Une opération de maintenance est prévue jeudi 22 Avril 2021 entre 13h15 et 13h45. L'accès au site sera interrompu durant cette période. Nous vous remercions pour votre compréhension.

L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Politique

    Plan deeptech: Bpifrance réévalue à la hausse ses objectifs de financement

    PARIS (TICpharma) - Deux ans après le lancement du "Plan deeptech" destiné à faire émerger des start-up issues de la recherche scientifique, la banque publique d'investissement Bpifrance a annoncé le 15 mars avoir réévalué les financements, qui "augmenteront de 50% dès 2021".

    La deeptech désigne "les start-up qui proposent des produits ou des services sur la base d’innovations de rupture" et notamment en santé, définit Bpifrance.

    Actuellement, elle représente 10% des start-up françaises, soit 1.700 jeunes pousses dont 70% sont situées hors Ile-de-France.

    Le "Plan deeptech", dédié à booster la filière, a été lancé en janvier 2019, rappelle-t-on.

    Initialement doté de 2,5 milliards d'euros sur cinq ans, il comporte trois volets majeurs: stimuler la création avec un objectif annuel de 500 start-up deeptech créées, mobiliser massivement des moyens pour accompagner la croissance et "construire les leaders industriels de demain", et dynamiser les écosystèmes d’innovation sur les territoires et par filières.

    "Si l’année écoulée a rebattu de nombreuses cartes, elle a aussi renforcé notre conviction que les technologies de rupture répondent aux principaux enjeux sociétaux de demain. La deeptech sera un levier clé pour assurer une plus grande résilience face aux crises sanitaires, contribuer à la relance par une économie plus verte et accélérer la réindustrialisation", s'est félicité Paul-François Fournier, directeur exécutif innovation de Bpifrance, cité dans le communiqué de la banque publique d'investissements.

    "La dynamique de 2020 nous conduit à rehausser nos ambitions de financement et d’investissement", a-t-il poursuivi.

    Si l'objectif initial était d'investir 1,3 milliard d'euros directement et indirectement dans les start-up deeptech d’ici 2023, il a été réévalué à 2 milliards d'euros (7 milliards d'euros avec l'effet de levier) et les financements augmenteront de 50% dès 2021.

    "Grâce au fond national d'amorçage (FNA), géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d'investissement d'avenir (PIA), l'écosystème d'amorçage deeptech dispose désormais d'un socle solide. Les start-up deeptech représentent ainsi 60% du portefeuille sous-jacent du FNA", a salué Bpifrance.

    La deeptech française se structure

    Du côté des chiffres, Bpifrance dénombre 200 start-up deeptech -tous secteurs confondus- créées en 2020, soit 40% de plus qu'avant le déploiement du plan (en 2018) et 221 millions d'euros ont été mobilisés directement au capital de 68 start-up et 218 millions d'euros dans les fonds de fonds, portant le total à 870 millions d'euros injectés sur 2019-2020.

    En outre, "44 % des doctorants considèrent désormais l'entreprenariat comme une option à l'issue de leur thèse", a salué Bpifrance. Le concours i-PhD "est venu compléter dès 2019 le continuum des concours d’innovation i-Nov et i-Lab, donnant accès aux 50 lauréats à 2 millions d'euros de financements."

    En santé, plus spécifiquement, "l'année 2021 s’ouvre avec le lancement du start-up studio ArgoBio, doté de 50 millions d'euros", a souligné Bpifrance.

    ArgoBio a pour mission l’incubation de projets hautement innovants au stade précoce de leur développement, dans des domaines thérapeutiques préalablement sélectionnés, jusqu'à la création de sociétés et leur financement par une série A, rappelle-t-on.

    Bpifrance a également pris en charge le pilotage du programme national des sociétés d'accélération du transfert de technologies (Satt) afin de les accompagner dans le transfert de technologies et stimuler l’émergence des projets deeptech, rappelle-t-on.

    "Les acteurs français du transfert de technologie et de l’innovation deeptech se sont structurés avec la création d'une véritable dynamique d'équipe. La première étape de cette collaboration est la co-construction de la plateforme ' Les Deeptech' qui vise à faciliter le parcours des porteurs de projets deeptech."

    La gamme de services déjà disponibles, tels que la communauté de start-up ou la mise en relation avec des fonds d'investissement, "va s'enrichir au fil des mois avec notamment des formations, la mise à disposition de documents type et de guides pratiques".

    "Dès l'été 2021, un service de recrutement d’associés cofondateurs sera opérationnel pour attirer les talents, y compris internationaux, vers les start-up issues du monde de la recherche", a annoncé Bpifrance.

    Wassinia Zirar
    Wassinia.Zirar@apmnews.com

    À suivre

    Les acteurs privés à la conquête de l'espace numérique de santé

    Acteurs

    Next French Healthcare: 13 start-up françaises de la santé partent à la conquête du marché nord-américain

    PARIS (TICpharma) - L'édition 2020 du programme Next French Healthcare porté par Business France et Bpifrance a sélectionné 13 start-up françaises de la santé numérique qui vont "s'immerger en Amérique du Nord et rencontrer des partenaires potentiels et des investisseurs", ont annoncé les organisateurs du programme le 12 juin dans un communiqué.

    0 1044

    Acteurs

    Neuf start-up de la deeptech en santé s'envolent pour les Etats-Unis

    PARIS (TICpharma) - Neuf start-up spécialisées dans la deeptech en santé ont été retenues pour participer à l’édition 2020 du programme "Deeptech North America-Netva", porté par le ministère de l’Europe et des affaires étrangères et ayant pour but de les aider à se développer aux Etats-Unis, a annoncé Bpifrance le 28 mai, dans un communiqué.

    0 1063
    https://www.santexpo.com/exposer/participer-au-salon/?utm_campaign=TICPHARMA&utm_source=SW&utm_medium=BAN&utm_salon=SE

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    8 + 3 =