L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Etudes

    La transmission virale par cas contact pourrait chuter de 37% si TousAntiCovid était adoptée par 30% des Français

    PARIS (TICpharma) - Si l'application de traçage des cas contacts TousAntiCovid était adoptée par 30% de la population, alors chaque personne se déclarant comme Covid+ dans l'application permettrait à 37% de ses contacts de ne pas retransmettre le virus, selon une modélisation mise en ligne le 22 octobre sur le site de l'EPIcx lab, dirigé par l'épidémiologiste Vittoria Colizza.

    Elle a également été publiée dans le fil d'actualités de TousAntiCovid, nouvelle version disponible depuis le 22 octobre de l'application StopCovid, qui comprend de nouvelles fonctionnalités mais garde le même fonctionnement technologique et sanitaire.

    Selon les informations affichées par l'application le 30 octobre en fin d'après-midi, 6.045.655 personnes avaient téléchargé et activé l'application TousAntiCovid depuis son déploiement début juin, dont 25.108 ayant renseigné leur positivité au Sars-CoV-2. Ces cas ont conduit à la notification de 2.405 personnes.

    "L'application aide à casser les chaînes de transmission", a déclaré Vittoria Colizza lors d'un point presse tenu le 22 octobre en amont de la présentation officielle de TousAntiCovid.

    "Aujourd'hui, avec une adoption par 4% de la population française, chaque cas Covid qui se déclare dans l'application permet à 5% de ses cas contacts de ne pas retransmettre" le virus, a-t-elle ajouté, résumant les enseignements d'une étude de modélisation conduite au sein de son laboratoire.

    Ce pourcentage, qui représente donc la part de cas secondaires qui ne participeront pas à la transmission virale, dépend à la fois du taux de reproduction (R) effectif (estimé à 1,35 pour la semaine du 5 octobre) et du taux d'infection des contacts notifiés (en l'occurrence, il s'agit du taux global de positivité des tests, soit 12,2% pour la semaine du 5 octobre, car il n'existe pas de données spécifiques pour les cas contacts).

    Le calcul repose en outre sur l’hypothèse que "le cas notifie rapidement ses contacts en flashant son QR code" et que "les utilisateurs notifiés s’isolent dès qu’ils reçoivent la notification".

    Les chercheurs ont identifié que si l'application était adoptée par 30% de la population et dans ces mêmes conditions de R (1,35) et de taux de positivité (12,2%), alors "chaque personne se déclarant comme un cas de Covid-19 dans cette application permettrait à 37% de ses contacts de ne pas retransmettre le virus".

    Cela démontre "tout l’intérêt d’une large adoption et utilisation" de l'application, écrivent-ils.

    Dans le cas où le taux d'adoption de l'application se maintiendrait à 4%, alors la réduction de la transmission serait par exemple de 9,5% avec un R effectif de 1,7 et un taux de positivité des tests de 30%, et de 15% avec un R effectif de 1,1 et un taux de positivité de 30%.

    Le pourcentage moyen d'utilisation effective de l'application, représentant le différentiel entre le téléchargement de l'appli et son utilisation réelle, a été calculé à 47%.

    "Même avec une faible adoption, chaque personne se déclarant comme cas de Covid-19 dans l’application [TousAntiCovid] a permis de lutter contre la transmission", écrivent les auteurs.

    Sylvie Burnouf
    LĂ©o Caravagna
    leo.caravagna@apmnews.com

    À suivre

    L'incubateur Prevent2Care Lab dévoile les lauréats de sa troisième promotion

    Politique

    TousAntiCovid: modification des critères de distance et de durée du contact

    PARIS (TICpharma) - Un arrêté publié au Journal officiel samedi 28 novembre a modifié les critères de détection des cas contacts par l'application de traçage TousAntiCovid, qui alertera désormais les utilisateurs pour une distance de moins d'un mètre pendant 5 minutes ou de 1 à 2 mètres pendant 15 minutes.

    0 995

    Politique

    L'appli de traçage StopCovid modifiée à la marge et renommée TousAntiCovid

    PARIS (TICpharma) - Le premier ministre, Jean Castex, et le secrétaire d'Etat chargé du numérique, Cédric O, ont présenté le 22 octobre lors d'une conférence de presse la nouvelle version de l'application de traçage des cas contacts StopCovid, renommée TousAntiCovid, qui comprend de nouvelles fonctionnalités mais garde le même fonctionnement technologique et sanitaire.

    0 852

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    2 + 8 =