L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Formation en santé numérique: top départ pour "l'Institut national de la e-santé" (INeS)

    LE MANS (TICpharma) - Lancé le 5 mai, l'Institut national de la e-santé (INeS) est un institut d'enseignement et de développement de l'e-santé qui rassemble 18 partenaires, acteurs de santé, de l'enseignement supérieur, du numérique ou des collectivités locales, et proposant "une plateforme de cours diplômants", a expliqué le 2 mai à TICpharma le Pr Fabrice Denis, oncologue-radiothérapeute au Mans et concepteur d'applications de pré-diagnostic médical, à l'initiative du projet.

    "Cela fait un an que la réflexion a commencé. L'idée était d'accélérer le pas, car je voyais, depuis dix ans, que les choses n'avançaient pas, tant dans la création d'applications pertinentes que dans la qualité et les usages, qui laissaient un peu à désirer. Il y avait notamment une grosse carence dans l'enseignement de l'e-santé auprès des professionnels de santé or, si nous ne sommes pas formés, nous ne risquons pas d'en prescrire", a expliqué à TICpharma le Pr Fabrice Denis, président de l'INeS.

    "En tant qu'enseignant, je vois bien qu'il y a une réelle appétence pour le sujet. La première chose à faire était de réunir un board d'enseignants et d'experts du numérique en santé pour créer une plateforme et mettre à disposition des cours diplômants."

    Pour cela, le Pr Fabrice Denis s'est donc appuyé sur 18 partenaires, acteurs du monde académique, industriel et institutionnel.

    Nous retrouvons ainsi: le réseau de business angels Angels Santé; la chaire "santé intégrative" du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam); l'association "Conseil de la e-santé"; le conseil départemental de la Sarthe; Le Mans Mé

    Pour accéder à la suite de l’article, vous devez accepter les cookies de performance et de suivi. Ils nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
    Wassinia Zirar
    Wassinia.Zirar@apmnews.com

    À suivre

    Assurtech: Alan lève 183 millions d'euros

    Acteurs

    Insuffisance cardio-respiratoire: la start-up Biosency veut passer de la télésurveillance à la prédiction des crises

    CESSON-SEVIGNE (Ille-et-Vilaine) (TICpharma) - La start-up bretonne Biosency, qui propose un bracelet connecté pour patients insuffisants cardio-respiratoires chroniques, souhaite passer à l'étape supérieure en intégrant un algorithme de prédiction des crises dans son dispositif médical (DM), a expliqué sa présidente, Marie Pirotais, le 19 novembre à TICpharma .

    0 2459

    Acteurs

    Docaposte fait sa mue pour passer "de l'e-santé à la santé"

    PARIS (TICpharma) - Docaposte, filiale numérique du groupe La Poste, a fait un virage à 360 degrés cet été et redéfini sa stratégie en santé pour passer de l'ère de l'e-santé à celle de la santé impliquant le numérique, a expliqué à TICpharma début novembre Carla Gomes, directrice du marché santé de Docaposte.

    0 2183

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    3 + 2 =