Une opération de maintenance est prévue vendredi 14 Aout 2020 entre 12h30 et 13h00. L'accès au site sera interrompu durant cette période. Nous vous remercions pour votre compréhension.

L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    L'image de l'industrie pharmaceutique en hausse chez les professionnels de la tech (sondage Novartis)

    0 415

    BALE (Suisse) (TICpharma) - Un sondage commandé par Novartis auprès de 2.500 professionnels de la technologie dans le monde, publié fin juin, révèle que la crise liée au Covid-19 a amélioré l'image qu'ils avaient de l'industrie pharmaceutique, dans laquelle ils envisagent de plus en plus de travailler.

    Un questionnaire en ligne de 21 questions a été adressé entre le 23 mai et le 2 juin à 2.502 personnes travaillant dans le domaine de la technologie dans différences secteurs, à travers les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Allemagne, la Chine et l'Inde. Le sondage a été mené en partenariat avec True Global Intelligence et Vitrous World.

    La pandémie de Covid-19 a "déclenché un changement digne d'un séisme dans l'adoption et la démocratisation des technologies numériques dans les soins de santé", a constaté Bertrand Bodson, directeur du digital chez Novartis, dans le rapport du groupe suisse portant sur le sondage.

    "Presque du jour au lendemain, les organisations ont dû intensifier leurs efforts pour développer, fabriquer et finalement apporter des médicaments aux patients dans un contexte de distanciation sociale mondiale", a-t-il constaté. "Cela a montré que nous devons saisir les opportunités de combiner la science des données et les moyens technologiques non seulement pour remodeler notre secteur, mais aussi pour améliorer l'expérience des patients et des médecins", a-t-il commenté.

    Le sondage révèle que les travailleurs de la tech en ont pris conscience: 86% des interrogés estiment que le "moment du digital" est arrivé dans la santé et l'industrie pharma, ce qui explique un intérêt croissant pour le secteur: les deux secteurs sont cités à 49% par les professionnels de la tech comme ceux qu'ils auraient envie de rejoindre, contre 28% pour la finance et 24% pour les télécoms, par exemple. L'intérêt monte à 58% chez les travailleurs basés en Inde et 55% chez ceux en Chine.

    Interrogés spécifiquement sur la possibilité qu'ils travaillent un jour dans la santé et la pharma, ils sont 83% à estimer que c'est "plutôt ou assez probable", 11% que c'est plutôt improbable et 6% que c'est très peu probable.
    Selon leurs réponses, la crise sanitaire a mis en lumière l'utilité de cette industrie: 72% des interrogés déclarent être plus susceptibles de travailler dans l'industrie pharmaceutique maintenant qu'il y a six mois.

    Une industrie de plus en plus perçue comme innovante

    Ces Ă©volutions vont avec une amĂ©lioration de l'image de la pharma : 73% des sondĂ©s estiment que leur opinion sur l'industrie s'est amĂ©liorĂ©e avec la rĂ©action du secteur Ă  la pandĂ©mie, 72% trouvent d'ailleurs qu'elle a Ă©tĂ© efficace dans la lutte contre la pandĂ©mie et 85% que l'application de la data science a Ă©tĂ© un "facteur crucial" dans cette rĂ©ponse.

    Ils la perçoivent également désormais comme une industrie innovante. Les opportunités d'innovation grâce à la technologie sont la raison la plus citée de rejoindre ce secteur, à 52%. Les travailleurs de la tech qui ont répondu sont également 55% à voir la pharma comme un secteur où les technologies émergentes, comme l'intelligence artificielle et le machine learning, peuvent avoir un potentiel significatif. Cette proportion est encore plus forte chez les data scientists, qui sont 64% à considérer que l'application de la science des données à la santé peut améliorer la précision du diagnostic, 59% qu'elle peut augmenter l'efficacité et 52% qu'elle peut améliorer les systèmes de santé existants.

    20% des sondés ne se sentent toutefois pas assez qualifiés pour envisager de postuler à un emploi en pharma, et 40% qu'ils n'ont pas assez de connaissances sur le secteur.

    "Nous devons maintenant leur prouver que leur manque de connaissance de l'industrie n'est pas du tout un obstacle à la résolution de problèmes réels à fort impact pour les patients, en travaillant main dans la main avec nos scientifiques et nos partenaires comme Microsoft, Amazon Web Services ou Benevolent AI", a estimé Bertrand Bodson, dans un courriel à APM Health Europe (groupe APM International, dont fait partie TICpharma).

    Research report on technology talent's resolve to decode the world biggest healthcare challenges

    Natalie Morrison
    Marion-Jeanne Lefebvre

    À suivre

    E-santé: le CLCC Léon-Bérard noue un partenariat avec AstraZeneca

    https://vph2020.sciencesconf.org

    Acteurs

    Identification unique des dispositifs médicaux: le défi du "data management"

    PARIS (TICpharma) - La mise en place d'une politique de gestion centralisée des données, ou "data management", constitue le principal obstacle à relever pour les fabricants de dispositifs médicaux (DM) en vue de l'entrée en vigueur en mai 2020 de l'identification unique des DM, a expliqué à TICpharma Valérie Marchand, responsable du secteur santé au sein de GS1, organisme autorisé par la Commission européenne à attribuer ces identifiants.

    0 920

    Acteurs

    Recherche: 11 Espic lancent la plateforme "Respic" pour faciliter les essais industriels

    PARIS (TICpharma) - Onze établissements de santé privés d'intérêt collectif (Espic), regroupés au sein d'une nouvelle association baptisée "Respic" (Recherche en Espic), ont lancé une plateforme à destination des industriels, sorte de guichet unique, ont-ils annoncé dans un communiqué diffusé cet été.

    0 977

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    3 + 8 =