L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Etudes

    Le grand public prêt à recourir à l'intelligence artificielle pour sa santé (étude PwC)

    PARIS (TICpharma) - Une majorité (55%) de personnes interrogées dans 12 pays se disent prêtes à avoir recours aux technologies robotiques et à l'intelligence artificielle (IA) pour prendre soin de leur santé, selon une étude du cabinet de conseil et d'audit PwC publiée en avril.

    Intitulée "What doctor? Why AI and robotics will define New Health", cette étude a été réalisée fin 2016 auprès de 11.086 personnes en Europe, au Moyen Orient et en Afrique afin de sonder leur perception des apports et des inconvénients de l'IA et des robots en santé.

    Pour PwC, ses enseignements sont clairs: "le public est prêt" et "de plus en plus désireux" de profiter de ces technologies, notamment pour "disposer d'un meilleur accès aux soins" (cité par 36% des répondants).

    Les avantages à chercher du côté de la robotique et de l'informatique portent aussi sur "un diagnostic plus rapide et plus précis" (33% des réponses), de "meilleures recommandations pour le choix d'un traitement" (29%) et sur la possibilité de bénéficier de conseils médicaux à tout instant sur son smartphone, sa tablette ou son ordinateur (29%).

    Les inconvénients d'un recours plus large à ces technologies concernent principalement le manque de confiance en leur capacité à prendre des décisions lors d'un évènement imprévu, par exemple au cours d'une opération chirurgicale ou d'un test médical (cité par 47% des répondants).

    Un problème de co

    Pour accéder à la suite de l’article, vous devez accepter les cookies de performance et de suivi. Ils nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
    Raphael Moreaux
    raphael.moreaux@apmnews.com

    À suivre

    Télésuivi: les prix des dispositifs médicaux pourront être modulés en fonction de leur utilisation (décret)

    Politique

    PFUE: le ministère dévoile la stratégie française et européenne pour le numérique en santé

    PARIS, BRUXELLES (TICpharma) - À l'occasion d'une conférence virtuelle sur la citoyenneté, l'éthique et les données de santé, organisée le 2 février dans le cadre de la présidence française de l'Union européenne (PFUE), le ministère des solidarités et de la santé a présenté la stratégie française et européenne pour le numérique en santé articulée autour de l'éthique et de la consolidation d'un marché unique européen.

    0 2275

    Politique

    La HAS retoque la demande de prise en charge transitoire de la psychothérapie numérique Deprexis

    SAINT-DENIS (Seine-Saint-Denis) (TICpharma) - La commission nationale d'évaluation des dispositifs médicaux et des technologies de santé (Cnedimts) de la Haute autorité de santé (HAS) a jugé que la psychothérapie numérique Deprexis du laboratoire pharmaceutique Ethypharm était "inéligible" à une prise en charge transitoire (PECT), dans un avis daté du 14 décembre 2021 et mis en ligne le 3 février.

    0 2269

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    1 + 8 =