L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Docaposte entre au capital d'Adobis Group et renforce son offre dans le traitement sécurisé des données de santé

    PARIS, GRENOBLE (TICpharma) - Docaposte, filiale numérique du groupe La Poste, a annoncé le 8 juin son entrée au capital de l'éditeur de logiciels spécialisé dans le traitement des données massives et/ou complexes Adobis Group à hauteur de 30%, et accélère encore dans la santé numérique, axe "stratégique" de son plan de développement à 2025.

    Avec cette opération, dont le montant en numéraire n'a pas été communiqué, Docaposte renforce son offre dans l'exploitation sécurisée des données de santé à destination des opérateurs et des industriels du secteur.

    Fondé en 2013 et basé à Grenoble, Adobis Group est un éditeur de logiciels qui a notamment développé la plateforme DataChain pour la collecte, la gestion, l'analyse et la représentation des données massives et/ou complexes.

    La plateforme d'Adobis Group est destinée à assurer la sécurité et la traçabilité des données sur toute la chaîne de valeur pour en garantir l'intégrité et l'anonymisation.

    Déjà partenaire de Docaposte sur plusieurs projets, Adobis Group a contribué au printemps 2020 au lancement du site maladiecoronavirus.fr, impulsé par l'Alliance digitale contre le Covid-19.

    L'Alliance digitale contre le Covid-19, composée d'industriels de la santé et d'acteurs du numérique, avait lancé le 18 mars 2020 le site d'information grand public maladiecoronavirus.fr, rappelle-t-on.

    Basé sur un algorithme codéveloppé par l'Institut Pasteur et l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), référencé sur le site du ministère des solidarités et de la santé, l'outil permet de réaliser gratuitement une auto-évaluation en ligne et de bénéficier de préconisations d'orientation adaptées à son état de santé (appel du médecin traitant, appel au centre 15, etc.). Le site compte plus de 14 millions de visiteurs depuis son lancement.

    Dans le cadre de ce projet, Adobis Group a fourni sa technologie d'analyse des données.

    "Nous les connaissons depuis près de deux ans, ce sont des acteurs à part entière de l'écosystème et nous avons vu ce que DataChain a dans le ventre. Cette fois, nous créons un véritable partenariat avec un acteur référent du big data", a expliqué à TICpharma le 4 juin, Frédéric Dufaux, directeur général adjoint de Docaposte.

    "Nous avons commencé à discuter de cette prise de participation à la rentrée 2020. Avec le contexte actuel, cela a demandé un peu de temps mais c'est désormais fait. Nous sommes représentés dans leur conseil d'administration et je représente personnellement les intérêts de Docaposte dans ce conseil; et pour favoriser les synergies commerciales, nous avons un point de contact dans l'équipe 'marché santé'", a-t-il poursuivi.

    "Nous collaborons avec les équipes Docaposte depuis plusieurs mois sur différents sujets stratégiques. La montée de Docaposte à notre capital va nous permettre de conforter notre position d'éditeur big data avec notre solution DataChain, tout particulièrement adaptée au secteur de la santé. Nous sommes certains que cette alliance sera créatrice de valeur ajoutée aussi bien pour l'écosystème Docaposte que pour Adobis Group", ont également salué Stephan Jeanneau et Sandra Mathieu, cofondateurs de l'entreprise grenobloise.

    La santé, "priorité stratégique" de Docaposte

    Dans le cadre de son plan de développement à 2025, Docaposte a, de nouveau, inscrit la santé "dans ses priorités stratégiques", a annoncé Frédéric Dufaux, alors que la thématique est centrale depuis plusieurs années déjà.

    "Nous avons un positionnement clair comme acteur référent de la confiance numérique et, dans le domaine de la santé, comme expert du traitement de la donnée de santé à valeur ajoutée. Nous ne sommes pas qu'un hébergeur certifié HDS [hébergeur de données de santé]", a-t-il souligné.

    Pour "apporter une réponse" aux besoins industriels de la santé et à ceux des opérateurs (établissements publics et privés de santé), pour améliorer le parcours du patient ou "accélérer le développement de produits de santé", Docaposte peut compter sur ses acquisitions ou prises de participation.

    Ainsi, Adobis Group, avec sa solution DataChain, va contribuer à renforcer son offre envers les industriels de santé.

    "Notre premier axe stratégique en santé est orienté vers les industriels de santé. Nous allons les aider à avoir des approches structurées pour collecter et analyser les données -dans le cadre de travaux de recherche ou de mise sur le marché de produits-, avec l'appui de la solution DataChain, puisque c'est précisément ce que propose la plateforme. Cela contribue à l'efficacité médicale mais aussi à l'efficacité économique pour les acteurs pharmaceutiques ou les medtechs", a expliqué à TICpharma le directeur général adjoint de Docaposte.

    Son second "axe stratégique en santé", qui consiste à accompagner les opérateurs de santé, notamment les établissements publics et privés ou les officines, passe aussi par le savoir-faire d'autres sociétés, dont la filiale du groupe La Poste a déjà fait acquisition.

    Pour répondre à cet axe, la filiale entend d'abord "contribuer à l'interconnectivité des systèmes de santé et à l'interopérabilité des données", a fait savoir Frédéric Dufaux.

    Pour cela, dès 2019, elle a acquis Icanopée, éditeur de logiciels d'accès au dossier médical partagé (DMP), rappelle-t-on.

    Créé en 2009, Icanopée a développé plusieurs connecteurs permettant d'accéder, depuis un logiciel de dossier patient, aux services numériques déployés par l'Etat et l'assurance maladie dans le secteur de la santé, comme le DMP, le dossier pharmaceutique (DP) et les messageries sécurisées de santé (MSSanté).

    Un rachat stratégique et utile pour Docaposte qui est chargé de l'hébergement du dossier pharmaceutique et des services associés par le Conseil national de l'ordre des pharmaciens (Cnop).

    Qu'ils soient industriels ou opérateurs de santé, les clients de la filiale ont également besoin d'un accompagnement renforcé sur le volet réglementaire. En 2020, Docaposte s'est donc offert InAdvans.

    Créée en 2012, la start-up accompagne les acteurs du monde de la santé dans leur transformation numérique et s'occupe, notamment, des contraintes légales et réglementaires soulevées.

    Elle propose des solutions éditées en marque blanche et en mode "SaaS" (Software as a Service ou logiciel en tant que service), telles que la gestion des entretiens pharmaceutiques en officine, la gestion des autorisations temporaires d'utilisation (ATU) et propose notamment des solutions de dématérialisation des essais cliniques, de suivi post-commercialisation des dispositifs médicaux, ou encore une application de calcul de reste à charge et d'échange sécurisé de pièces médicales.

    A l'hôpital, la conformité à la réglementation et, notamment au règlement général européen relatif à la protection des données personnelles (RGPD), fait partie des travaux portés par Docaposte.

    A l'été 2019, l'entreprise avait été retenue comme attributaire unique d'un marché de la Centrale d'achat de l'informatique hospitalière (CAIH) pour assurer la fourniture d'une solution intégrée et interopérable de collecte du consentement du patient dans le cadre des établissements de santé, conformes aux exigences du RGPD avec obligation de résultats. D'un durée de quatre ans, ce marché est valable sur tout le territoire.

    "Nous sommes en train de déployer une solution d''e-consentement RGDP', qui est déjà utilisée dans les Hauts-de-France. Pour le volet plus spécifique de 'l'e-consentement éclairé', -c'est-à-dire pour une intervention plus lourde qui nécessite un recueil du consentement du patient-, nous sommes en train de tester une solution à l'hôpital Foch (Hauts-de-Seine)", a fait savoir Frédéric Dufaux.

    Des recrutements à venir pour muscler l'équipe santé

    Pour mener à bien ces deux orientations clés dans sa stratégie en santé, la filiale renouvelle ses équipes spécialisées, amputées des départs de deux dirigeants depuis le début de l'année.

    Directeur innovation santé de Docaposte, la filiale digitale du groupe La Poste, depuis 2014, David de Amorim a rejoint la société de télémédecine MesDocteurs mi-février comme directeur du développement et de la R&D, rappelle-t-on.

    En mai, ce fut au tour de Jean-Marie Dunand de quitter Docaposte, dont il était alors directeur de l'activité santé. Il a rejoint la société Tessi, spécialisée dans le business process services (BPS) et la digitalisation des parcours client pour y piloter son activité santé.

    "Nous avons deux personnes qui vont arriver d'ici septembre et qui seront directement placées sous ma responsabilité. Elles vont contribuer au renforcement de notre dispositif en santé", a indiqué le directeur général adjoint de Docaposte.

    "S'il y a un domaine où la confiance numérique est importante, c'est bien celui de la santé: les Français sont très précautionneux sur le partage de leurs données et nous devons nous positionner comme un tiers de confiance numérique souverain qui protège le secret des communications électroniques et les données de santé, comme La Poste protège le secret des communications postales", a-t-il insisté.

    Wassinia Zirar
    Wassinia.Zirar@apmnews.com

    À suivre

    E-santé: Marisol Touraine présente la stratégie nationale du ministère à l'horizon 2020

    Politique

    La régulation et le financement de l'e-santé au cœur des enjeux de l'après-Covid

    PARIS (TICpharma) - Invités à s'exprimer le 17 septembre lors de l'événement Pharma HealthTech, Jacques Biot, ancien président de Polytechnique, et Jean-Marc Aubert, ex-directeur de la Drees et président d'Iqvia, ont appelé à réguler l'e-santé et à redéfinir le modèle de financement de la filière pour pérenniser ses avancées dans l'après-Covid.

    0 1064

    Solutions

    Labos, Gafam, données, recherche: les initiatives contre le Covid-19 à retenir

    PARIS (TICpharma) - Offensives e-santé des laboratoires pharmaceutiques ,alliances entre industriels, établissements de santé et start-up, bouleversements réglementaires en matière de collectes des données, application de traçage, boum de la télémédecine... L'épidémie de Covid-19 a bouleversé les pratiques et les stratégies: retour sur les initiatives qu'il ne fallait pas manquer.

    0 4996

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    7 + 9 =