L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Cancer du poumon: partenariat entre BMS France et Sivan pour déployer le logiciel de télésurveillance Moovcare

    PARIS (TICpharma) - Bristol-Myers Squibb (BMS) France et la société Sivan ont annoncé le 16 mars un partenariat exclusif de "support au déploiement" du logiciel de télésurveillance Moovcare auprès des hôpitaux et professionnels de santé impliqués dans la prise en charge du cancer du poumon en France.

    Le logiciel Moovcare poumon, conçu par Sivan, pourrait être le premier outil de télésurveillance remboursé dans le droit commun en France, rappelle-t-on. En avril 2019, le dispositif médical de classe I marqué CE a obtenu un avis favorable à son remboursement de la Commission nationale d'évaluation des dispositifs médicaux et des technologies de santé (Cnedimts) de la Haute autorité de santé (HAS).

    La Cnedimts s'est notamment appuyée sur l'essai comparatif de phase III piloté par le concepteur de l'outil, Fabrice Denis de l'Institut interrégional de cancérologie Jean-Bernard du Mans, présenté au congrès de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO) en 2016 pour évaluer la solution.

    "Le remboursement est toujours en négociation avec le Comité économique des produits de santé (CEPS) pour déterminer un prix viable et qui nous convienne", a indiqué à TICpharma Ayala Bliah, directrice générale adjointe de Sivan. "La solution est aujourd'hui gratuitement mise à disposition des hôpitaux et des patients", a-t-elle précisé.

    Dans le cadre du partenariat exclusif d'un an noué avec BMS France, la filiale française du groupe américain s'engage à "faire connaître Moovcare auprès de tous les hôpitaux et les professionnels de santé concernés par la prise en charge de patients atteints de cancer du poumon", a expliqué à TICpharma Dana Vigier, directrice exécutive "oncologie" de BMS France.

    "Nous sommes partis du principe qu'il existe aujourd'hui une solution, non médicamenteuse, qui prolonge la vie des patients atteints d'un cancer du poumon, elle a prouvé sa robustesse et son efficacité scientifiquement et nous avons souhaité apporter notre expertise en immuno-oncologie pour aider Sivan à la déployer. Notre idée est de permettre qu'à terme, le cancer du poumon soit une maladie chronique", a-t-elle expliqué.

    Pour cela, BMS va mobiliser ses collaborateurs de terrain qui seront chargés de présenter la solution de Sivan aux professionnels de santé et hôpitaux partout en France et les mettre en relation avec la société, si ceux-ci souhaitent utiliser le logiciel Moovcare pour télésurveiller leurs patients malades.

    "BMS France ne peut pas, réglementairement, distribuer Moovcare, ni organiser sa mise en place. Si un hôpital est intéressé, ils nous mettent en contact avec eux et nous nous chargeons de la formation à l'outil et son installation", a précisé Ayala Bliah à TICpharma.

    Efficacité des solutions thérapeutiques digitales en oncologie

    Moovcare est une application de reporting adaptée au suivi post-chirurgical, post-chimiothérapie d'induction, aux patients qui sont sous traitement par chimiothérapie de maintenance ou immunothérapie, rappelle-t-on.

    Concrètement, chaque semaine, le logiciel envoie un mail au patient l'invitant à répondre à un questionnaire (sur mobile, ordinateur ou tablette) de 12 items. Un algorithme analyse ensuite les réponses en prenant en compte les réponses des précédentes semaines et, si un risque de récidive ou de complications est détecté, une alerte est transmise au médecin spécialiste référent.

    La solution favorise ainsi une détection précoce des rechutes et permet au médecin de réagir plus rapidement et d'adapter la prise en charge à l'évolution clinique du patient en temps réel. Elle a montré un allongement de la survie globale de 7 mois des patients bénéficiant de la solution.

    "Nous assistons à une révolution digitale, BMS est pionnier en immunothérapie dont il a fait le pari extraordinaire dès 2011 et c'est dans cette optique que nous avons choisi de nous associer avec Sivan pour prolonger la vie des patients atteints de cancer du poumon", a expliqué Dana Vigier.

    "En France, ce partenariat est immĂ©diat pour permettre que chaque patient puisse en bĂ©nĂ©ficier. Notre maison-mère, BMS Etats-Unis, a rĂ©cemment annoncĂ© un partenariat avec l'entreprise Voluntis  pour crĂ©er des solutions thĂ©rapeutiques digitales pour les patients atteints d'autres cancers", a-t-elle fait valoir.

    "Nous voyons aujourd'hui, avec la crise du Covid-19, l'intérêt d'une application comme Moovcare pour les patients atteints du cancer du poumon qui ne peuvent plus se déplacer dans les hôpitaux", a souligné Ayala Bliah.

    Un regard sur l'actualité partagé par Dana Viguier qui insiste sur "le canal" offert par la solution logicielle pour "permettre aux malades et leurs médecins de garder le contact et de trier les informations nécessitant ou non un déplacement à l'hôpital".

    Actuellement, "une centaine de patients" utilisent l'application Moovcare, a dénombré la directrice générale adjointe de Sivan, qui espère "6.000 patients utilisateurs dans les trois ans".

    En attendant, Sivan "mène plusieurs études pour élargir Moovcare à d'autres cancers, avec l'Institut Curie notamment et aux Etats-Unis, où elle a ouvert un bureau" et se prépare à "bientôt s'étendre commercialement en Allemagne, prioritairement" mais aussi aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, a confié à TICpharma Ayala Bliah.

    Wassinia Zirar
    Wassinia.Zirar@apmnews.com

    À suivre

    Le centre de médecine de précision Prism mise sur l'IA pour modéliser les cancers et personnaliser les thérapies

    https://vph2020.sciencesconf.org

    Acteurs

    Cancer du poumon: partenariat entre Unicancer et BMS sur l'analyse de données de vie réelle

    PARIS (TICpharma) - Unicancer et Bristol-Myers Squibb (BMS) ont annoncé le 19 mai dans un communiqué conjoint la signature d'un partenariat scientifique afin de mieux comprendre la prise en charge de patients atteints d'un cancer du poumon à partir de leurs plateformes respectives de données en vie réelle épidémio-stratégie médico-économique (ESME) "cancer broncho-pulmonaire" et I-O Optimise.

    0 646

    Acteurs

    Alliance digitale contre le Covid-19: comment la healthtech se met en rang pour combattre la crise sanitaire

    PARIS (TICpharma) - Créée mi-mars sous l’impulsion du Dr Fabrice Denis, oncologue-radiothérapeute au Mans et concepteur d'applications de pré-diagnostic médical, l'Alliance digitale contre le Covid-19 réunit aujourd'hui un large consortium d'acteurs privés "qui joignent leurs efforts pour concevoir des outils visant à lutter contre la crise épidémique", ont expliqué à TICpharma plusieurs membres de l'initiative.

    0 828

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    1 + 9 =