Une opération de maintenance est prévue vendredi 3 décembre 2021 entre 13h15 et 13h45. L'accès au site sera interrompu durant cette période. Nous vous remercions pour votre compréhension.

L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Etudes

    Les applis mobiles visant le grand public peu fiables pour évaluer le risque de cancer cutané

    LONDRES (TICpharma) - Les applications mobiles destinées au grand public pour détecter les cancers cutanés et évaluer les lésions suspectes ne sont pas suffisamment fiables et la procédure réglementaire de marquage CE ne permet pas d'apporter une protection adéquate aux consommateurs, selon une étude britannique de revue de la littérature publiée le 10 février dans The British Medical Journal (BMJ).

    Les cancers cutanés figurent parmi les cancers les plus fréquents dans le monde et leur incidence augmente. Leur détection précoce, en particulier des mélanomes, favorise un meilleur pronostic. Plusieurs technologies existent pour aider les médecins généralistes et les dermatologues à réduire le délai au diagnostic et notamment des applications mobiles proposées au grand public, indiquent Karoline Freeman de l'université de Birmingham (Royaume-Uni) et ses collègues.

    Ces applis disponibles notamment sur smartphone proposent d'aider les particuliers à surveiller des lésions suspectes pour décider s'il faut ou non les faire examiner par un médecin. Un algorithme intégré dans l'appli peut analyser des photographies de ces lésions pour les classer en risque faible ou élevé de cancer et formuler des conseils.

    Les applis qui reposent sur ce type d'algorithme et ont des allégations médicales sont désormais considérées comme des dispositifs médicaux qui doivent obtenir le marquage CE des autorités. Deux ont été autorisées en Europe, SkinVision et SkinScan, cette dernière étant aussi disponible en Australie et en Nouvelle-Zélande, poursu

    Pour accéder à la suite de l’article, vous devez accepter les cookies de performance et de suivi. Ils nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
    Luu Ly Do Quang

    À suivre

    Covid-19: Sanofi s'allie Ă  Luminostics pour commercialiser un autotest sur smartphone d'ici fin 2020

    Etudes

    Un consortium mené par Owkin présente un outil d'IA pour prédire la gravité du Covid-19

    LONDRES, VILLEJUIF (Val-de-Marne) (TICpharma) - Un outil d’intelligence artificielle (IA) capable d’établir un score de gravité chez les malades atteints de Covid-19 dès le diagnostic s’est révélé plus performant que les 11 autres scores de gravité auxquels il a été comparé, selon une étude française publiée le 27 janvier dans Nature Communications.

    0 3442

    Etudes

    Une intelligence artificielle permet de détecter plus rapidement des cas critiques sur radio thoracique

    LONDRES (TICpharma) - Une équipe coréenne a développé un algorithme permettant de détecter 10 anomalies sur des radiographies du thorax, avec d'excellents résultats grâce à l'intelligence artificielle (IA), permettant aux radiologues d'améliorer leurs performances et de gagner 45 minutes dans le repérage des cas critiques, selon des données publiées dans l'European Respiratory Journal (ERJ).

    0 3532

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    1 + 1 =