtenu copie, contient plusieurs mesures relatives à l'e-santé, aux dispositifs médicaux (DM) numériques, à la télésurveillance et à la sérialisation en officine.

    0 1434

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    8 + 4 =