L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    France Biotech salue la "résilience" de la health tech face à la crise sanitaire

    PARIS (TICpharma) - L'association France Biotech a salué la "résilience" du secteur français de la health tech (biotechs, medtechs et entreprises spécialisées dans l'e-santé) face à la crise sanitaire provoquée par l'épidémie de Covid-19, à l'occasion de la présentation de son rapport annuel le 11 février.

    En 2020, 65 biotechs ont été créées en France et 9 liquidées, soit un total net de 56 nouvelles entreprises, est-il indiqué dans le rapport. Des chiffres comparables à ceux de 2019, qui avait vu 62 créations et 11 liquidations, soit une augmentation nette de 51 entreprises.

    L'ensemble du secteur comporte désormais "plus de 2.000 entreprises françaises, dont 750 biotechs, 1.100 medtechs et 200 entreprises de la e-santé".

    Au total, 4.000 produits sont en développement ou commercialisés, dont 1.900 pour les biotechs, 2.200 pour les medtechs et le diagnostic, et 400 dans l'e-santé.

    La cancérologie est le domaine de prédilection des biotechs, avec 30% des produits, suivie par les maladies infectieuses (14%) et le système nerveux central (11%).

    Le rapport s'appuie sur les réponses de 405 entreprises interrogées fin 2020, dont 44% de biotechs, 21% de medtechs, 16% d'entreprises de l'e-santé et 9% de CRO/CDMO.

    Ce sont en majorité (61%) des entreprises de moins de 10 employés, mais "des ETI [entreprises de taille intermédiaire] émergent, avec une quinzaine de sociétés qui ont plus de 100 employés", a souligné Chloé Evans, responsable des études sectorielles et des relations internationales de l'association.

    Malgré la crise, 84% des entreprises continuent de recruter, a-t-elle ajouté.

    France Biotech estime que la filière, qui représentait 50.000 emplois en 2020, atteindra 180.000 emplois en 2030.

    Concernant le financement du secteur, 1,548 milliard d'euros a été levé en France en 2020, en recul de 13% par rapport à 2019 (1,787 milliard).

    Cette baisse s'explique notamment par l'absence de levée de fonds importantes en 2020 par rapport à 2019, qui avait vu 4 sociétés lever plus de 50 millions d'euros, dont 150 millions pour Doctolib, a expliqué Cédric Garcia, associé chez EY.

    En 2020, seule Withings a levé plus de 50 millions d'euros, a-t-il ajouté.

    Le capital-risque demeure la principale source de financement du secteur en France, Ă  886 millions d'euros.

    Mais le recours à l'endettement a augmenté de 140% en 2020, avec un total de 836 millions d'euros pour les sociétés cotées.

    Tout comme en 2019, il n'y a pas eu d'introduction en Bourse en France en 2020 pour la health tech.

    Le prêt garanti par l’Etat (PGE) a été largement utilisé par le secteur, a constaté France Biotech.

    Les trois quarts (76%) des entreprises y étaient éligibles, et parmi celles-ci, 66% en ont bénéficié.

    Par ailleurs, 19 entreprises ont fait appel à des prêts ou financements de la Banque européenne d'investissement, 7 en ont bénéficié.

    En tout, 65% des entreprises ont eu recours au financement.

    "La R&D a été le secteur le plus impacté par le Covid-19", a indiqué Chloé Evans. Entre février et septembre 2020, 32% des entreprises répondantes avaient arrêté un ou plusieurs essais cliniques, et 45% ont subi de "forts retards".

    Cependant, "70% des essais avaient repris fin 2020", a souligné Chloé Evans.

    Au cours de la même période, 44% faisaient part de difficultés d'approvisionnement et de supply chain, peut-on lire dans le rapport. En novembre, elles n'étaient plus que de 24%.

    Plus de la moitié de sociétés ont subi une forte baisse ou un arrêt de leurs activités commerciales début 2020, 14% une augmentation, et 9% n'ont pas connu de changement.

    Fin 2020, l'activité commerciale était en augmentation pour 31% des entreprises, et en baisse pour 41%.

    Les partenariats ont également été gênés par le Covid-19, avec un impact "modéré" à "très fort" pour 75% des sociétés entre février et septembre. En novembre, cette activité était repartie à la hausse pour 24% des répondantes, et stable pour 46%.

    Concernant la lutte contre le Covid-19, 26% des sociétés interrogées ont enclenché au moins un programme de recherche en 2020, et 86% de ceux-ci se poursuivaient fin 2020.

    Dans le détail, 41 produits de traitement ont été développés, 31 produits de diagnostic, 12 vaccins et 32 "autres" qui ne sont pas détaillés.

    France Biotech, panorama France health tech 2020

    LĂ©o Caravagna
    leo.caravagna@apmnews.com

    À suivre

    Le détail des bases de données qui pourraient intégrer le Health Data Hub

    http://esante-pharmagest-6135934.hs-sites.com/webinair_observance

    Acteurs

    Apnée du sommeil: Withings lance la V2 de son "Sleep Analyzer" testé cliniquement

    PARIS (TICpharma) - Le spécialiste français des objets connectés de santé, Withings, a lancé le 28 avril une deuxième version de son capteur connecté pour la détection de l'apnée du sommeil, le "Sleep Analyzer", testé cliniquement auprès de 118 patients en 2019.

    0 1091

    Acteurs

    L'ANSM s'organise en télétravail et délègue 140 salariés à la gestion du Covid-19

    SAINT-DENIS (TICpharma) - Plus de 800 salariés de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), soit plus de 80% de l'effectif total, sont en télétravail, dont une centaine focalisés sur les dossiers liés à l'épidémie de Covid-19, a dénombré le directeur général de l'agence, Dominique Martin, dans un entretien à APMnews (site du groupe APMnews dont fait partie TICpharma) le 17 avril.

    0 1207

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    8 + 8 =