Une opération de maintenance est prévue Mardi 24 Mai avril 2022 entre 13h00 et 13h15. L'accès au site sera interrompu durant cette période. Nous vous remercions pour votre compréhension.

L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Etudes

    Le niveau de maîtrise du digital des laboratoires jugé faible par leurs cadres (étude)

    PARIS (TICpharma) - Une enquête menée par le cabinet de consulting Atawao healthcare et le cabinet de recrutement L3S Partnership, présentée jeudi lors de l'évènement Pharma Healthtech, révèle que les cadres de l'industrie pharmaceutique jugent sévèrement le niveau de maîtrise du digital de leurs employeurs.

    Selon le sondage, menée auprès de 70 cadres de l'industrie pharmaceutique en France, le niveau de maturité du laboratoire sur le digital en général est estimée en moyenne à 41%, à 44% pour la communication digitale et à 48% pour les services digitaux.

    "Sans surprise, le niveau digital est jugé faible", a commenté Thibault Guibal, associé chez Atawao, qui relève également une disparité de perception entre les différentes fonctions dans les entreprises.

    "Le marketing a une vision plus critique que la direction générale sur la maturité du digital, ce qui s'explique notamment par le fait que les objectifs liés au digital sont très peu partagés et assez discordants", a-t-il constaté.

    Ainsi, les cadres des services marketing jugent que la maturité de leur laboratoire sur le digital en général est de 37%, tandis qu'elle est de 47% pour la direction générale et de 43% pour les personnes en charge du digital.

    "Quand on interroge la direction générale, elle dit que l'objectif du digital est d'abord de collecter de la donnée et d'améliorer le parcours de soins", alors que le marketing parle en priorité de "la digitalisation d

    Pour accéder à la suite de l’article, vous devez accepter les cookies de performance et de suivi. Ils nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
    Marion-Jeanne Lefebvre

    À suivre

    AstraZeneca, Roche et Takeda accompagnent le déploiement du chatbot "MemoQuest" de Calmedica

    Etudes

    DĂ©pistage du cancer du sein: l'IA a encore un "long chemin" Ă  faire avant une utilisation en pratique clinique

    LONDRES (TICpharma) - L'utilisation de l'intelligence artificielle (IA) pour le dépistage du cancer du sein a encore un "long chemin" à faire avant de pouvoir être implémentée en pratique clinique et des essais randomisés bien conçus dans de grandes populations sont nécessaires pour bien évaluer les systèmes actuellement commercialisés, estiment les auteurs d'une analyse systématique publiée début septembre par le British Medical Journal (BMJ).

    0 2310

    Etudes

    Outils de réalité virtuelle et augmentée: l'Anses met en garde contre le risque de "cybercinétose"

    PARIS (TICpharma) - L'utilisation d'outils de réalité virtuelle ou augmentée peut perturber les capacités sensorimotrices ainsi que le système sensoriel et conduire à des symptômes de cybercinétose, de type nausées, vertiges, sueurs, pertes d'équilibre, selon un avis de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) qui émet quelques recommandations pour limiter les effets indésirables.

    0 2757

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    2 + 3 =