L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Solutions

    Recommandations de la FDA pour protéger les dispositifs médicaux des cyberattaques

    WASHINGTON (TICpharma) - La Food and Drug Administration (FDA) américaine a publié mardi 27 décembre 2016 des recommandations afin de protéger les dispositifs médicaux (DM) déjà commercialisés des cyberattaques.

    Le document, qui s'ajoute au précédent datant d'octobre 2014 sur la cybersécurité des DM en développement, est diffusé alors que l'un des principaux acteurs du secteur, St Jude (racheté par Abbott), est au centre d'une polémique sur la potentielle vulnérabilité aux cyberattaques de ses pacemakers et défibrillateurs (voir dépêche du 8 novembre 2016).

    Dans les "principes généraux" de ce document de 30 pages, la FDA indique qu'elle "reconnaît" que la question relève d'une "responsabilité partagée" entre tous les acteurs, du fabricant au patient. L'agence considère également que, ces risques évoluant "continuellement", il n'est pas possible de s'en tenir uniquement à la phase de développement du produit et que des mesures portant sur les produits commercialisés sont aussi nécessaires.

    Elle invite les entreprises à adopter une "approche structurée et systématique" en la matière.

    Plusieurs recommandations sont adressées aux fabricants pour anticiper les éventuelles failles, les évaluer, déterminer des processus de communication pour les faire émerger et utiliser des modèles pour sauvegarder la sécurité et les performances du DM. Il est aussi demandé d'évaluer les possibilités d'exploitation d'une attaque sur les dispositifs et les conséquences pour le patient afin, dans la mesure du possible, de prendre des actions correctives en amont.

    En termes de signalement, la FDA préconise d'adopter une politique "coordonnée" sur les pratiques de cybersécurité et d'adopter de façon "proactive" de bonnes pratiques de "cyber hygiène". L'objectif est notamment de travailler avec les chercheurs sur ce domaine et les autres parties prenantes. Dans cette optique, l'application des principes du National Institute of Standards and Technology (NIST) est fortement recommandée.

    L'une des membres de la FDA, Suzanne Schwartz, explique toutefois dans une note sur le blog de l'agence que ce n'est "vraisemblablement pas la fin de ce que la FDA devra faire pour assurer la cybersécurité" et que "plus de travail devra être fait" à l'avenir pour écarter ces menaces.

    Youness Bousenna

    À suivre

    Un rapport parlementaire préconise le remboursement des objets connectés contribuant à la prévention

    Acteurs

    Embleema met la blockchain au service de la pharmacovigilance

    PARIS (TICpharma) - La start-up Embleema a annoncé le 10 octobre le lancement d'un consortium de blockchain en santé pour collecter les données en vie réelle des patients et assurer notamment une meilleure pharmacovigilance, un projet qui sera soutenu par une campagne de financement en crypto-monnaie.

    0 489

    Innovations

    Etats-Unis: feu vert à la mise sur le marché d'une application mobile pour la contraception

    WASHINGTON (TICpharma) - La Food and Drug Administration (FDA) américaine a annoncé le 10 août qu'elle avait accordé pour la première fois une autorisation de mise sur le marché (AMM) à une application mobile pouvant être utilisée comme méthode de contraception grâce à un algorithme traçant les cycles menstruels et les périodes de fertilité de la femme.

    0 324

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    5 + 3 =