L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Politique

    La HAS guide les demandes d'Ă©valuation de DM embarquant de l'intelligence artificielle

    PARIS (TICpharma) - La Haute autorité de santé (HAS) a fait part le 14 octobre dans un communiqué de la mise à jour de ses guides de dépôt de dossier afin d'y intégrer un outil spécifique pour les demandes de remboursement de dispositifs médicaux (DM) embarquant un système avec apprentissage automatique relevant du champ de l'intelligence artificielle (IA).

    Cet outil prend la forme d'une "cartographie des éléments à compléter consacrée aux particularités de ce type de technologie". Elle a été établie après une période de consultation publique ouverte entre novembre 2019 et janvier 2020 à "tous les acteurs clés du secteur", qui comprennent les industriels, les développeurs, les universités et les sociétés savantes.

    L'objectif de cette grille d'évaluation est de "fluidifier les relations avec les industriels", selon les mots des responsables de la commission nationale d'évaluation des dispositifs médicaux et des technologies de santé (Cnedimts) lors du lancement de la consultation.

    Différents points-clés y sont abordés, et regroupés par catégories, qui "couvrent l’ensemble du processus de développement d’une technologie", a expliqué la HAS. "Quel est l’usage revendiqué? Quelles données ont été utilisées pour faire 'apprendre' cet algorithme? Pour ce qui est du coeur du dispositif, l’algorithme, il est demandé à l’industriel de décrire le modèle: quel type d’apprentissage? Quelle fréquence de réapprentissage? Quelle place est accordée à l’intervention humaine dans ce processus? Quels sont les seuils de performance?...", a listé la Haute autorité.

    Ces questions doivent permettre aux industriels d'objectiver les caractéristiques de leur DM. "De plus, disposer d’éléments précis permet de faciliter le dialogue entre les acteurs qui peuvent venir de différents écosystèmes (sanitaire ou numérique)", a fait valoir la HAS, qui espère que cet outil "favorisera l'accès des patients à l'innovation".

    L'agence a souligné que ce travail était "un élément important de sa démarche continue d’accompagnement des entreprises dans leurs demandes de prise en charge des dispositifs médicaux".

    Pour rappel, elle avait déjà publié en 2019 un guide sur l'évaluation des dispositifs médicaux connectés et sur le déploiement de la télémédecine.

    La prochaine étape sera la publication d’une "grille de classification fonctionnelle des solutions numériques selon leur finalité d’usage", telle qu'une fonction de dépistage, de diagnostic, d'aide à la prévention ou encore d'aide à la compréhension de mesures hygiéno-diététiques, a annoncé la HAS. Cette grille a été soumise à consultation publique d’avril à juin 2020, et devrait être finalisée d'ici la fin de l’année.

    La RĂ©daction
    redaction@ticpharma.com
    Marion-Jeanne Lefebvre

    À suivre

    La difficile collaboration entre pharma, biotechs et entreprises du numérique

    https://info.kaliop.com/webinars/application-mobile-sante?utm_campaign=Webinar%20App%20Compagnon&utm_source=unknowns&utm_medium=unknowns

    Politique

    CES 2020: Withings veut devenir "le premier fournisseur de données de santé aux industriels"

    LAS VEGAS (TICpharma) - De retour dans le giron français, la société Withings a présenté au Consumer Electronics Show (CES) deux nouveaux dispositifs médicaux connectés, affichant son ambition de "devenir le premier fournisseur de données de santé aux industriels", a expliqué à TICpharma son directeur général, Mathieu Letombe.

    0 936

    Politique

    CES 2020: la FDA met le cap sur la régulation des données de santé

    LAS VEGAS (TICpharma) - Amy Abernethy, vice-commissaire à la Food and Drug Administration (FDA), a annoncé mardi le virage du gendarme américain des produits de santé "vers la régulation des données de santé en 2020", lors d’un débat organisé à l'occasion du Consumer Electronics Show (CES) où elle était invitée à "démystifier" le rôle de régulateur de l'agence.

    0 825

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    8 + 6 =