L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    La Fondation Roche et la Croix-Rouge lancent le programme "Impact data"

    MONTROUGE (TICpharma) - La Fondation Roche et l’accélérateur de la Croix-Rouge française, "21", ont lancé le 28 février le programme d’accompagnement "Impact Data", qui accompagnera deux start-up proposant des applications capables de répondre aux besoins de la Croix-Rouge française grâce à l'utilisation de données de santé.

    Destiné à "renforcer l’autonomie des personnes accompagnées par la Croix-Rouge française", ce programme a pour ambition de mettre l’analyse des données de santé au service de la réduction des inégalités.

    "La question de la gestion de la donnée est au cœur de la stratégie d'innovation de la Croix-Rouge, nous travaillons dessus depuis plusieurs années", a expliqué Jean-Christophe Combe, directeur général de l'ONG.

    "La taille de la structure, ses 60.000 bénévoles, 10.000 salariés et son terrain de travail et de collecte de la donnée sont exceptionnels. C'est la raison pour laquelle nous avons souhaité mutualiser nos savoir-faire avec la Fondation Roche et mettre ces données au service de l'intérêt général", a-t-il ajouté.

    Les start-up Arkhn, qui standardise les données collectées par les établissements de santé et Jalgos, spécialisée dans les outils d'algorithmiques pour exploiter les données, vont intégrer la première édition du programme.

    L'appel à projets avait été lancé le 16 décembre dernier et a suscité l'intérêt de 35 start-up candidates.

    Arkhn et Jalgos bénéficieront d'un financement de 50.000 euros chacune pour leurs développements et d'un accompagnement d’un an "sur le terrain", avec des professionnels de la Croix-Rouge et de la Fondation Roche.

    "Chaque projet testera des applicatifs sur un ou plusieurs établissements et améliorera son dispositif grâce aux retours des acteurs de terrain", ont souligné les deux partenaires.

    Le bon usage de la donnée

    A l'occasion du lancement de ce programme, Frédéric Chassagnol, directeur "accès au marché et valorisation" du laboratoire Roche a insisté sur l'importance de la donnée pour le secteur social et médico-social.

    "L'essentiel est de mettre la donnée au service du bien commun et d'être exemplaire dans l'utilisation qui en est faite pour préserver un climat de confiance", a-t-il noté.

    Un point de vue partagé par l'ancienne secrétaire d'Etat chargée du numérique, Axelle Lemaire, également invitée à débattre sur l'importance des données pour améliorer la prise en charge et les soins de santé.

    "La data est une promesse extraordinaire pour la santé de demain, notamment sur les temps de développement clinique", a-t-elle déclaré.

    "Aujourd'hui, dans le médico-social et le social, malheureusement, la data est utilisée pour faire la chasse aux fraudeurs ou dans le cadre de mécanismes d'optimisation des aides sociales... la data peut être très utile et efficace mais finalement tout dépend de l'usage qu'on en fait", a-t-elle observé.

    Porteuse sous le précédent quinquennat de la Loi pour une République numérique publiée en 2016, Axelle Lemaire a rappelé l'importance de "donner de bons gages sur l'utilisation des données de santé et d'éviter tout risque de ré-identification" pour instaurer un cadre de confiance et démontrer l'intérêt de partager ses données de santé.

    "Les champs du social et du médico-social reposent sur l'humain et l'accompagnement. Ce sont les derniers secteurs dans lesquels l'humain peut être remplacé par les robots, il faut faire confiance à la data", a-t-elle rassuré.

    Jean-Christophe Combe a également insisté sur la préservation du contact humain malgré la volonté générale de faire émerger les nouvelles technologies dans le social et le médico-social.

    "Pour nous, l'enjeu, est de replacer l'humain au cœur du dispositif d'accompagnement social et de faire faire -justement- par la machine les tâches les moins importantes", a-t-il souligné.

    "L'essentiel est de mettre la donnée au service du bien commun et d'être exemplaire dans l'utilisation qui en est faite", a conclu le directeur général de la Croix-Rouge française.

    Wassinia Zirar
    Wassinia.Zirar@apmnews.com

    À suivre

    Le Health Data Hub précise les responsabilités des producteurs et utilisateurs de données

    Acteurs

    L'industrie confrontée à des "freins culturels" sur le partage des données de santé

    PARIS (TICpharma) - S'il est admis que les données de santé sont indispensables au bon fonctionnement du système de santé, encore faut-il convaincre leurs producteurs de les partager. Réunis par la Fondation Roche, industriels, acteurs publics et associations de patients ont plaidé pour la "confiance" comme vecteur de partage des données de santé.

    0 589

    Acteurs

    Au bord de la faillite, Cellnovo cesse la commercialisation de sa micro-pompe à insuline connectée

    PARIS (TICpharma) - La medtech française Cellnovo, en grande difficulté financière, a décidé de cesser ses activités de production ainsi que la commercialisation de sa micro-pompe à insuline connectée, a-t-elle annoncé le 28 mars dans un communiqué.

    0 1041

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    9 + 2 =