Une opération de maintenance est prévue jeudi 29 juillet 2021 entre 13h15 et 13h45. L'accès au site sera interrompu durant cette période. Nous vous remercions pour votre compréhension.

L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Politique

    Publicité et vente en ligne de médicament: le droit européen ne s'oppose pas au droit national

    0 1039

    LUXEMBOURG (TICpharma) - L'avocat général de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) a estimé fin février, en réponse à une question préjudicielle de la cour d'appel de Paris, que les textes européens ne s'opposent pas à la réglementation d'un Etat membre interdisant la publicité pour les services de vente en ligne de médicaments fournis par une pharmacie établie dans un autre Etat de l'Union.

    Les conclusions de l'avocat général ne préjugent pas de l'arrêt définitif de la CJUE qui est attendu "avant l'été", a précisé début mars à TICpharma un porte-parole de la haute juridiction.

    La CJUE a été saisie en 2018 d'une question préjudicielle dans le cadre du litige opposant l'Union des groupements de pharmaciens d'officine (UDGPO) et l'Association française des pharmacies en ligne (Afpel) d'une part, et la société néerlandaise de vente en ligne de médicaments Shop Apotheke d'autre part, pour concurrence déloyale, rappelle-t-on.

    Il est reproché à la société néerlandaise d'avoir fait distribuer en France plus de 3 millions de tracts publicitaires pour mettre en avant son activité de vente en ligne.

    Après condamnation de la société par le tribunal de commerce de Paris en juillet 2017, puis procédure en appel, la cour d'appel de Paris s'est tournée vers la CJUE pour savoir si un Etat membre peut imposer aux pharmaciens ressortissants d'un autre Etat de l'Union des règles spécifiques concernant l'interdiction de solliciter la clientèle par des procédés et moyens considérés comme contraires à la dignité de la profes

    Pour accéder à la suite de l’article, vous devez accepter les cookies de performance et de suivi. Ils nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
    Raphael Moreaux
    raphael.moreaux@apmnews.com

    À suivre

    Coronavirus: une large coalition d'acteurs lance un appel Ă  projets innovants

    Politique

    Sérialisation: les industriels face au défi des codes agrégés

    PARIS (TICpharma) - Un an et demi après l'entrée en vigueur de la réforme européenne de sérialisation du médicament, les pharmacies à usage intérieur (PUI) des établissements de santé attendent toujours les codes agrégés, un chantier onéreux pour les industriels "qui peut encore durer deux ans", a indiqué le 8 septembre à TICpharma Philippe Gendre, chef de projet "sérialisation" au sein de France MVO.

    0 1245

    Politique

    Prolongation des certifications délivrées par la HAS aux logiciels d'aide à la prescription

    PARIS (TICpharma) - Un décret publié le 27 août au Journal officiel (JO) prolonge la validité des certifications délivrées par la Haute autorité de santé (HAS) aux logiciels d'aide à la prescription (LAP), "jusqu'à l'expiration d'un délai de quatre mois, à compter de la publication des nouveaux référentiels" et "au plus tard, jusqu'au 1er octobre 2021".

    0 1226

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    4 + 8 =