L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Covid-19: Synapse Medicine dévoile son IA pour la pharmacovigilance des vaccins

    BORDEAUX (TICpharma) - Synapse Medicine a dévoilé le 14 janvier sa technologie "Medication Shield", basée sur l'intelligence artificielle (IA) et destinée à "faciliter la gestion des déclarations des effets indésirables lors de la campagne de vaccination Covid-19", ont expliqué à TICpharma les deux cofondateurs de la jeune pousse bordelaise.

    Créée en juin 2017 par Clément Goehrs, médecin et diplômé en bio-informatique et Louis Létinier, pharmacologue et data scientist, Synapse Medicine a notamment développé une plateforme pour répondre à la problématique des erreurs de prescriptions médicamenteuses, rappelle-t-on.

    Le Medication Shield (ou "bouclier de médicament" en français) de Synapse Medicine correspond au dispositif spécifique pour la surveillance des vaccins contre le Sars-CoV-2 annoncé par l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) le 17 décembre 2020 et développé avec la collaboration des centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV).

    L'outil doit permettre de qualifier les déclarations d’effets indésirables et, ainsi, de prioriser les plus urgentes alors que s'ouvrira lundi 18 janvier la deuxième phase de la campagne vaccinale adressée aux patients de plus de 75 ans, aux pompiers et aux aides-soignants de plus de 50 ans.

    Il intervient après le signalement sur le portail ad hoc et avant le traitement par le CRPV. Il doit permettre de gérer "en temps réel" ou presque, les déclarations d’effets indésirables réalisées par le grand public sur le portail de signalement en ligne. Pour cela, il les pré-code automatiquement selon une classification internationale (MedDRA) et les priorise par degré de gravité.

    "Le Medication Shield a un rôle de bouclier collectif. Il permet aux pharmacovigilants, médecins et pharmaciens du terrain, de gagner du temps dans la gestion des déclarations d’effets indésirables, et de concentrer leurs efforts sur les cas les plus complexes. L’enjeu majeur est de pouvoir être le plus réactif possible dans le cas où il se passe quelque chose d’inattendu suite à la vaccination Covid-19, et plus largement suite à la prise de tout médicament", a commenté le Dr Goehrs, qui entend pérenniser son innovation et la proposer pour d'autres usages après la crise sanitaire.

    Coupler la data science et la pharmacovigilance

    La réflexion autour d'un tel système a été initiée lors du changement de formule de Levothyrox (lévothyroxine, Merck KGaA), qui a engendré environ 31.000 déclarations de pharmacovigilance entre mars 2017 et avril 2018.

    "Le hasard a fait que c'est survenu en même temps que la mise en ligne du portail de signalement des effets indésirables de l'ANSM. J'étais pharmacologue dans un CRPV à cette époque et nous nous sommes pris la marée. Nous avons pris conscience qu'il fallait une technologie informatique et un système de pré-codage pour faciliter le traitement des déclarations d’effets indésirables", a détaillé le 14 janvier auprès de TICpharma, Louis Létinier, le cofondateur de Synapse Medicine et pharmacologue de profession.

    La jeune pousse a entamé ses travaux sur cette Medication Shield, "il y a 18 mois", a fait savoir Clément Goehrs.

    "Il y a d'abord eu une première étude pilote avec le CRPV de Bordeaux, à savoir les cas de signalements sur le portail destinés au CRPV de Bordeaux et qui ont constitué le jeu de données d'apprentissage pour notre IA. Les algorithmes que nous avons ensuite mis au point ont été validés sur les données du CRPV de Marseille", a détaillé Louis Létinier.

    "Mêlant les expertises de data scientists et de pharmacologues, la technologie qui est aujourd'hui à l'état de l'art a nécessité un gros travail sur la structuration des données et le traitement automatique du langage naturel", a-t-il complété.

    "Dans la croyance populaire, on a souvent l'impression que faire de l'IA se résume à avoir plein de données bien structurées auxquelles on met un coup de baguette magique avec le bon algorithme et, hop, ça nous sort un résultat. Or, dans la réalité, il faut d'abord comprendre les données qu'on manipule et procéder par itération pour améliorer les algorithmes. A chaque fois, les gains d'efficacité que nous avons relevés n'étaient pas dus à des améliorations mathématiques mais méthodologiques", a expliqué Clément Goehrs.

    Dans les prochains mois, la technologie de Synapse Medicine va être affinée et "les algorithmes vont être ré-entraînés à intervalle régulier pour, notamment, s'adapter aux spécificités des déclarations sur les vaccins", ont annoncé les deux dirigeants de la start-up.

    Par ailleurs, le Medication Shield pourrait bientôt "être transposé à l'international", suite à des demandes en ce sens reçues par la jeune pousse.

    Wassinia Zirar
    Wassinia.Zirar@apmnews.com

    À suivre

    Nouveal e-santé lève 3 millions d'euros auprès du fonds Patient Autonome de Bpifrance

    Solutions

    L'Alliance digitale contre le Covid-19 lance le site maladiecoronavirus.fr

    PARIS (TICpharma) - L'Alliance digitale contre le Covid-19 composée d'industriels de la santé et d'acteurs du numérique a lancé le 18 mars le site d'information grand public maladiecoronavirus.fr, basé sur un algorithme co-développé par l’Institut Pasteur et l’Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) pour "répondre aux personnes pensant avoir été exposées au coronavirus".

    0 3868

    Solutions

    Pharmacovigilance: un site internet pour vérifier si un médicament présente des risques en cas de symptômes de Covid-19

    BORDEAUX (TICpharma) - Le réseau national des centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV), le département de pharmacologie du CHU de Bordeaux et la start-up Synapse ont réalisé un site web grand public permettant aux patients d’obtenir une réponse sur les risques relatifs à l’automédication en cas de symptômes de Covid-19, a-t-on appris le 17 mars.

    0 4208

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    5 + 8 =