L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Kap Code et Microsoft s'allient pour créer une base de données sur le Covid-19

    PARIS (TICpharma) - La start-up Kap Code et l'entreprise américaine Microsoft ont annoncé le 19 juin une collaboration pour créer une base de données au sein de la plateforme Epilogue "afin d'aider la recherche dans le cadre de l'épidémie de Covid-19 et disposer d'une boîte à outils en cas de deuxième vague", a expliqué à TICpharma Adel Mebarki, directeur général adjoint de Kap Code.

    Pour rappel, la start-up Kap Code et sa maison-mère, l'entreprise de recherche clinique sous contrat (CRO) Kappa Santé, ont lancé le 27 mars une plateforme collaborative regroupant toutes les informations sur le coronavirus présentes sur le web et l'analyse des données provenant des réseaux sociaux pour suivre l'évolution de l'épidémie et ses impacts.

    Baptisée "Epilogue", cette plateforme est mise à jour de façon hebdomadaire pour une vue rétrospective de l’évolution de la pandémie dans le monde, et plus particulièrement en France.

    Quatre axes principaux sont mis en évidence sur la plateforme: une cartographie basée sur l’open data, une analyse des réseaux sociaux, une "infodémie" regroupant les fake news partagées sur les réseaux sociaux et l’actualité du Covid-19.

    Epilogue "passe au niveau supérieur" cette fois, en créant avec le géant Microsoft "une base de données non relationnelles regroupant à la fois des données épidémiologiques issues de l’open-data, des publications scientifiques en open access et des données issues du réseau social Twitter", a expliqué Adel Mebarki à TICpharma.

    Cette base de données sera elle aussi mise à jour en continue et regroupera les données suivantes:

    • données épidémiologiques mondiales (nombre de cas, décès et guérisons dans le monde et par pays...)
    • données épidémiologiques nationales (évolution de la pandémie à l’échelle régionale, mais aussi données d’hospitalisation...)
    • données extraites du moteur de recherche Bing (édité par Microsoft)
    • données extraites du réseau Twitter concernant le coronavirus.

    "Disponible en libre accès, elle sera notamment valorisée par le laboratoire Just One Giant Lab (Jogl), autre partenaire d’Epilogue et porteur de l’initiative OpenCovid19 qui vise à pallier les problématiques crées par le virus pas le biais de l’intelligence collective et une approche communautaire", a indiqué Kap Code dans un communiqué.

    Les chercheurs de Jogl utiliseront la base de données pour des études autour du croisement de données épidémiologiques et de mobilité, l'analyse en réseaux des échanges Covid-19 visant à identifier des clusters prédictifs de fausses informations et mieux comprendre l’évolution épidémiologique du coronavirus.

    La rencontre entre Kap Code et Microsoft est "antérieure" à l'épidémie de Covid-19, a précisé le directeur général adjoint de la start-up.

    "Avant le confinement, nous avons été sélectionnés dans le cadre du programme 'AI for Health' d'accompagnement des start-up d'AstraZeneca et Microsoft. Avec le Covid-19, le programme a été mis en pause jusqu'en septembre 2020 mais nous avons noué une collaboration avec Microsoft pour travailler sur un projet autour de l'épidémie", a-t-il détaillé.

    "Mi-avril nous avons donc commencé à travailler sur cette base de données. L'identification des données, leur qualification et leur validation en terme de fiabilité de l'information sont effectuées par les équipes projets et études de Kap Code et la création de la base données, puis l'intégration des données sont réalisées par Kap Code et Microsoft", a également fait savoir Adel Mebarki.

    "Il n'y a absolument aucun modèle économique et il n'y a pas eu d'investissements financiers de part et d'autres mais la mise à disposition de ressources humaines. L'ensemble du projet s'intègre à l'initiative solidaire pour la recherche", a-t-il souligné.

    La plateforme Epilogue et la nouvelle base de données lancée par Kap Code et Microsoft vont continuer à être alimentées après la crise sanitaire liée au Covid-19.

    "L'idée est de pérenniser la démarche et d'intégrer toujours plus de données en fonction des besoins des chercheurs, avec l'objectif d'avoir une sorte de boîte à outils en cas de deuxième vague ou de crise sanitaire similaire", a complété le directeur général adjoint de la start-up.

    Premiers résultats de l'étude "Confins"

    Outre la création de la plateforme Epilogue, Kap Code, Kappa Santé, le centre de recherche "Bordeaux population health" de l'Inserm et l'université de Bordeaux ont constitué début avril une e-cohorte de patients confinés pour évaluer l’impact des mesures de confinement sur la santé physique et mentale.

    L'étude "Confins" a livré ses premiers résultats le 4 juin dernier à partir des retours de 2.341 premiers participants ayant répondu avant le 11 mai 2020, date de la première étape de sortie du confinement sur le territoire national.

    Plusieurs inquiétudes sont soulevées avec la crise du Covid-19 et sont liées à la santé des participants et "surtout" à celle de leurs parents (52%), apprend-t-on dans l'étude.

    Les répondants ont également souligné à 71% avoir discuté "quotidiennement du coronavirus", dont 4% jusqu'à "dix fois par jour ou plus", pendant toute la durée du confinement.

    Autre sujet de santé, la consommation d'alcool des participants de l'e-cohorte a été passée au crible.

    Les résultats sont encourageants, puisqu’on constate davantage de personnes ayant diminué leur consommation sans sentiment de manque (38%) que de personnes ayant augmenté leur consommation (22%). Chez ces derniers, une difficulté à contrôler cette augmentation est présente pour 5% des participants.

    Plus marquant encore, 47% déclarent avoir diminué ou arrêté la consommation de 6 verres d’alcool en une seule occasion et sur un temps. "Ces chiffres illustrent l’importance du facteur social et sociétal dans la consommation d’alcool", ont noté les auteurs de l'étude.

    Concernant les difficultés psychologiques graves sont apparues suite au confinement: 10% des participants déclarent avoir eu des idées suicidaires au cours de 7 derniers jours, "dont 1,6% à de multiples reprises", a alerté l'équipe de Confins.

    "L'e-cohorte va se poursuivre et nos questions vont être réorientées sur l'impact général du Covid-19. L'idée est de continuer à suivre ces participants pendant au moins un an via un questionnaire mensuel et de nous pencher sur le ressenti des professionnels de santé et des étudiants en santé qui ont été plus impactés", a expliqué à TICpharma Juliette Olivier, cheffe de projet "e-cohorte Confins" au sein de Kap Code.

    Wassinia Zirar
    Wassinia.Zirar@apmnews.com

    À suivre

    Next French Healthcare: 13 start-up françaises de la santé partent à la conquête du marché nord-américain

    Acteurs

    Kap Code et Kappa Santé lancent une plateforme épidémiologique collaborative autour du Covid-19

    PARIS (TICpharma) - La start-up Kap Code et sa maison-mère, l'entreprise de recherche clinique sous contrat (CRO) Kappa Santé, ont lancé le 27 mars une plateforme collaborative regroupant toutes les informations sur le coronavirus présentes sur le web et vont "y ajouter l'analyse des données provenant des réseaux sociaux pour suivre l'évolution de l'épidémie et ses impacts", a expliqué à TICpharma le Dr Stéphane Schück, fondateur de Kappa Santé.

    0 594

    Acteurs

    Chiesi et IBM s'allient pour améliorer l'éducation thérapeutique et l'observance des patients

    BOIS-COLOMBES (Hauts-de-Seine) (TICpharma) - Le laboratoire pharmaceutique Chiesi et l'entreprise technologique IBM lancent "WeStart", un programme commun pour "industrialiser des innovations destinées à améliorer l'éducation thérapeutique et l'observance des patients", ont expliqué à TICpharma deux responsables du programme.

    0 1018

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    9 + 6 =