L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    GE Healthcare présente une suite logicielle dotée d'IA pour l'analyse des radiographies pulmonaires

    PARIS (TICpharma) - La société GE Healthcare a annoncé le 23 juin une nouvelle suite d'outils pour l'analyse rapide des radiographies pulmonaires dotés d'IA "pour aider à répondre aux enjeux liés au Covid-19".

    La suite d'outils baptisée "Thoracic Care Suite" s'inscrit dans le cadre de la démarche de GE Healthcare qui doit "permettre aux cliniciens de disposer des outils nécessaires pour diagnostiquer rapidement et traiter efficacement les patients atteints du Covid-19", a déclaré Kieran Murphy, PDG de GE Healthcare, cité dans un communiqué de GE Healthcare.

    Concrètement, l’offre utilise de l'IA pour détecter automatiquement sur les images la présence de huit résultats radiologiques anormaux, et notamment les suspicions de tuberculose et de pneumonie, qui peuvent indiquer la présence du virus Sars-CoV-2.

    Via un rapport signalé dans les systèmes d'archivage et de transmission d'images (Pacs), les radiologues peuvent déterminer un score pour chacune des huit anomalies possibles, une superposition d'images et une description de l'emplacement pour aider à accélérer le diagnostic et le traitement.

    "La Thoracic Care Suite apporte une aide pour identifier rapidement les cas à haut risque et surveiller les patients présentant une progression et une régression de symptômes respiratoires légers", a souligné le conglomérat américain.

    Avec un taux de précision de 97% à 99 %, les algorithmes de cette suite logicielle ont été entraînés à détecter les résultats radiologiques "en quelques secondes".

    "Les cliniciens sont à la recherche de méthodes cliniquement éprouvées pour aider à identifier les symptômes à un stade précoce et à déterminer quels patients présentent un risque plus élevé de complications et doivent être activement surveillés", a expliqué le Pr Fergus Gleeson, radiologue et président de la Société européenne d'imagerie thoracique (SEIT), cité dans le communiqué de GE Healthcare.

    Partenariat avec une start-up sud-coréenne

    Outre la détection de la pneumonie, la solution permet également de détecter la tuberculose, l'atélectasie, la calcification, la cardiomégalie, la fibrose, l'élargissement médiastinal, le nodule pulmonaire et l'épanchement pleural.

    Pour proposer cette technologie, GE Healthcare s'est associé à la start-up Lunit, une société sud-coréenne qui développe des solutions d’analyse par l'IA des maladies pulmonaires sur les radiographies thoraciques.

    Fondée en 2013, la jeune pousse a notamment développé "huit algorithmes d'IA", introduits dans la "Thoracic Care Suite" dans le cadre de cette collaboration.

    La suite logicielle est d'ores et déjà "disponible partout dans le monde", a par ailleurs précisé GE Healthcare.

    Wassinia Zirar
    Wassinia.Zirar@apmnews.com

    À suivre

    Cancer: comment MSD France s'appuie sur le numérique pour accompagner patients et professionnels

    https://vph2020.sciencesconf.org

    Solutions

    Labos, Gafam, données, recherche: les initiatives contre le Covid-19 à retenir

    PARIS (TICpharma) - Offensives e-santé des laboratoires pharmaceutiques ,alliances entre industriels, établissements de santé et start-up, bouleversements réglementaires en matière de collectes des données, application de traçage, boum de la télémédecine... L'épidémie de Covid-19 a bouleversé les pratiques et les stratégies: retour sur les initiatives qu'il ne fallait pas manquer.

    0 355

    Acteurs

    Création de bases de données de scanners thoraciques Covid, traitées par IA

    PARIS (TICpharma) - Alors que l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) a annoncé en juin une collaboration avec GE Healthcare pour créer une base de données d'imagerie thoracique de patients suspectés de Covid-19, la Société française de radiologie (SFR) a également annoncé, lors des Journées francophones de radiologie (JFR) de printemps, avoir mis en place une base de données de scanners thoraciques pour être traitée par intelligence artificielle (IA).

    0 414

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    3 + 5 =