L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Victime d'une cyberattaque, le façonnier Fareva réduit fortement ses activités

    AMBOISE (Indre-et-Loire), ANGERS (TICpharma) - Victime d'une cyberattaque depuis plusieurs jours, le façonnier Fareva a fortement réduit ses activités sur plusieurs sites, a indiqué la semaine dernière une source syndicale à TICpharma, confirmant une information de la presse régionale.

    L'information, publiée le 17 décembre par La Nouvelle République et TV Tours, a été confirmée à TICpharma le 18 décembre.

    Le centre d'hébergement de Fareva à Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne) a été la cible de la cyberattaque, selon les Echos.

    Tous les sites français de Fareva ont été touchés sauf ceux de Pau et Vitré (Ille-et-Vilaine) car ils ne sont pas connectés au serveur central de la société et donc autonomes, a ajouté le quotidien.

    "Nos informaticiens ont réagi rapidement, ce qui nous sauve de pertes plus grandes. Environ 0,5 % de notre système a été pollué par ce virus", a indiqué Bernard Fraisse, président de Fareva, au quotidien.

    Il a assuré ne pas avoir reçu de demande de rançon.

    "Tous les sites de Fareva" sont touchés par l'attaque depuis le 15 décembre, a indiqué une source syndicale à TICpharma. Au moins un site est "totalement fermé", un autre "très fortement ralenti", un troisième a une activité "proche de zéro".

    Outre la France, des sites américains et italiens sont concernés, a ajouté la même source.

    Bernard Fraisse a démenti cette information dans les Echos le 19 décembre, indiquant sur seuls des sites français ont été touchés.

    Selon son site internet, Fareva compte 42 implantations dans le monde dont 21 en France. Ses sites de Pau et Val-de-Reuil (Eure) ont été retenus par la biotech allemande Curevac pour le remplissage et l'emballage de son candidat vaccin contre le Covid-19, a indiqué la société dans un communiqué le 9 décembre.

    "Le lien avec cette annonce me semble évident", a déclaré Bernard Fraisse aux Echos sans plus de précisions.

    Un courrier d'un responsable du site d'Amboise (Indre-et-Loire) que TICpharma a pu consulter fait état de "problèmes majeurs sur toutes les infrastructures informatiques", "comme de nombreux sites [de] Fareva", et d'un fonctionnement "très dégradé".

    La direction du site espère reprendre une activité normale cette semaine.

    Elle a indiqué aux responsables syndicaux du site qu'il n'y a pas eu de demande de rançon, contrairement aux informations publiées par La Nouvelle République et TV Tours.

    Le site de Fareva à Angers subit également un "problème informatique", a déclaré à TICpharma son directeur général, Philippe Grandin. "Quelques sites" français de Fareva sont touchés, a-t-il indiqué.

    "L'activité est au ralenti mais l'ensemble des opérations sont sécurisées", notamment les activités pharmaceutiques, a-t-il assuré. Le retour à la normale est attendu "dans les prochaines heures ou les prochains jours".

    Le site d'Angers n'a pas reçu de demande de rançon, selon son directeur.

    Il s'agit de la quatrième cyberattaque subie par Fareva, mais de la première ayant un tel impact, selon une source syndicale.

    Contacté, le siège parisien de Fareva n'a pas souhaité donner suite à nos questions.

    Cette attaque survient dans une période de menace informatique croissante contre l'industrie pharmaceutique.

    Début décembre, des documents relatifs au candidat vaccin contre le Sars-CoV-2 développé par Pfizer et BioNTech ont été "consultés illégalement" à la suite d'une cyberattaque ciblant l'Agence européenne du médicament (EMA).

    Moderna a fait savoir le 15 décembre que des documents relatifs à son candidat vaccin avaient été consultés du fait de la même cyberattaque.

    Enfin, AstraZeneca suspecte des pirates informatiques nord-coréens d'avoir tenté de pirater son système d'information ces dernières semaines afin probablement d'accéder à des données sur son candidat vaccin contre le Covid-19, a-t-on appris fin novembre.

    LĂ©o Caravagna
    leo.caravagna@apmnews.com

    À suivre

    Blockchain dans la pharma: les promesses s'envolent, les cas d'usage restent

    Acteurs

    Abbott prévoit le lancement de la nouvelle version de FreeStyle Libre "avant l'été"

    PARIS (TICpharma) - Une nouvelle version du système de mesure du glucose en continu FreeStyle Libre, améliorée par rapport à la version actuelle, devrait être lancée "avant l'été", a indiqué le directeur d'Abbott Diabetes Care début janvier lors d'une conférence de presse à l'occasion des 5 ans de commercialisation du dispositif.

    7 1281

    Acteurs

    La première promotion du "French Tech 120" taille la part belle à la santé

    PARIS (TICpharma) - En marge du sommet "Choose France" organisé le 20 janvier à l'Elysée, Cédric O, secrétaire d'Etat en charge du numérique, a dévoilé la liste de la première promotion "French Tech 120" qui compte 22 start-up du domaine de la santé, faisant ainsi de l'e-santé le secteur le plus représenté au sein du nouveau programme.

    0 1166

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    7 + 5 =