L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Etudes

    Qualité globalement faible des applis mobiles pour le suivi du diabète (étude américaine)

    WASHINGTON (TICpharma) - Les applications mobiles en anglais proposées gratuitement aux diabétiques de type 2 sont rarement de bonne qualité, selon une lettre publiée dans Diabetes Care en août.

    Sarah Chavez de l'université de Floride à Gainsville et ses collègues ont sélectionné les premières applications mobiles proposées pour le diabète à juin 2016 sur iTunes et Google Play, soit 120 applications au total.

    Après élimination des doublons et des applications non anglophones, non destinées aux patients diabétiques, payantes ou nécessitant une inscription, trois évaluateurs ont analysé 89 applications.

    Ils ont utilisé l'echelle Mobile App Rating Scale (MARS), validée pour évaluer la qualité des applications santé, avec une note de 1 à 5 dans quatre domaines objectifs et un domaine subjectif (en page 44 du Référentiel de bonnes pratiques sur les applications et les objets connectés en santé de la Haute autorité de santé, HAS).

    Cette échelle n'étant pas spécifique du diabète, les évaluateurs ont également analysé si 6 tâches propres à la prise en charge du diabète (activité physique, nutrition, mesures glycémiques, doses d’insuline ou d’antidiabétiques, éducation thérapeutique, feedback

    Pour accéder à la suite de l’article, vous devez accepter les cookies de performance et de suivi. Ils nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
    La RĂ©daction
    redaction@ticpharma.com

    À suivre

    A l'Institut Curie, un "directeur des datas" pour "bâtir des ponts" entre les données

    Etudes

    DĂ©pistage du cancer du sein: l'IA a encore un "long chemin" Ă  faire avant une utilisation en pratique clinique

    LONDRES (TICpharma) - L'utilisation de l'intelligence artificielle (IA) pour le dépistage du cancer du sein a encore un "long chemin" à faire avant de pouvoir être implémentée en pratique clinique et des essais randomisés bien conçus dans de grandes populations sont nécessaires pour bien évaluer les systèmes actuellement commercialisés, estiment les auteurs d'une analyse systématique publiée début septembre par le British Medical Journal (BMJ).

    0 2462

    Etudes

    Outils de réalité virtuelle et augmentée: l'Anses met en garde contre le risque de "cybercinétose"

    PARIS (TICpharma) - L'utilisation d'outils de réalité virtuelle ou augmentée peut perturber les capacités sensorimotrices ainsi que le système sensoriel et conduire à des symptômes de cybercinétose, de type nausées, vertiges, sueurs, pertes d'équilibre, selon un avis de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) qui émet quelques recommandations pour limiter les effets indésirables.

    0 2943

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    9 + 8 =