Une opération de maintenance est prévue Vendredi 19 Aout 2022 entre 13h15 et 13h45. L'accès au site sera interrompu durant cette période. Nous vous remercions pour votre compréhension.

L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Etudes

    Les dispositifs portables de détection des crises d'épilepsie plus ou moins bien acceptés par les patients

    PARIS (TICpharma) - L'acceptation des dispositifs portables de détection des crises d'épilepsie par les patients varie de manière importante, en fonction de leur performance, de leur aspect et de leur confort, selon une analyse de la littérature, suggérant d'impliquer davantage les utilisateurs dans le développement de ces appareils.

    Les dispositifs de détection des crises d'épilepsie, notamment les appareils portables et connectés à des plateformes, semblent constituer un système de surveillance en temps réel de haute qualité pour les patients qui n'ont pas toujours conscience de leurs crises et ne se souviennent pas toujours non plus des circonstances dans lesquelles elles surviennent, indiquent Shobi Sivathamboo de la Monash University à Melbourne et ses collègues dans Neurology.

    Jusqu'à présent, les patients devaient souvent compter sur leur famille ou des aidants, qui leur permettaient d'avoir une aide dans la gestion de leur maladie au quotidien, mais cette aide affectait leur autonomie et leur intimité. Leurs besoins et leurs préférences pour le développement des appareils de détection des crises n'ont pas été systématiquement intégrés.

    Dans cette étude, les chercheurs ont analysé la littérature publiée entre 2000 et 2021 sur des appareils non invasifs utilisés dans l'épilepsie, identifiant 21 études observationnelles rassemblant au total les réponses de 1.245 patients, 824 aidants et 62 professionnels de santé lors d'entretiens en face à face (10 études

    Pour accéder à la suite de l’article, vous devez accepter les cookies de performance et de suivi. Ils nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
    Luu Ly Do Quang

    À suivre

    Données de santé: le défi de la communication auprès du grand public

    Etudes

    DĂ©pistage du cancer du sein: l'IA a encore un "long chemin" Ă  faire avant une utilisation en pratique clinique

    LONDRES (TICpharma) - L'utilisation de l'intelligence artificielle (IA) pour le dépistage du cancer du sein a encore un "long chemin" à faire avant de pouvoir être implémentée en pratique clinique et des essais randomisés bien conçus dans de grandes populations sont nécessaires pour bien évaluer les systèmes actuellement commercialisés, estiment les auteurs d'une analyse systématique publiée début septembre par le British Medical Journal (BMJ).

    0 2485

    Etudes

    Outils de réalité virtuelle et augmentée: l'Anses met en garde contre le risque de "cybercinétose"

    PARIS (TICpharma) - L'utilisation d'outils de réalité virtuelle ou augmentée peut perturber les capacités sensorimotrices ainsi que le système sensoriel et conduire à des symptômes de cybercinétose, de type nausées, vertiges, sueurs, pertes d'équilibre, selon un avis de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) qui émet quelques recommandations pour limiter les effets indésirables.

    0 2969

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    8 + 1 =