L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Politique

    Plan deeptech: 380 millions € investis par Bpifrance pour faire émerger des start-up issues de la recherche scientifique

    PARIS (TICpharma) - Un an après le lancement du "Plan deeptech", destiné à faire émerger des start-up issues de la recherche scientifique, la banque publique d'investissement Bpifrance a annoncé avoir déjà investi 380 millions d’euros.

    Dans le détail, 140 millions d'euros ont été directement injectés dans plusieurs projets de deeptech par les fonds innovation de Bpifrance et 240 millions d'euros ont été investis via son activité de fonds de fonds par 12 fonds d'investissements.

    Lancé en janvier 2019, le "Plan deeptech" propose un financement et un accompagnement de Bpifrance avec pour objectif de doubler le nombre de start-up issues de la recherche à l’horizon 2023.

    Pour atteindre l’objectif de 400 créations de start-up deeptech chaque année et positionner ainsi la France parmi les leaders mondiaux de l’innovation technologique, 2,5 milliards d’euros de dotations de l’Etat seront déployés par Bpifrance d’ici 2023.

    Actuellement, la deeptech représente 10% des start-up françaises, soit 1.500 jeunes pousses dont "les deux tiers sont situées hors Ile-de-France".

    Pour la première année du plan:

    • plus de 250 start-up deeptech ont déjà été bénéficiaires de 85 millions d'euros de financement (bourses, aides individuelles, prêts) allant de "90.000 euros à 2 millions d'euros" selon les dossiers
    • Bpifrance a mobilisé 1 milliard d'euros "dans les fonds d’investissement pour accélérer les start-up deeptech (140 millions d'euros ont déjà été investis dans 50 start-up)
    • des sessions de formation et de sensibilisation de l’écosystème ont réuni 10.000 participants aux 13 étapes du "deeptech tour" sur les campus universitaires
    • 29 jeunes docteurs ont été désignés lauréats de la première édition du "Concours I-PhD" lancé par le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation pour "soutenir les vocations entrepreneuriales des jeunes docteurs"
    • deux partenariats stratégiques ont été noués entre Bpifrance et l’Agence nationale de la recherche (ANR) et l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria).

    "Alors même que les start-up de la deeptech ne représentent encore que 10% du nombre de start-up françaises, elles ont levé 1,5 milliard d’euros, soit 30% du montant total des levées de fonds réalisées par les start-up françaises en 2019, en forte croissance", a souligné Paul-François Fournier, directeur exécutif innovation de Bpifrance.

    Bpifrance a également pris en charge le pilotage du programme national des sociétés d'accélération du transfert de technologies (Satt) afin de les accompagner dans le transfert de technologies et stimuler l’émergence des projets deeptech.

    Pour rappel, une Satt est une société par actions simplifiée (SAS) spécialisée dans la valorisation des connaissances en matière de recherche et d'innovation et créée par diverses structures publiques de recherche et des entreprises privées pour créer des ponts entre les mondes de la recherche scientifique et académique et l'entreprenariat.

    "Depuis leur création en 2013, les 13 Satt ont donné naissance à 482 start-up, dont 112 sur la seule année 2019 (soit 23% du total)", s'est félicitée la banque publique d'investissements dans un communiqué de presse.

    100 millions d'euros mobilisés en 2020

    Sur le volet financement, Bpifrance mobilisera 100 millions d’euros sur l’année via son réseau pour l’émergence et le développement des start-up deeptech et "continuera à investir tant directement qu’indirectement", a-t-il été précisé.

    Bpifrance a coordonné un livre blanc de propositions et de solutions édictées par les fonds d'investissement pour favoriser la hausse des montants déployés en France. Il doit paraître dans les prochains jours.

    Par ailleurs, puisque 75% des 1.500 start-up deeptech françaises se situent hors d'Ile-de-France, le plan deeptech va se déployer dans les régions "en lien avec les conseils régionaux", a également fait savoir la banque publique d'investissement.

    Au niveau national, Bpifrance a annoncé de nouveaux partenariats avec des organismes nationaux de recherche (ONR) et l’institut Curie, apprend-t-on sans plus de détails.

    Enfin, pour "renforcer et faire monter en puissance l’écosystème de la deeptech", des outils digitaux visant à un meilleur partage de l’information, seront mis en place, telle qu’une plateforme de partage des bonnes pratiques dédiée au process de transfert de technologies et de partage d’informations issues de l’observatoire de la deeptech.

    Wassinia Zirar
    Wassinia.Zirar@apmnews.com

    À suivre

    Epigene Labs mise sur l’intelligence "augmentée" pour analyser les données génomiques en oncologie

    Acteurs

    Next French Healthcare: 13 start-up françaises de la santé partent à la conquête du marché nord-américain

    PARIS (TICpharma) - L'édition 2020 du programme Next French Healthcare porté par Business France et Bpifrance a sélectionné 13 start-up françaises de la santé numérique qui vont "s'immerger en Amérique du Nord et rencontrer des partenaires potentiels et des investisseurs", ont annoncé les organisateurs du programme le 12 juin dans un communiqué.

    0 364

    Acteurs

    Neuf start-up de la deeptech en santé s'envolent pour les Etats-Unis

    PARIS (TICpharma) - Neuf start-up spécialisées dans la deeptech en santé ont été retenues pour participer à l’édition 2020 du programme "Deeptech North America-Netva", porté par le ministère de l’Europe et des affaires étrangères et ayant pour but de les aider à se développer aux Etats-Unis, a annoncé Bpifrance le 28 mai, dans un communiqué.

    0 471

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    8 + 4 =