L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Etudes

    Outils de réalité virtuelle et augmentée: l'Anses met en garde contre le risque de "cybercinétose"

    PARIS (TICpharma) - L'utilisation d'outils de réalité virtuelle ou augmentée peut perturber les capacités sensorimotrices ainsi que le système sensoriel et conduire à des symptômes de cybercinétose, de type nausées, vertiges, sueurs, pertes d'équilibre, selon un avis de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) qui émet quelques recommandations pour limiter les effets indésirables.

    L'usage de la réalité virtuelle (RV) ou de la réalité augmentée (RA) dans l'environnement de travail, notamment en médecine ou dans l'aviation, et auprès du grand public avec les jeux vidéo, s'est accéléré ces dernières années.

    La réalité virtuelle permet à l'utilisateur une immersion totale dans un monde entièrement généré par un ordinateur via le port d'un visiocasque. La réalité augmentée ajoute des éléments fictifs et numériques dans le champ visuel réel de l'utilisateur au moyen de lunettes, d'un smartphone ou d'une tablette, rappelle-t-on.

    Actuellement, les fabricants informent dans leur notice d'éventuelles "situations d’inconfort" telles qu'une "fatigue visuelle, des nausées ou des étourdissements". Toutefois, il n'existe "pas d’argumentaire scientifique sous-jacent à ces précautions d’usage, ni d’études sur lesquelles s’appuient ces mises en garde", note l'agence dans son avis publié fin juin.

    Dans la littérature scientifique, divers symptômes ont déjà été décrits: nausées et vertiges, fatigue visuelle et/ou générale, etc. par des utilisateurs de visiocasques, associés à de possibles incohé

    Pour accéder à la suite de l’article, vous devez accepter les cookies de performance et de suivi. Ils nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
    Sophie Martos

    À suivre

    Sérialisation: les ARS somment les pharmaciens d'appliquer ''sans délai'' la réglementation

    Etudes

    Un consortium mené par Owkin présente un outil d'IA pour prédire la gravité du Covid-19

    LONDRES, VILLEJUIF (Val-de-Marne) (TICpharma) - Un outil d’intelligence artificielle (IA) capable d’établir un score de gravité chez les malades atteints de Covid-19 dès le diagnostic s’est révélé plus performant que les 11 autres scores de gravité auxquels il a été comparé, selon une étude française publiée le 27 janvier dans Nature Communications.

    0 3373

    Etudes

    Une intelligence artificielle permet de détecter plus rapidement des cas critiques sur radio thoracique

    LONDRES (TICpharma) - Une équipe coréenne a développé un algorithme permettant de détecter 10 anomalies sur des radiographies du thorax, avec d'excellents résultats grâce à l'intelligence artificielle (IA), permettant aux radiologues d'améliorer leurs performances et de gagner 45 minutes dans le repérage des cas critiques, selon des données publiées dans l'European Respiratory Journal (ERJ).

    0 3511

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    5 + 3 =