L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Politique

    Bercy annonce un plan de soutien aux entreprises technologiques

    PARIS (TICpharma) - Le ministre de l'économie et des finances, Bruno Le Maire, et le secrétaire d'Etat chargé du numérique, Cédric O, ont présenté un plan de soutien aux entreprises technologiques, dont celles du secteur de la santé, dans un dossier de presse diffusé le 5 juin par Bercy.

    Ce plan comprend 5 volets.

    Le premier est la création d'un fonds "French Tech souveraineté", "à vocation à la fois offensive et défensive", géré par Bpifrance et financé par le programme d'investissements d'avenir (PIA).

    "Une première enveloppe de 150 millions d’euros sera débloquée dès le mois de juin, pour couvrir les besoins immédiats liés à la crise. En fonction des besoins, le véhicule pourra être complété ensuite à partir de début 2021 pour atteindre plus de 500 millions d’euros", est-il indiqué dans le dossier de presse.

    Ce fonds "ciblera les entreprises ayant une activité sur le territoire national et développant des technologies souveraines d’avenir dont le risque associé à l’investissement est fort".

    Sont notamment cités les secteurs de la santé, de l'intelligence artificielle (IA) et de la cybersécurité.

    Le deuxième volet est une enveloppe "d'environ 500 millions d'euros pour passer la crise et continuer à innover", répartis de la manière suivante:

    • 80 millions d'euros pour le fonds "French Tech Bridge", qui vise Ă  apporter des financements aux start-up entre deux levĂ©es de fonds
    • 100 millions d'euros de prĂŞts "distribuĂ©s par Bpifrance Ă  des start-up prometteuses ayant conjoncturellement le statut d’entreprise en difficultĂ© et ne pouvant accĂ©der au prĂŞt garanti par l’Etat (PGE)"
    • 120 millions d'euros pour le fonds d'investissement PSIM (programme de soutien Ă  l’innovation majeure) de Bpifrance
    • 20 millions d'euros supplĂ©mentaires pour le concours d'innovation i-Nov
    • 15 millions d'euros pour "le lancement d'une nouvelle vague de challenges IA".

    Le troisième volet est doté de 200 millions d'euros pour "soutenir l'émergence d'un nouveau vivier de start-up", "dans la continuité du plan Deep Tech", est-il indiqué.

    Le quatrième volet est un "inventaire des verrous pour accélérer la numérisation de la société et de l'économie".

    L'évolution du cadre réglementaire de la télémédecine depuis le début de l'épidémie de Covid-19 est citée comme un exemple à suivre.

    "Afin de recenser les mesures à maintenir et les nouvelles dispositions à prendre pour accélérer le développement des usages numériques", une consultation des particuliers et des entreprises "sera lancée dans les prochains jours et durera jusqu’au 31 juillet" par le secrétariat d'Etat chargé du numérique.

    Le cinquième volet est consacré au "soutien au recrutement par des actions d'information".

    "Une plateforme de contenus en ligne présentant les métiers de la tech et une campagne de communication sur les opportunités d’emploi dans la French Tech" seront lancées "cet été", et "la moitié du French Tech Community Fund 2020 (1 million d'euros) financera des initiatives locales" sur ce même thème.

    LĂ©o Caravagna
    leo.caravagna@apmnews.com

    À suivre

    Cancer du poumon: accord au CEPS sur le remboursement de l'outil de télésurveillance Moovcare

    https://www.eventbrite.fr/e/billets-hdi-day-2020-120031939763

    Politique

    La mise en oeuvre de la base de données Eudamed reportée à mai 2022

    BRUXELLES (TICpharma) - La Commission européenne a annoncé le 30 octobre un report de deux ans, à mai 2022, du lancement de la nouvelle version de la base de données Eudamed qui centralisera des informations sur l'enregistrement, la vigilance et la surveillance des dispositifs médicaux (DM).

    0 855

    Politique

    Dispositifs médicaux: une plateforme de dépôt des dossiers auprès du CEPS effective en 2020

    PARIS (TICpharma) - Le Comité économique des produits de santé (CEPS) a révisé ses procédures afin notamment de préparer l'arrivée d'une plateforme de dépôt des dossiers relatifs aux dispositifs médicaux (DM) et aux prestations au 1er janvier 2020, a-t-on appris fin octobre auprès de Thibaut Zaccherini, son secrétaire général adjoint responsable de la section des DM.

    0 824

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    6 + 9 =