L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Politique

    Dossier pharmaceutique: mise Ă  disposition officielle des dispensations de vaccins pendant 21 ans

    PARIS (TICpharma) - Le dossier pharmaceutique (DP) permet désormais de conserver les données de dispensation des vaccins pendant 21 ans, au lieu de quatre mois jusqu'à présent, ce qui doit permettre de renforcer la couverture vaccinale en France, a annoncé la présidente du Conseil national de l'ordre des pharmaciens (Cnop), Isabelle Adenot, lors d'une conférence de presse.

    Il s'agit de la mise en oeuvre concrète d'une fonction, baptisée DP-Vaccins, rendue possible par la publication au Journal officiel d'un décret en février 2015 et l'obtention de l'autorisation de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) en décembre 2015.

    La durée de conservation des données pour les autres médicaments reste fixée à quatre mois, sauf pour les médicaments biologiques, qui figureront pendant trois ans.

    Pour les vaccins, les pharmaciens verront la différence au sein du DP à l'issue de la période de quatre mois précédemment en vigueur, soit fin janvier 2017, a expliqué Isabelle Adenot. La retranscription des vaccins dispensés par le passé n'est pas prévue.

    La fonction sera par la suite enrichie avec l'apparition d'alertes sur les recommandations vaccinales lors de la consultation d'un DP. Elles permettront d'indiquer aux pharmaciens que, conformément au calendrier vaccinal en vigueur, tel patient est en âge de se faire vacciner contre telle maladie ou que, au vu de la dernière dispensation de vaccins, un rappel est nécessaire.

    Pour la présidente du Cnop, le DP-Vaccins agira comme un "pense-bête", au moment où la couverture vaccinale ne cesse de reculer dans l'Hexagone et où les Français sont de plus en plus sceptiques sur les vaccins.

    "Seuls 40% des Français savent où ils en sont dans leurs vaccins", a pointé Isabelle Adenot, sur la base d'une étude que l'ordre diffusera prochainement.

    Elle a souligné que le DP-Vaccins ne porterait que sur la délivrance, seul paramètre à disposition des pharmaciens, et pas sur l'administration des vaccins. Aussi le carnet de vaccination électronique, en cours d'expérimentation dans cinq régions via le site www.mesvaccins.net, "ne gêne pas le DP".

    "Devant la catastrophe sanitaire qu'est la réduction de la couverture vaccinale en France, aucun professionnel de santé ne doit rester les bras ballants", a déclaré Isabelle Adenot.

    Décret en attente pour ouvrir la consultation à tous les médecins hospitaliers

    Créé en 2008, le DP est aujourd'hui raccordé à 99,8% des officines (DP-Patient) et plus de 34 millions de patients en possèdent un. Il est également disponible à l'hôpital dans les pharmacies à usage intérieur (PUI). Depuis 2012, 317 établissements de santé ont signé des conventions leur permettant d'être raccordés mais seuls 243 le sont dans les faits.

    Après une expérimentation menée en 2013-16, la loi de santé de janvier 2016 a généralisé l'accès au DP à l'ensemble des médecins hospitaliers. Un décret est en attente de publication, après autorisation de la Cnil.

    Le texte devrait dans le même temps faire évoluer les modalités de consultation du DP. Actuellement, ce dernier est uniquement accessible avec la carte Vitale du patient et la carte de professionnel de santé du pharmacien ou du médecin, ce qui est compliqué à l'hôpital, où la carte Vitale est restituée après l'admission. Le décret à venir devrait ainsi autoriser la prise d'une empreinte de la carte Vitale valable pour 15 jours.

    Ce genre de simplification devrait faire progresser l'utilisation du DP à l'hôpital, a indiqué Isabelle Adenot.

    Le DP permet aussi la diffusion d'alertes sanitaires (DP-Alerte) et de messages de rappel et de retrait de lots (DP-Rappel). Il s'est doté en 2015 d'un dispositif pour informer les industriels sur les ruptures d'approvisionnement (DP-Ruptures).

    Pour la suite, l'ordre des pharmaciens travaille avec l'assurance maladie sur le rapprochement des données du DP avec le dossier médical partagé (DMP). Selon un décret publié en juillet, ce DMP, qui succède au dossier médical personnel, devra notamment comprendre des données sur la dispensation de médicaments issues du DP, ce qui pose de nombreuses questions techniques et juridiques, a pointé Isabelle Adenot.

    A plus long terme, la présidente du Cnop s'est montrée favorable à la possibilité pour les patients de consulter leur DP sur leur smartphone, dans des conditions de sécurité maximales, et de recevoir des alertes par ce biais. "C'est l'issue naturelle du DP", a-t-elle estimé, ajoutant que son "rêve" serait de se diriger vers un DP sur téléphone, avec des informations pouvant être traduites dans différentes langues étrangères.

    Le DP en chiffres
    • DP-Patient Ă  l'officine: 99,8% d'officines raccordĂ©es, plus de 34 millions de dossiers ouverts
    • DP-Patient Ă  l'hĂ´pital: 317 Ă©tablissements signataires de conventions (soit 11,8% des Ă©tablissements), 243 Ă©tablissements raccordĂ©s (9%)
    • DP-Alerte: 24 alertes sanitaires diffusĂ©es au cours des 12 derniers mois
    • DP-Rappel: 60 rappels de lots diffusĂ©s au cours des 12 derniers mois
    • DP-Ruptures: plus de 3.500 pharmacies utilisatrices (15%), 10.868 dĂ©clarations en fĂ©vrier 2015 pour 7.481 rĂ©ponses d'exploitants et 69.324 dĂ©clarations en dĂ©cembre 2015 pour 115.951 rĂ©ponses

    gb/san/eh

    La RĂ©daction
    redaction@ticpharma.com

    À suivre

    Johnson & Johnson signale un risque de piratage d'une pompe Ă  insuline

    https://www.eventbrite.fr/e/billets-hdi-day-2020-120031939763

    Politique

    La mise en oeuvre de la base de données Eudamed reportée à mai 2022

    BRUXELLES (TICpharma) - La Commission européenne a annoncé le 30 octobre un report de deux ans, à mai 2022, du lancement de la nouvelle version de la base de données Eudamed qui centralisera des informations sur l'enregistrement, la vigilance et la surveillance des dispositifs médicaux (DM).

    0 855

    Politique

    Dispositifs médicaux: une plateforme de dépôt des dossiers auprès du CEPS effective en 2020

    PARIS (TICpharma) - Le Comité économique des produits de santé (CEPS) a révisé ses procédures afin notamment de préparer l'arrivée d'une plateforme de dépôt des dossiers relatifs aux dispositifs médicaux (DM) et aux prestations au 1er janvier 2020, a-t-on appris fin octobre auprès de Thibaut Zaccherini, son secrétaire général adjoint responsable de la section des DM.

    0 824

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    6 + 7 =