L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    La FDA et IBM s'allient pour tester la blockchain en santé

    ARMONK (New York) (TICpharma) - La filiale santé du géant américain des technologies IBM a annoncé le 11 janvier avoir signé un projet de collaboration avec la Food and Drug Administration (FDA) pour "tirer parti des capacités de la technologie blockchain" dans l'échange sécurisé des données de santé.

    Cet accord de collaboration d'une durée de deux ans avec l'agence sanitaire américaine aura comme priorité l'échange de données relatives à l'oncologie, précise IBM dans un communiqué de presse.

    L'objectif est de "définir un échange sécurisé, efficace et évolutif des données de santé" à l'aide de la blockchain, poursuit la société, citant plusieurs sources d'informations telles que les dossiers médicaux électroniques, les essais cliniques, les données génomiques et les données générées par des appareils mobiles et des objets connectés.

    La blockchain est une technologie consistant à inscrire dans des blocs informatiques sécurisés et transparents toute transaction d'un objet numérique, approuvée par un réseau de tiers de confiance décentralisé.

    Initialement utilisée pour assurer les échanges de monnaie virtuelle Bitcoin, elle a très tôt attiré l'attention du secteur bancaire, avant d'être étudiée de près par des acteurs de santé (voir dépêche du 16 décembre 2016).

    Selon une étude publiée par IBM en décembre dernier, plus de 70% des industriels de la santé parmi 200 leaders du secteur estiment que cette technologie aura d'importants bénéfices dans les années à venir pour la gestion des essais cliniques et de la conformité réglementaire.

    Pour IBM, son principal apport est de "permettre aux différents acteurs de travailler ensemble de façon plus confiante" afin de donner aux patients l'opportunité de "partager leurs données de façon sécurisée à des fins de recherche", et aux fournisseurs de soins de "créer les conditions d'avancées majeures" pour le système de soins.

    "L'industrie de santé subit des changements profonds en raison de la grande quantité de données encore générées de façon disparate. En fournissant un cadre hautement sécurisé et décentralisé pour le partage de données, la technologie blockchain permet d'accélérer l'innovation dans toute l'industrie", a assuré Shahram Ebadollahi, vice-président innovation et directeur scientifique d'IBM Watson Health, cité dans le communiqué.

    L'administration américaine et le géant de l'informatique ont prévu de partager les premiers résultats de leurs travaux dès 2017.

    Raphael Moreaux
    raphael.moreaux@apmnews.com

    À suivre

    "Voluntis profite des effets d'échelle du marché américain"

    Acteurs

    Owkin lance un consortium de blockchain en santé pour accélérer la recherche grâce à l'IA

    PARIS (TICpharma) - Un consortium mené par la start-up Owkin et constitué de neuf partenaires a lancé le 4 octobre le projet Substra pour accélérer la recherche et mieux exploiter les données médicales grâce à l'intelligence artificielle (IA) et la blockchain.

    0 600

    Acteurs

    Embleema met la blockchain au service de la pharmacovigilance

    PARIS (TICpharma) - La start-up Embleema a annoncé le 10 octobre le lancement d'un consortium de blockchain en santé pour collecter les données en vie réelle des patients et assurer notamment une meilleure pharmacovigilance, un projet qui sera soutenu par une campagne de financement en crypto-monnaie.

    0 523

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    4 + 9 =