L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Hackathon Covid-19: 15 projets pour lutter contre la crise sanitaire

    PARIS (TICpharma) – Les 23 et 24 avril, 160 experts en données issus de la société civile se sont mobilisés pour faire émerger 15 projets d'outils et solutions proposés à la population dans le cadre de l'épidémie de Covid-19.

    L'Ă©vĂ©nement, qui s'est tenu en ligne sur hackathon-covid.fr , a rĂ©uni les services de l’État impliquĂ©s dans le dĂ©veloppement d’outils numĂ©riques et la promotion du partenariat pour un gouvernement ouvert (open government), notamment la direction interministĂ©rielle de la transformation publique (DITP) et la direction interministĂ©rielle du numĂ©rique (Dinum) mais aussi les administrations du secteur de la santĂ©: SantĂ© publique France, la dĂ©lĂ©gation du numĂ©rique en santĂ© (DNS) et des partenaires de la sociĂ©tĂ© civile (CovidTracker, CoData, Data for Good, CovidList, Bayes Impact, LibertĂ© Living Lab).

    Le marathon de 48 heures ciblait quatre défis:

    • mieux accompagner les victimes du Covid-19 Ă  court et long terme
    • fluidifier la campagne de vaccination
    • suivre diffĂ©remment l’évolution de la pandĂ©mie
    • mesurer les risques et favoriser les comportements vertueux.

    Pour travailler à leurs développements, les 160 participants -et leurs 30 mentors-, ont planché sur des données ouvertes (open data) mises à disposition par les pouvoirs publics.

    "Dès le début de l’épidémie, le gouvernement a fait le choix de mettre très régulièrement à la disposition de tous des jeux de données issus des systèmes de surveillance sanitaire, notamment relatifs aux contaminations, aux hospitalisations, aux entrées en réanimation, au taux de mortalité, à la couverture vaccinale, ou encore aux variants. La communication de données publiques actualisées a suscité une dynamique vertueuse entre services de l’État et acteurs de la société civile, qui ont créé des dispositifs innovants, déterminants dans la lutte contre l’épidémie de la Covid-19, et très utilisés par nos concitoyens", se sont félicités Olivier Véran, ministre des solidarités et de la santé, et Amélie de Montchalin, ministre de la transformation et de la fonction publiques dans un communiqué commun diffusé le 23 avril.

    Les deux ministres ont affirmé "soutenir le hackathon" car "il constitue une opportunité de renforcer encore davantage la collaboration entre services de l’État et acteurs de la société civile engagés dans la lutte contre la Covid-19".

    Les 15 projets sont…

    Les 15 projets ayant émergé de ces 48 heures de hackathon ont été présentés le 24 avril en fin de journée. Les équipes ont ainsi pu exposer au grand public, via le site de l'événement, les solutions qu'elles ont imaginées et pour certaines prototypées, répondant à l'un des quatre défis de ce hackathon.

    • Covi Bulle

    Le projet, porté dans le cadre du défi 1, "mieux accompagner les victimes du Covid-19 à court et long terme", a pour objectif de "casser les chaînes de contamination en informant et en apportant des solutions aux personnes positives/cas contact".

    Il se déploie sous la forme d'une plateforme web pour "s'informer, créer du lien et vivre l'isolement sereinement et en étant accompagné".

    • MĂ©morial Covid

    Toujours dans le cadre du premier défi, les porteurs de ce projet ont mis au point un site internet consacré à la mémoire des victimes décédées du Covid-19.

    Ce site, constitué à partir de la base de données du Centre d'épidémiologie sur les causes médicales de décès (CépiDC) de l'Inserm, pourra ensuite être ouvert aux proches des victimes pour leur permettre de compléter les profils avec du texte ou des photos.

    • MyLongCovid

    Cette application mobile répond, elle aussi, au premier défi. Destinée aux patients souffrant d'un "Covid long" ou de pathologies évolutives à la suite d'une infection au Sars-CoV-2, elle vise à leur permettre "d'orchestrer" eux-mêmes leur suivi personnel, de les rassurer, de fédérer une communauté de patients "Covid long" et de générer des données pour les médecins et chercheurs.

    • MagicienDose

    Cette application web répond au défi n°2, " fluidifier la campagne de vaccination". Elle s'adresse au ministère des solidarités et de la santé, aux agences régionales de santé (ARS), aux préfectures, aux centres de vaccinations ambulatoires et congélo-porteurs.

    Elle a pour objectif de centraliser les informations concernant la répartition départementale des doses pour "accélérer la prise de décision partagée" mais aussi afin d'aller plus vite dans "la répartition des doses aux centres de vaccination" en fonction de la population et de la situation sanitaire locale.

    • VaccinoQuiz

    Toujours dans le but de "fluidifier la campagne vaccinale", les porteurs du projet VaccinoQuiz ont choisi de concevoir un site internet grand public avec un ou plusieurs questionnaires thématiques pour "éduquer la population sur le fonctionnement, les risques et l'utilité des vaccins".

    Les questions seront "validées" par des membres "du corps médical". Un QR code à placer chez les médecins est envisagé pour augmenter la popularité du quiz.

    • Too Expected To Go

    Cette interface web tire son nom de l'application "Too Good To Go", visant Ă  lutter contre le gaspillage alimentaire. Ici, les porteurs de "Too Expected To Go" entendent lutter contre "le gaspillage des doses de vaccins".

    Pour cela, elle se propose de mettre en relation les différents acteurs du circuit de livraison des vaccins et de rendre transparent les échanges de vaccins pour fluidifier la campagne vaccinale. L'interface s'adresse aux centres de vaccination, aux pharmaciens, aux médecins libéraux, aux ARS et aux préfets.

    • Pass Sanitaire

    La solution, incluse dans le défi n°2, poursuit l'objectif de "réussir l'étape du pass sanitaire", en accompagnant les administrations en charge de son développement. L'idée est ici "d'anticiper les difficultés dans l'acceptabilité et la réussite du pass sanitaire".

    • PyCoa

    Cet outil de programmation répond au troisième défi posé aux participants: "suivre différemment l’évolution de la pandémie". Il propose aux lycéens, étudiants, scientifiques, data journalistes, analystes stratégiques de "s'approprier, représenter et traiter les données scientifiques de la Covid-19, en open source".

    • Climat Covid

    Cette application web a pour objectif de "mieux comprendre et mieux suivre l'impact des conditions climatiques sur la transmissibilité du virus", climat-covid.herokuapp.com

    Elle a été réalisée à partir des données en open source de Météo France. Sa partie visualisation s'adresse au grand public et sa partie apprentissage automatique (machine learning) aux pouvoirs publics.

    • Incidence et aires urbaines

    Cette carte vise Ă  "montrer les taux d'incidence Ă  l'Ă©chelle des aires d'attraction des villes et aires urbaines" pour le pilotage de l'information locale.

    Elle s'adresse au grand public mais aussi aux pouvoirs locaux (Association des maires de France) et à Santé publique France (SpF). Les concepteurs de la carte espèrent d'ailleurs que SpF intégrera leur carte.

    • DurĂ©e hospitalisation et lĂ©talitĂ©

    L'outil, développé à partir du simulateur épidémiologique CovidTracker, propose de calculer la durée d'hospitalisation et de létalité à l'échelle régionale. La solution s'adresse au grand public et aux professionnels de santé.

    Les porteurs du projet ont testé leur solution sur les Grand Est et Pays de la Loire, à partir des données libres du système d'information pour le suivi des victimes (SI-VIC). "Les réglages ont porté sur les délais et les quotas pour passer dans les services MCO (médecine, chirurgie, obstétrique) et SSR (soins de suite et de réadaptation)", ont-ils précisé lors de leur présentation.

    • ZeroHour

    Cette "file d'attente virtuelle" répond au quatrième et dernier défi: " mesurer les risques et favoriser les comportements vertueux". Pensée pour le grand public, cette application mobile entend "limiter le nombre de personnes" dans un lieu public et "éviter les files d'attente à l'extérieur" du lieu public.

    • Promesse Culture

    La plateforme web vise à aider le public à découvrir les lieux culturels ouverts autour de soi et éviter les files d'attente, en suggérant des lieux alternatifs moins fréquentés au même moment. Elle a été imaginée pour accompagner la réouverture des lieux culturels dans le respect des règles sanitaires et des gestes barrière.

    • Suivi Ă©pidĂ©miologiques par des variables exogènes

    La solution a pour but de "cibler les variables pouvant prédire une reprise épidémiques" et ses porteurs entendent créer "un indicateur de suivi épidémique multi-sources". L'outil s'adresse "aux décisionnaires des mesures de restriction/limitation de diffusion épidémique". Il a été développé à partir des données Google trends et Apple mobility trends.

    • PsyCovid

    La quinzième solution présentée, dans le cadre du défi n°4, s'adresse aux professionnels de santé et aux citoyens. Il s'agit ici de mettre au point une solution qui permette de suivre la santé psychologique des Français pendant l'épidémie et de "mieux comprendre les impacts indirects" de la crise sanitaire sur la santé mentale des personnes.

    Les propositions issues de ce hackathon "seront suivies avec attention par les services compétents afin qu’elles puissent avoir un bénéfice concret et rapide pour nos concitoyens", ont d'ores et déjà annoncé Olivier Véran et Amélie de Montchalin.

    Wassinia Zirar
    Wassinia.Zirar@apmnews.com

    À suivre

    Essais cliniques: le portail et la base de données européens sont "pleinement fonctionnels" (EMA)

    Politique

    Health Data Hub: la plateforme technologique livrée "depuis trois semaines" pour répondre à la crise sanitaire

    PARIS (TICpharma) - Attendue pour le mois de juin, la plateforme technologique qui permet d'accéder aux données du Health Data Hub a été mise en production "il y a trois semaines" pour répondre à des besoins liés à l'épidémie de Covid-19 et met à disposition "des données de passages aux urgences", a annoncé mardi à TICpharma Stéphanie Combes, directrice du hub.

    0 1574

    Politique

    StopCovid: tout ce que l'on sait du projet d'application de traçage

    PARIS (TICpharma) - L'Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (Inria) a publié la première partie du code source de l'application de traçage par Bluetooth des cas contacts de Covid-19, a-t-il annoncé le 14 mai.

    0 1187

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    3 + 5 =