L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Roche prêt à signer de nouveaux partenariats avec des entreprises numériques

    PARIS (TICPharma) - Le groupe suisse Roche a noué plusieurs alliances avec des entreprises spécialisées dans le numérique pour booster sa R&D en médecine personnalisée et accéder à davantage de données en vie réelle, et ne compte pas s'arrêter là, a indiqué son directeur général, Severin Schwan.

    De passage à Paris lundi 19 septembre, le patron du n°1 mondial de l'oncologie a expliqué qu'il était "très ouvert aux partenariats" en e-santé, estimant que la digitalisation du secteur créait de "nouvelles opportunités" pour les systèmes de soins et les industriels.

    Roche investit "beaucoup d'argent" dans ce domaine, a-t-il relevé. Parmi ses alliances les plus notables, on retiendra sa prise de participation majoritaire début 2015 dans l'américain Foundation Medicine, spécialisé dans l'analyse moléculaire et génomique en oncologie. Il a aussi mené un tour de table de 175 millions de dollars début janvier 2016 au profit de la start-up américaine Flatiron afin d'accéder à des données d'utilisation en vie réelle de ses anticancéreux.

    Le groupe de Bâle n'est pas le seul dans la pharma à s'être rapproché des sociétés spécialisées dans le numérique et la data. Et, pour son directeur général, ces partenariats ne sont pas près de s'arrêter. Ce sera notamment le cas pour Roche, même si la priorité à court terme est de capitaliser sur les alliances avec Foundation Medicine et Flatiron.

    "Tous les groupes de nouvelles technologies vont dans la santé, parce que la santé se digitalise, sort de l'âge de pierre", a estimé celui qui est à la tête de Roche depuis 2008. Mais il est difficile pour eux d'y aller seul, sans spécialiste du domaine très réglementé qu'est la santé.

    Chez Roche, les discussions avec les sociétés d'IT sont nombreuses, "ce qui est très nouveau", a rapporté Severin Schwan. Mais pas question de créer une division spécialisée en e-santé, qui opérerait indépendamment des divisions Pharma et Diagnostics: le numérique reste une question transversale qui concerne l'ensemble des activités.

    Selon lui, le numérique permet de faire remonter aux laboratoires l'immense masse de données d'utilisation en vie réelle de leurs médicaments, permettant ainsi de détecter plus facilement des effets secondaires et de déterminer les groupes de patients répondant le mieux ou le moins bien, en fonction de mutations génétiques par exemple.

    "Tout cela alimente la R&D et nous donne des pistes pour aller chercher plus loin", vers des médicaments plus efficaces et une médecine de plus en plus personnalisée.

    Outre la recherche, Roche est avide de données en vie réelle afin de défendre sa proposition de réforme des prix des médicaments, aujourd'hui tarifés à la boîte et que le groupe souhaite facturer indication par indication, sur la base des effets constatés chez les patients et des gains d'efficience.

    Le laboratoire travaille aussi avec les pouvoirs publics sur ces données. Un programme pilote a notamment été lancé au Royaume-Uni en oncologie afin d'indiquer aux médecins qu'elles sont les données à collecter et dont Roche a besoin pour ses recherches.

    La France, pour le moment, n'est pas concernée mais a tous les atouts pour l'être (système de santé performant, excellence de la recherche, début de discussions politiques sur la e-santé...), selon Severin Schwan. Seule manque l'infrastructure sur laquelle reposerait l'ensemble.

    Guillaume Bietry

    À suivre

    L'accélérateur d'Ipsen veut s'inscrire dans une stratégie numérique de long terme

    https://www.eventbrite.fr/e/billets-hdi-day-2020-120031939763

    Acteurs

    Ad Scientiam traque des biomarqueurs digitaux "précieux" pour la recherche clinique (vidéo)

    PARIS (TICpharma) - La start-up Ad Scientiam se concentre depuis 2013 sur la collecte de biomarqueurs digitaux "précieux" pour la recherche clinique et le suivi des patients dans plusieurs pathologies, et s'apprête à ouvrir "dans les prochains mois" une filiale aux Etats-Unis, a expliqué à TICpharma Liouma Tokitsu, président et cofondateur de la jeune pousse.

    0 833

    Acteurs

    Sanofi inaugure sa première "usine digitale" aux Etats-Unis

    FRAMINGHAM (Massachusetts) (TICpharma) - Sanofi a annoncé le 15 octobre dans un communiqué l'inauguration de sa première "usine digitale de fabrication en continu" de médicaments biologiques issus de son portefeuille en médecine de spécialités, à Framingham aux Etats-Unis.

    0 869

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    8 + 8 =