L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Etudes

    Outils de réalité virtuelle et augmentée: l'Anses met en garde contre le risque de "cybercinétose"

    PARIS (TICpharma) - L'utilisation d'outils de réalité virtuelle ou augmentée peut perturber les capacités sensorimotrices ainsi que le système sensoriel et conduire à des symptômes de cybercinétose, de type nausées, vertiges, sueurs, pertes d'équilibre, selon un avis de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) qui émet quelques recommandations pour limiter les effets indésirables.

    L'usage de la réalité virtuelle (RV) ou de la réalité augmentée (RA) dans l'environnement de travail, notamment en médecine ou dans l'aviation, et auprès du grand public avec les jeux vidéo, s'est accéléré ces dernières années.

    La réalité virtuelle permet à l'utilisateur une immersion totale dans un monde entièrement généré par un ordinateur via le port d'un visiocasque. La réalité augmentée ajoute des éléments fictifs et numériques dans le champ visuel réel de l'utilisateur au moyen de lunettes, d'un smartphone ou d'une tablette, rappelle-t-on.

    Actuellement, les fabricants informent dans leur notice d'éventuelles "situations d’inconfort" telles qu'une "fatigue visuelle, des nausées ou des étourdissements". Toutefois, il n'existe "pas d’argumentaire scientifique sous-jacent à ces précautions d’usage, ni d’études sur lesquelles s’appuient ces mises en garde", note l'agence dans son avis publié fin juin.

    Dans la littérature scientifique, divers symptômes ont déjà été décrits: nausées et vertiges, fatigue visuelle et/ou générale, etc. par des utilisateurs de visiocasques, associés à de possibles incohé

    Pour accéder à la suite de l’article, vous devez accepter les cookies de performance et de suivi. Ils nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
    Sophie Martos

    À suivre

    Sérialisation: les ARS somment les pharmaciens d'appliquer ''sans délai'' la réglementation

    Etudes

    La transmission virale par cas contact pourrait chuter de 37% si TousAntiCovid était adoptée par 30% des Français

    PARIS (TICpharma) - Si l'application de traçage des cas contacts TousAntiCovid était adoptée par 30% de la population, alors chaque personne se déclarant comme Covid+ dans l'application permettrait à 37% de ses contacts de ne pas retransmettre le virus, selon une modélisation mise en ligne le 22 octobre sur le site de l'EPIcx lab, dirigé par l'épidémiologiste Vittoria Colizza.

    0 3626

    Etudes

    Premiers résultats encourageants pour la plateforme eNephro de télésuivi des malades rénaux chroniques

    NANTES (TICpharma) - La télésurveillance médicale des patients atteints de maladie rénale chronique tend à diminuer la durée cumulée sur un an des hospitalisations non programmées et à réduire les coûts pour l'assurance maladie, selon les premiers résultats de la plateforme eNephro présentés le 8 octobre au congrès virtuel de la Société française de néphrologie, dialyse et transplantation (SFNDT).

    0 3719
    https://www.santexpo.com/infos-pratiques/obtenez-badge-visiteur/?utm_campaign=TICPHARMA&utm_source=SW&utm_medium=BAN&utm_salon=SE

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    2 + 1 =