L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Primaa prépare la commercialisation de son outil d'aide au diagnostic histologique

    PARIS (TICpharma) - La start-up Primaa, qui développe des solutions logicielles automatisant les analyses de lames en anatomopathologie, prépare "pour juin" le lancement commercial et le marquage CE de son outil "CLEO" consacré au cancer du sein, a annoncé à TICpharma fin mars Marie Sockeel, cofondatrice et conseillère médicale de la jeune pousse.

    Créée en septembre 2018 par Fanny, Stéphane et Marie Sockeel, Primaa est une histoire de famille.

    "Tout est parti d'une réunion de famille en 2017 où l'on parlait d'intelligence artificielle (IA). Je me suis dit qu'appliquer l'IA à mon métier serait génial", a confié à TICpharma Marie Sockeel, médecin anatomopathologiste.

    Qu'à cela ne tienne, avec sa sœur Fanny et son cousin Stéphane, ils imaginent la jeune pousse et la lancent un an après. Objectif: développer des outils logiciels permettant d'assister les pathologistes dans les diagnostics de cancer.

    "Malheureusement, le métier de médecin anatomopathologiste est assez peu connu. Notre travail consiste à détecter et à interpréter les lésions en examinant les lames, notamment pour établir un diagnostic de cancer", a expliqué Marie Sockeel.

    Pour automatiser l'analyse des lames en anapath et accélérer le diagnostic, Primaa s'appuie sur le deep learning (apprentissage profond).

    Crédit : Primaa
    Pour accéder à la suite de l’article, vous devez accepter les cookies de performance et de suivi. Ils nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
    Wassinia Zirar
    Wassinia.Zirar@apmnews.com

    À suivre

    Bpifrance muscle son dispositif "santé numérique"

    Acteurs

    Insuffisance cardio-respiratoire: la start-up Biosency veut passer de la télésurveillance à la prédiction des crises

    CESSON-SEVIGNE (Ille-et-Vilaine) (TICpharma) - La start-up bretonne Biosency, qui propose un bracelet connecté pour patients insuffisants cardio-respiratoires chroniques, souhaite passer à l'étape supérieure en intégrant un algorithme de prédiction des crises dans son dispositif médical (DM), a expliqué sa présidente, Marie Pirotais, le 19 novembre à TICpharma .

    0 2459

    Acteurs

    Docaposte fait sa mue pour passer "de l'e-santé à la santé"

    PARIS (TICpharma) - Docaposte, filiale numérique du groupe La Poste, a fait un virage à 360 degrés cet été et redéfini sa stratégie en santé pour passer de l'ère de l'e-santé à celle de la santé impliquant le numérique, a expliqué à TICpharma début novembre Carla Gomes, directrice du marché santé de Docaposte.

    0 2183

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    5 + 5 =