L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Innovations

    Unicancer et Oncodesign lancent le projet d'intelligence artificielle OncoSnipe

    DIJON (TICpharma) - La fédération de centres de lutte contre le cancer (CLCC) Unicancer et le groupe biopharmaceutique Oncodesign ont annoncé le 18 octobre la démarrage officiel de leur projet OncoSnipe visant à utiliser l'intelligence artificielle pour explorer de nouvelles stratégies thérapeutiques dans le traitement du cancer.

    Le projet fait appel à des méthodologies "basées entre autres sur l'intelligence artificielle, l'apprentissage statistique et l'enrichissement sémantique" afin d'identifier et de caractériser des patients résistants aux traitements anti-cancéreux et "orienter la recherche et le développement de solutions thérapeutiques spécifiques à travers l'identification de nouvelles cibles", ont détaillé Unicancer et Oncodesign dans un communiqué commun.

    Piloté et coordonné par Oncodesign pour une durée de quatre ans, OncoSnipe rassemble trois autres partenaires industriels: le spécialiste italien de l'intelligence artificielle Expert System, l'entreprise de bio-informatique Acobiom basée à Montpellier, et le cabinet de conseil et d'intégration lyonnais Sword.

    Côté académique, les hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS) et les CLCC Georges-François Leclerc (Dijon) et Institut Paoli-Calmettes (Marseille) prennent part au projet.

    La fédération Unicancer permettra à l'ensemble des partenaires du consortium d'accéder à sa plateforme ConSore (Continum soins-recherche).

    Cet outil, dont le développement a été lancé en 2013 par la fédération, permet, à l'instar d'un simple moteur de recherche, de procéder à des requêtes sur l'ensemble des bases de données des CLCC en France, notamment pour identifier certains profils de patients traités dans les centres, et former des cohortes.

    "ConSore sera considérablement enrichi par les partenaires d'OncoSnipe", soulignent Unicancer et Oncodesign, citant l'anonymisation des dossiers patients, l'intégration des données omiques issues de l'essai clinique, l'identification des patients similaires, la création d'un lien avec la plateforme de médecine de précision tranSMART et l'identification des populations de patients résistants ou insensibles aux traitements anti-cancéreux.

    "L'objectif est d'améliorer la modélisation des problématiques de résistances aux traitements anticancéreux par une contextualisation des données cliniques, omiques et d'imagerie par l'enrichissement de métadonnées pertinentes issues des dossiers patients", a expliqué le fondateur et PDG d'Oncodesign, Philippe Genne, cité dans le communiqué.

    "A l'issue de ce projet, Oncodesign sera capable d'identifier de nouvelles cibles pour traiter la résistance et l'insensibilité aux traitements. C'est un catalyseur puissant pour nos programmes de découverte, en partenariats ou en licensing", a-t-il ajouté.

    Le projet a obtenu l'avis favorable du comité de protection des personnes (CPP) Nord-Ouest IV pour la mise en place d'un essai clinique longitudinal, impliquant 600 patients dans trois indications représentatives des mécanismes de résistances et insensibilités en oncologie: les cancers du poumon, du sein et du pancréas.

    "Cette étude étudiera notamment les profils moléculaires associés à la non réponse aux traitements chez les patients atteints de ces cancers", est-il précisé.

    OncoSnipe bénéficie d'un financement de 7,7 millions d'euros dans le cadre du programme d'investissements d'avenir (PIA), sur un budget total de 12 millions d'euros.

    Raphael Moreaux
    raphael.moreaux@apmnews.com

    À suivre

    Unicancer s'allie avec AstraZeneca pour construire une base de données sur le cancer du poumon

    Innovations

    Etats-Unis: feu vert à la mise sur le marché d'une application mobile pour la contraception

    WASHINGTON (TICpharma) - La Food and Drug Administration (FDA) américaine a annoncé le 10 août qu'elle avait accordé pour la première fois une autorisation de mise sur le marché (AMM) à une application mobile pouvant être utilisée comme méthode de contraception grâce à un algorithme traçant les cycles menstruels et les périodes de fertilité de la femme.

    0 320

    Innovations

    La santé mentale à l'orée de sa digitalisation

    PARIS (TICpharma) - A l'heure du tout connecté, les spécialistes de la santé mentale semblent partagés entre les bienfaits des outils numériques pour un meilleur suivi des patients et leurs impacts psychologiques et cognitifs, alors que le ministère des solidarités et de la santé entend "promouvoir la santé mentale 3.0".

    0 473

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    5 + 1 =