L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Etudes

    Des cancers cutanés rares et agressifs mal évalués par une application mobile grand public

    LUGANO (Suisse) (TICsanté) - Une intelligence artificielle (IA) utilisée dans une application mobile destinée au grand public n'a pas réussi à détecter des cancers cutanés rares mais agressifs -des carcinomes de Merkel et des mélanomes amélanotiques- s'inquiètent des chercheurs britanniques dans une étude présentée fin septembre au congrès virtuel de l'European Academy of Dermatology and Venereology (EADV).

    Dans un communiqué, la société savante considère que la mise à disposition de tels outils sans transparence sur ses performances pour des cancers rares mais potentiellement fatals est "contestable sur le plan éthique".

    Ces résultats proviennent d'une étude menée par Lloyd Steele du Royal London Hospital (Barts Health NHS Trust) et de la Queen Mary University of London et ses collègues. Dans leur résumé, ils rappellent que des modèles d'apprentissage automatique ont été développés pour le diagnostic des cancers cutanés dans des études rapportant une performance similaire à celles de dermatologues.

    Les lésions cutanées sont très fréquentes et toute personne qui en découvre une se demande si elle peut être cancéreuse. Pour le grand public, ces algorithmes mis à disposition par l'intermédiaire d'applications mobiles peuvent être utiles. La détection de cancers rares mais agressifs représente un enjeu important car ils ne sont pas assez présents dans les bases de données d'entraînement utilisées pour le développement de ces algorithmes, a expliqué le chercheur lors d'une conférence de presse.

    Parmi ces cancers rares figur

    Pour accéder à la suite de l’article, vous devez accepter les cookies de performance et de suivi. Ils nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
    Luu Ly Do Quang

    À suivre

    Un système de "biopsie virtuelle" pour la transplantation rénale

    Etudes

    DĂ©pistage du cancer du sein: l'IA a encore un "long chemin" Ă  faire avant une utilisation en pratique clinique

    LONDRES (TICpharma) - L'utilisation de l'intelligence artificielle (IA) pour le dépistage du cancer du sein a encore un "long chemin" à faire avant de pouvoir être implémentée en pratique clinique et des essais randomisés bien conçus dans de grandes populations sont nécessaires pour bien évaluer les systèmes actuellement commercialisés, estiment les auteurs d'une analyse systématique publiée début septembre par le British Medical Journal (BMJ).

    0 2393

    Etudes

    Outils de réalité virtuelle et augmentée: l'Anses met en garde contre le risque de "cybercinétose"

    PARIS (TICpharma) - L'utilisation d'outils de réalité virtuelle ou augmentée peut perturber les capacités sensorimotrices ainsi que le système sensoriel et conduire à des symptômes de cybercinétose, de type nausées, vertiges, sueurs, pertes d'équilibre, selon un avis de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) qui émet quelques recommandations pour limiter les effets indésirables.

    0 2859

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    3 + 9 =