L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Données de vie réelle: un potentiel reconnu pour l'évaluation des produits de santé, des biais en embuscade (Afcros)

    PARIS (TICpharma) - Les données de vie réelle sont "indispensables" pour évaluer l'efficacité des produits de santé, mais des biais demeurent en embuscade, ont expliqué plusieurs professionnels lors d'un colloque organisé fin juin à Paris par l'Association française des sociétés de recherche clinique sous contrat (Afcros).

    La Haute autorité de santé (HAS) considère les données de vie réelle "indispensables" à l'évaluation des produits de santé dans quatre cas, a déclaré Judith Fernandez, cheffe de projet à la HAS. Il s'agit des conditions d'utilisation des produits de santé, des caractéristiques des patients, de l'efficacité des produits de santé et de la tolérance des patients.

    Dès la demande d'inscription au remboursement, les industriels peuvent faire valoir des données de vie réelle issues de l'accès précoce, d'une prise en charge transitoire du médicament ou d'études réalisées dans d'autres pays, a-t-elle ajouté.

    Les données de vie réelle "sont indispensables tout au long du rythme d'évaluation du produit de santé par la HAS", a-t-elle souligné.

    Elles permettent de répondre à plusieurs enjeux: l'efficacité en pratique courante, l'évaluation de la transposabilité et l'évaluation du ressenti et de la qualité de vie (notamment les Patient Reported Outcome Measures -Proms).

    Les données de vie réelle sont aussi utiles pour "comparer l'efficacité aux alternatives thérapeutiques, ce qui permet de préciser la stratégie

    Pour accéder à la suite de l’article, vous devez accepter les cookies de performance et de suivi. Ils nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
    LĂ©o Caravagna
    leo.caravagna@apmnews.com

    À suivre

    Accès au marché, études cliniques, financements: une enquête pointe les difficultés des start-up d’e-santé

    Acteurs

    Insuffisance cardio-respiratoire: la start-up Biosency veut passer de la télésurveillance à la prédiction des crises

    CESSON-SEVIGNE (Ille-et-Vilaine) (TICpharma) - La start-up bretonne Biosency, qui propose un bracelet connecté pour patients insuffisants cardio-respiratoires chroniques, souhaite passer à l'étape supérieure en intégrant un algorithme de prédiction des crises dans son dispositif médical (DM), a expliqué sa présidente, Marie Pirotais, le 19 novembre à TICpharma .

    0 2459

    Acteurs

    Docaposte fait sa mue pour passer "de l'e-santé à la santé"

    PARIS (TICpharma) - Docaposte, filiale numérique du groupe La Poste, a fait un virage à 360 degrés cet été et redéfini sa stratégie en santé pour passer de l'ère de l'e-santé à celle de la santé impliquant le numérique, a expliqué à TICpharma début novembre Carla Gomes, directrice du marché santé de Docaposte.

    0 2183

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    4 + 2 =