L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Cancer du poumon: partenariat entre Unicancer et Amgen sur l'analyse de données de vie réelle

    PARIS (TICpharma) - Unicancer et Amgen ont annoncé le 16 décembre avoir noué un partenariat scientifique pour mieux comprendre, "par ligne et par type de traitement, les modes de prise en charge des patients atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC), porteurs d’une mutation particulière", grâce aux données de vie réelle issues de la plateforme épidémio-stratégie médico-économique (ESME) "cancer broncho-pulmonaire" d'Unicancer.

    Ce partenariat scientifique "d'une durée de trois ans" doit permettre de développer les thérapies ciblées et l’immunothérapie.

    Ces thérapies "ont permis d'offrir aux patients éligibles des traitements de plus en plus personnalisés, associés à un meilleur pronostic, ciblant des anomalies moléculaires ou des marqueurs tumoraux spécifiques. Par exemple, les inhibiteurs de tyrosine kinase font partie des thérapies ciblées qui peuvent être prescrites chez des patients dont la tumeur est porteuse d’une mutation activatrice de la protéine EGFR ou des translocations ALK et ROS. En outre, il existe actuellement de nombreux projets de recherche visant à développer de nouveaux traitements ciblant d’autres mutations ou d’autres mécanismes cellulaires pour ainsi élargir l’arsenal thérapeutique disponible contre le cancer du poumon", ont souligné les deux partenaires dans leur communiqué de presse.

    Le cancer du poumon, deuxième cancer le plus fréquent en France avec plus de 46.000 nouveaux cas diagnostiqués en 2018, constitue la première cause de mortalité par cancer en France avec plus de 33.000 décès en France en 2018, rappelle-t-on.

    "Cancer de mauvais pronostic, il est souvent diagnostiqué à un stade avancé et présente une survie à 5 ans de l’ordre de 17% et une survie à 10 ans de l’ordre de 10%. La mutation KRAS est la plus répandue dans le cancer du poumon non à petites cellules, avec une fréquence d’environ 29%", apprend-on dans le communiqué.

    Dans ce contexte, les données de vie réelle -telles que celles issues du programme ESME-, peuvent offrir des informations complémentaires aux données recueillies dans le cadre des essais cliniques.

    La base ESME "cancer broncho-pulmonaire" de la fédération Unicancer comprend des données collectées entre 2015 et 2018 sur 23.000 patients diagnostiqués ou commençant un traitement pour un cancer du poumon avancé.

    Elle a été construite dans le cadre du programme ESME, lancé en octobre 2014 par la fédération des centres de lutte contre le cancer (CLCC) pour mieux connaître l'efficacité et les effets secondaires des traitements après les essais d'enregistrement, rappelle-t-on. Le programme est intégralement financé par des fonds privés.

    La première base ESME a été initiée dans le cancer du sein métastatique, puis pour les cancers de l'ovaire. Une extension dans le cancer du poumon a été conclue en 2017, en partenariat avec le laboratoire AstraZeneca, puis avec Bristol-Myers Squibb (BMS) en mai dernier.

    "Ce partenariat démontre une nouvelle fois tout l’intérêt de la démarche de structuration d’entrepôts de données de vraie vie entreprise par Unicancer dès 2014 afin de contribuer de façon active, non seulement à la compréhension fine de la prise en charge des patients en vie réelle, mais aussi au développement et au positionnement des thérapies ciblées émergentes", a déclaré le Pr Jean-Yves Blay, président d’Unicancer, cité dans le communiqué.

    Une conviction partagée par Nathalie Varoqueaux, directrice médicale d'Amgen France, également citée, qui insiste sur le fait que "ces connaissances sont indispensables au développement de nouvelles thérapies ciblées en prenant en compte leur impact en vie réelle".

    Pour structurer la dynamique enclenchée autour de l'exploitation des données en vie réelle et "déployer une stratégie data innovante", Unicancer a créé en mai dernier, en son sein, une nouvelle "direction des données de santé en oncologie", rappelle-t-on.

    Wassinia Zirar
    Wassinia.Zirar@apmnews.com

    À suivre

    Victime d'une cyberattaque, le façonnier Fareva réduit fortement ses activités

    Politique

    Le détail des bases de données qui pourraient intégrer le Health Data Hub

    PARIS (TICpharma) - La directrice du Health Data Hub, Stéphanie Combes, a présenté la liste des bases de données de santé qui pourraient rejoindre le catalogue du Hub et leur statut lors d'une audition par la mission d'information souveraineté numérique nationale et européenne de l'Assemblée nationale le 18 février.

    0 1102

    Innovations

    Amgen Innovations lance l’assistant digital Romy dans le myélome multiple

    PARIS (TICpharma) - Dans le cadre du programme d'investissement Amgen Innovations, "un premier partenariat avec une association de patients, des hématologues et la société Observia a abouti à l'application digitale Romy", pour la prise en charge du myélome multiple, a annoncé le laboratoire pharmaceutique en juin.

    0 3848

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    1 + 6 =