Une opération de maintenance est prévue vendredi 14 Aout 2020 entre 12h30 et 13h00. L'accès au site sera interrompu durant cette période. Nous vous remercions pour votre compréhension.

L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Solutions

    Recommandations de la FDA pour protéger les dispositifs médicaux des cyberattaques

    WASHINGTON (TICpharma) - La Food and Drug Administration (FDA) américaine a publié mardi 27 décembre 2016 des recommandations afin de protéger les dispositifs médicaux (DM) déjà commercialisés des cyberattaques.

    Le document, qui s'ajoute au précédent datant d'octobre 2014 sur la cybersécurité des DM en développement, est diffusé alors que l'un des principaux acteurs du secteur, St Jude (racheté par Abbott), est au centre d'une polémique sur la potentielle vulnérabilité aux cyberattaques de ses pacemakers et défibrillateurs (voir dépêche du 8 novembre 2016).

    Dans les "principes généraux" de ce document de 30 pages, la FDA indique qu'elle "reconnaît" que la question relève d'une "responsabilité partagée" entre tous les acteurs, du fabricant au patient. L'agence considère également que, ces risques évoluant "continuellement", il n'est pas possible de s'en tenir uniquement à la phase de développement du produit et que des mesures portant sur les produits commercialisés sont aussi nécessaires.

    Elle invite les entreprises à adopter une "approche structurée et systématique" en la matière.

    Plusieurs recommandations sont adressées aux fabricants pour anticiper les éventuelles failles, les évaluer, déterminer des processus de communication pour les faire émerger et utiliser des modèles pour sauvegarder la sécurité et les performances du DM. Il est aussi demandé d'évaluer les possibilités d'exploitation d'une attaque sur les dispositifs et les conséquences pour le patient afin, dans la mesure du possible, de prendre des actions correctives en amont.

    En termes de signalement, la FDA préconise d'adopter une politique "coordonnée" sur les pratiques de cybersécurité et d'adopter de façon "proactive" de bonnes pratiques de "cyber hygiène". L'objectif est notamment de travailler avec les chercheurs sur ce domaine et les autres parties prenantes. Dans cette optique, l'application des principes du National Institute of Standards and Technology (NIST) est fortement recommandée.

    L'une des membres de la FDA, Suzanne Schwartz, explique toutefois dans une note sur le blog de l'agence que ce n'est "vraisemblablement pas la fin de ce que la FDA devra faire pour assurer la cybersécurité" et que "plus de travail devra être fait" à l'avenir pour écarter ces menaces.

    Youness Bousenna

    À suivre

    Un rapport parlementaire préconise le remboursement des objets connectés contribuant à la prévention

    https://vph2020.sciencesconf.org

    Politique

    La FDA précise sa doctrine d'évaluation des outils numériques de santé

    SILVER SPRING (Maryland) (TICpharma) - La Food and Drug Administration (FDA) américaine a publié le 26 septembre des directives permettant de clarifier sa doctrine d'évaluation des outils numériques de santé, comme les logiciels d'aide à la décision, et d'encourager l'innovation du secteur.

    0 810

    Acteurs

    Identification unique des dispositifs médicaux: le défi du "data management"

    PARIS (TICpharma) - La mise en place d'une politique de gestion centralisée des données, ou "data management", constitue le principal obstacle à relever pour les fabricants de dispositifs médicaux (DM) en vue de l'entrée en vigueur en mai 2020 de l'identification unique des DM, a expliqué à TICpharma Valérie Marchand, responsable du secteur santé au sein de GS1, organisme autorisé par la Commission européenne à attribuer ces identifiants.

    0 920

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    9 + 1 =