L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    L'incubateur Tech Care Paris dévoile sa 5e promotion de start-up e-santé

    PARIS (TICpharma) - L'incubateur francilien Tech Care Paris (ex Paris-Boucicaut) a présenté le 6 novembre sa cinquième promotion de start-up composée de 17 jeunes pousses spécialisées dans l'e-santé.

    La plateforme d'innovation Tech Care Paris propose depuis 2015 à des start-up du domaine de la santé connectée un service d'incubation, de formation et de mise en relation avec des industriels du secteur, des entreprises incubées les années passées et des acteurs économiques de la santé à l'étranger.

    Elle a accompagné depuis sa création plus de 110 start-up, dont 40% ont pu se déployer à l'international, avec un total de levée de fonds de plus de 250 millions d'euros.

    "On a un taux de survie des entreprises accompagnées supérieur à 85% après trois ans. C’est un taux de survie exceptionnel pour dans le secteur", s'est félicité Mathieu Trystram, responsable de Tech Care Paris, le 6 novembre à l'occasion d'une conférence de presse en ligne.

    L'appel à candidatures pour rejoindre la cinquième promotion de l'incubateur francilien avait été lancé le 25 mai dernier. Jusqu'au 14 juin, date butoir pour postuler, Tech Care Paris a reçu 108 candidatures.

    "On reçoit aussi des candidatures tout au long de l'année. Au total, avec celles enregistrées lors de l'appel à candidatures, nous en avons reçu à peu près 300 cette année", a détaillé à TICpharma le responsable de l'incubateur.

    Finalement, ce sont 17 start-up (voir encadré) qui ont été sélectionnées par le programme et qui bénéficieront d'un accompagnement de trois ans.

    Cet accompagnement se veut quotidien et sectoriel, "avec un large panel de services Ă  la carte", et consiste en:

    • un coaching et une expertise personnalisĂ©e
    • un rĂ©seau et une communautĂ© locale, nationale et internationale
    • un hĂ©bergement Ă  Paris "pour ceux qui le souhaitent"
    • un programme de formation dĂ©diĂ©e
    • un accès privilĂ©giĂ© aux partenaires de Tech Care Paris
    • des offres nĂ©gociĂ©es

    Adaptation au travail en "distanciel"

    Les mesures de confinement adoptées dans le cadre de la lutte contre la crise sanitaire du Covid-19 ne bouleversent pas le travail de l'incubateur, déjà très au fait des outils numériques et des échanges en "distanciel".

    "Tech Care a déjà l'habitude de travailler en réseau, à distance grâce à des outils digitaux et avec des start-up issues de la France entière", a expliqué Mathieu Trystam. "Le confinement nous a juste demandé la mise en place d'une organisation spéciale pour nous assurer que tout le monde utilise bien nos outils digitaux, assez simples, notamment Teams que nous utilisons pour la visioconférence. Pour notre conférence en ligne, nous avons tout fait à distance avec des outils numériques et il y a eu moins de contraintes que pour un événement physique, finalement", a-t-il poursuivi.

    Très "content" de cette nouvelle promotion "qui est très complémentaire et qui reflète bien les enjeux de santé pour les années à venir", le responsable de l'incubateur a aussi souligné la pertinence "du tissage d'un réseau" pour répondre efficacement aux besoins du système de santé.

    Invité à s'exprimer sur le partenariat de Novartis avec Tech Care Paris, Timothé Cynober, en charge de l'innovation numérique et des partenariats du laboratoire, a, lui aussi, salué "la grande diversité en termes de maturité, de technologies, de profils et d'aires thérapeutiques" des start-up composant la cinquième promotion.

    "L'innovation chez Novartis, ce n'est pas nouveau, quelle que soit l'aire thérapeutique", a mis en avant le représentant du laboratoire, insistant sur la nécessité d'aller "au-delà du médicament" et "d'explorer les innovations".

    Egalement invité à participer au lancement de la cinquième promotion, le Dr Florian Reinaud, cofondateur de la start-up de "conciergerie médicale" Concilio a témoigné de ses trois années d'accompagnement à Tech Care Paris.

    "Nous sommes arrivés avec un réseau de prestataires mais il a été hyper utile d'être régulièrement challengés et de faire des points trois fois par an -et plus encore au début du programme- avec nos coach", a-t-il expliqué, saluant un programme "à la carte et répondant aux besoins et aux lacunes de chaque start-up".

    Les 17 start-up de la 5e promotion de Tech Care Paris sont:
    • Barnabe.io: la jeune pousse ambitionne de faciliter l’accessibilitĂ© et amĂ©liorer l’efficience de l'accompagnement des patients atteints de maladies chroniques, grâce Ă  la visioconfĂ©rence et une gestion "intelligente" des parcours.
    • Bio Logbook: la start-up dĂ©veloppe un logiciel d’aide Ă  la dĂ©cision qui dĂ©tecte les dĂ©sĂ©quilibres biologiques prĂ©coces et oriente vers des paramètres complĂ©mentaires Ă  analyser.
    • Blazar: la plateforme Blazar utilise des mĂ©thodologies statistiques et d'apprentissage automatique sur des donnĂ©es cliniques et de histopathologie pour prĂ©dire la rĂ©ponse ou l'absence de rĂ©ponse les chez patients oncologiques.
    • Continuum+:dĂ©jĂ  partenaire de Novartis, Continuum+ vise Ă  assurer la continuitĂ© thĂ©rapeutique hĂ´pital-ville-domicile et accompagner le patient vers l'autonomie en s’appuyant sur la relation de confiance avec les professionnels de santĂ© de proximitĂ©.
    • Diagante: la start-up dĂ©veloppe des dispositifs mĂ©dicaux en amont du diagnostic biologique et conçoit une technologie permettant aux biologistes d’analyser une biopsie solide grâce Ă  un instrument fait pour analyser les liquides biologiques.
    • Heroic SantĂ©: grâce Ă  sa plateforme, Heroic SantĂ© fĂ©dère patients chroniques et acteurs de santĂ© et dĂ©veloppe un modèle de financement redistributif pour identifier, faire Ă©merger et mettre en Ĺ“uvre des solutions destinĂ©es aux malades chroniques.
    • KĂĽrage: la jeune pousse dĂ©veloppe des logiciels et stimulateurs de contrĂ´le neuromusculaire et reproduit "l’intelligence du cerveau humain, dans sa capacitĂ© Ă  mouvoir le corps" via des solutions algorithmiques d'intelligence artificielle (IA).
    • Linapp: la start-up permet la gestion simple et efficace des files d'attente pour les professionnels de la santĂ© fonctionnant "sans rdv" et souhaitant gĂ©rer leur file d'attente de façon virtuelle.
    • Medmoove: imaginĂ©e par deux mĂ©decins, la plateforme est un "micro-rĂ©seau social" rassemblant des communautĂ©s de professionnels de santĂ© de diverses spĂ©cialitĂ©s pour leur permettre d'Ă©changer et ainsi, d'amĂ©liorer les pratiques mĂ©dicales et accĂ©lĂ©rer la recherche clinique.
    • Mila: la jeune pousse dĂ©veloppe des outils numĂ©riques de continuitĂ© thĂ©rapeutique des troubles du neurodĂ©veloppement avec un usage fort de la musique comme vecteur de motivation.
    • MoveUp: la sociĂ©tĂ© belge conçoit des logiciels de santĂ© visant Ă  "rĂ©volutionner le parcours du patient" et Ă  faciliter "leur prise en charge". Elle a d'abord choisi de mettre l'accent sur l'orthopĂ©die et la chirurgie bariatrique.
    • Orthoin3D: la sociĂ©tĂ© spĂ©cialisĂ©e dans l'orthodontie, accompagne les orthodontistes dans l'utilisation de nouvelles technologies pour la production d'aligneurs orthodontiques directement conçus dans leur cabinet et depuis leurs donnĂ©es mĂ©dicales.
    • Pheal: fondĂ©e par un patient expert, lui-mĂŞme atteint de mucoviscidose, la start-up s’appuie sur l’usage conjoint d'applications, d’objets connectĂ©s et d’algorithmes d'IA pour permettre aux patients atteints de maladies chroniques respiratoires de suivre les signaux faibles de leur maladie "dans une dĂ©marche de prĂ©vention".
    • Pixacre: la jeune pousse souhaite transformer la camĂ©ra du smartphone en dispositif mĂ©dical et, via sa plateforme d’IA, "faciliter la prise en charge des plaies chroniques et des plaies post opĂ©ratoires".
    • Tissu Aegis: la start-up dĂ©veloppe une solution de greffe sĂ©curisĂ©e de la cornĂ©e afin de faciliter le transport et le contrĂ´le du greffon.
    • Traaser: spĂ©cialisĂ©e dans le dĂ©veloppement de services logiciels pour la mĂ©decine personnalisĂ©e, Traaser utilise des outils d'IA pour la collecte, la gestion et l’interprĂ©tation de donnĂ©es de sĂ©quençage afin de rĂ©pondre au besoin d’analyse gĂ©nomique.
    • Tracify: la jeune pousse a mis au point une application permettant de connecter le pharmacien hospitalier Ă  son patient ambulatoire en toute simplicitĂ© et sĂ©curitĂ© pour amĂ©liorer la rĂ©trocession hospitalière.
    Wassinia Zirar
    Wassinia.Zirar@apmnews.com

    À suivre

    L'ANSM accélère la mise à disposition de ses données (rapport d'activité)

    Acteurs

    Nouvelle promotion de start-up e-santé chez Tech Care Paris

    MONTROUGE (Hauts-de-Seine) - L'incubateur francilien Tech Care Paris (ex Paris-Boucicaut) a présenté le 15 novembre sa quatrième promotion de start-up composée de 19 jeunes pousses spécialisées dans l'e-santé.

    0 828

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    9 + 6 =