L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Covid-19: AstraZeneca et Janssen lancent le projet Inno'Vaccins en France

    PARIS (TICpharma) - Sous l’égide de son "hub" innovation, la filiale française d'AstraZeneca s’installe à Station F et lance avec le laboratoire Janssen France le projet "Inno'Vaccins", destiné à "développer des innovations pour lever les freins potentiels à la vaccination, notamment contre le Covid-19", a expliqué le 18 novembre à TICpharma, Olivier Nataf, président d'AstraZeneca France.

    Alors que plusieurs laboratoires ont communiqué ces dernières semaines sur l'avancée de leurs recherches pour développer un vaccin contre l'épidémie de Covid-19, la France se prépare, elle, à vacciner sa population "dès début 2021", a fait savoir le ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, le 17 novembre.

    En parallèle, et pour accompagner la stratégie de vaccination du gouvernement, les filiales d'AstraZeneca et Janssen sur le territoire se sont alliées pour lancer un premier appel à projets destiné à développer collectivement les solutions innovantes nécessaires au déploiement des prochaines campagnes de vaccination, "celle liée au Covid-19 mais aussi d'autres épidémies", a précisé à TICpharma Olivier Nataf.

    Inspiré par "le succès de la Coalition innovation santé", qui rassemble des acteurs publics et privés de santé, les deux laboratoires ont appelé d’autres partenaires à s'engager à leurs côtés "pour faciliter l’accès et la distribution de tous les vaccins qui seront approuvés et disponibles en France", ont déclaré les deux laboratoires dans un communiqué de presse diffusé le 19 novembre.

    "Inno'Vaccins est un projet qui s'est mis en place assez rapidement mais qui, nous l'espérons, aura un impact concret: l'objectif est d'identifier et de lever les freins potentiels à la mise en œuvre des campagnes de vaccination", a expliqué le président d'AstraZeneca France.

    "Nous avons appris du passé. Grâce aux expériences des autres campagnes de vaccination, comme celle contre la grippe H1NI en 2009 ou celle générale contre la grippe saisonnière, il faut qu'on puisse lever les freins identifiés en créant une boîte à outils, avec des solutions innovantes, pragmatiques et opérationnelles pour répondre aux nouvelles problématiques liées à la crise sanitaire actuelle", a-t-il poursuivi.

    Olivier Nataf et ses partenaires ont ainsi ciblé "trois catégories de challenges" à relever:

    • la gestion de la demande vaccinale, "temporelle, gĂ©ographique et dans les diffĂ©rentes populations"
    • la logistique, le stockage, le transport et la distribution des vaccins, "avec la participation d'entreprises françaises et de start-up"
    • le suivi vaccinal, "via l'accompagnement ou l'organisation de l'administration d'une deuxième dose, s'il y en a une…".

    Un projet en trois Ă©tapes

    Pour contribuer à la levée des freins identifiés, Inno’Vaccins entend "s'appuyer sur l’écoute des besoins des citoyens dans tous les territoires et des professionnels de santé", via une enquête nationale conduite par l'institut de sondages Ipsos qui sera lancée "fin novembre", a fait savoir le président d'AstraZeneca France.

    "Il faut être humble quand on lance un projet d'innovation, on pré-identifie des problématiques pour donner un cadre mais la première étape de ce projet est une concertation menée par une enquête Ipsos. Elle va être intéressante car elle ne pose pas une question typique d'acceptation ou de non-acceptation du vaccin mais elle interroge sur les défis opérationnels et logistiques qui vont se poser. Nous allons interroger 4.200 citoyens, notamment dans les territoires dont les besoins peuvent varier, et 450 médecins, infirmiers et pharmaciens", a-t-il détaillé.

    "Le résultat de cette enquête sera public et au bénéfice de tous, acteurs publics comme privés, pour orienter la deuxième étape du projet Inno'Vaccins: l'appel à projets et la sélection de solutions innovantes", a-t-il complété.

    Cet appel à projets se déroulera "de fin novembre à janvier 2021", un jury d’experts sélectionnera "une dizaine de start-up à des niveaux de maturité différents" pour développer les premiers projets.

    Pour répondre au "challenge" de la logistique, du stockage, du transport et de la distribution des vaccins, AstraZeneca France et Janssen France ont confié à la société DPDgroup, filiale du groupe La Poste, le soin de mettre à disposition son expertise au service du déploiement des solutions identifiées.

    De janvier à fin décembre 2021, les start-up sélectionnées seront accueillies sous la verrière de la Halle Freyssinet, à Station F, pour bénéficier notamment de l'accompagnement du hub innovation d'AstraZeneca et accélérer leurs solutions.

    En outre, 70 étudiants du master "management pharmaceutique et des biotechnologies" de l'école de commerce ESCP Business School vont participer au projet en "apportant leur soutien selon les besoins de chaque start-up, en termes de marketing, financement ou de gestion et d'analyse des données", a expliqué Olivier Nataf.

    L'importance de "l'adoption" des innovations

    "Il y aura des solutions 'prêtes à l'emploi', que nous allons accélérer, d'autres qui demandent encore quelques développements et seront disponibles au deuxième trimestre et des solutions qui seront sans doute encore au stade embryonnaire. Nous pouvons aussi anticiper et présager des besoins sur un plus long terme, post-pandémie ou même au-delà du Covid-19 pour la vaccination en générale", a expliqué le président.

    Toutefois, il a insisté sur l'importance de "l'adoption" des innovations.

    "On a besoin d'avoir un impact et que cela soit concret. Nous voulons absolument être pragmatiques, opérationnels et avoir des solutions qui ont un impact et, encore une fois, l'innovation ne va pas sans la notion d'adoption. Sans cela, une innovation reste une bonne idée et c'est pour cela que nous travaillons à l'accompagnement des start-up", a-t-il martelé.

    Côté financement des projets, ceux-ci proviendront des différents partenaires d'Inno'Vaccins (les laboratoires, les grands groupes, Bpifrance etc.) et "il n'y a pas d'enveloppe fermée, un peu à l'image de la Coalition innovation santé", a fait savoir Olivier Nataf.

    Wassinia Zirar
    Wassinia.Zirar@apmnews.com

    À suivre

    Officine: mise en ligne de données de ventes de tests antigéniques en open data

    https://info.kaliop.com/webinars/application-mobile-sante?utm_campaign=Webinar%20App%20Compagnon&utm_source=unknowns&utm_medium=unknowns

    Solutions

    Covid-19: lancement de la plateforme "myMedidata" pour faciliter les recrutements des essais cliniques

    NEW-YORK, PARIS (TICpharma) - Medidata, société du groupe Dassault Systèmes, a annoncé le 23 avril le lancement de "myMedidata", une plateforme "conçue pour permettre aux patients de participer de façon flexible aux essais cliniques de nouveaux médicaments et vaccins" dans le cadre de la recherche en faveur d'un traitement contre le Covid-19.

    0 2971

    Solutions

    L'Alliance digitale contre le Covid-19 lance le site maladiecoronavirus.fr

    PARIS (TICpharma) - L'Alliance digitale contre le Covid-19 composée d'industriels de la santé et d'acteurs du numérique a lancé le 18 mars le site d'information grand public maladiecoronavirus.fr, basé sur un algorithme co-développé par l’Institut Pasteur et l’Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) pour "répondre aux personnes pensant avoir été exposées au coronavirus".

    0 3143

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    9 + 4 =