L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Etudes

    TDAH: résultats prometteurs d'une intervention numérique à l'aide d'un jeu vidéo

    0 1276

    LONDRES (TICpharma) - Une intervention numérique réalisée à l'aide d'un jeu vidéo, conçu pour cibler l'attention et le contrôle cognitif des patients, semble améliorer ces deux paramètres chez des enfants atteints d'un trouble de déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), selon une étude américaine parue dans The Lancet.

    Les principaux traitements du TDAH se composent d'interventions pharmacologiques et de thérapies cognitivocomportementales (TCC). Si les médicaments ont prouvé leur efficacité à court terme, l'abus ou le mésusage de certaines substances constituent une limite à ce traitement. Concernant les TCC, un manque de spécialistes et une prise en charge financière insuffisante sont rapportés. Dans ce contexte, les nouvelles thérapies numériques constituent une alternative intéressante.

    AKL-T01 est un traitement numérique en cours d'étude conçu pour cibler l’attention et le contrôle cognitif des patients par le biais d'un jeu. Ce jeu vidéo -auquel les patients doivent participer 25 minutes par jour 5 jours par semaine pendant 4 semaines- nécessite de la part du joueur de s'adapter en temps réel à différentes situations; il doit aussi gérer plusieurs tâches de manière concomitante.

    Scott Kollins du Duke University Medical Center à Durham (Caroline du Nord) et ses collègues ont évalué l'intérêt d'AKL-T01 pour améliorer la capacité d'attention d'enfants atteints de TDAH.

    STARS-ADHD (The Software Treatment for Actively Reducing Severity of ADHD) est un essai randomisé, contrôlé, en double aveugle et en groupes parallèles, d'enfants âgés de 8 à 12 ans et présentant un TDAH confirmé selon les critères du DSM-5 et sur le Mini International Neuropsychiatric Interview for Children and Adolescents Kid Screen.

    Au total, 348 patients ont été randomisés entre le jeu AKL-T01 ou une autre intervention numérique servant de contrôle (la composition de mots sur la base de lettres proposées). Trois jours avant le début de l'intervention, les patients arrêtaient leur traitement médicamenteux, pour ne le reprendre qu'après la fin de l'étude.

    Dans le groupe intervention, l'observance des patients atteignait 83 % des sessions attendues jouées, contre 96% pour le groupe contrôle.

    L'augmentation moyenne du score TOVA (Test of Variables of Attention) API (Attention Performance Index) par rapport au début de l'intervention était de 0,93 dans le groupe AKL-T01 alors qu'il n'y avait pas d'évolution significative dans le groupe contrôle, une différence significative.

    Certaines mesures associées à l'attention comme le temps de réaction étaient aussi significativement améliorées dans le groupe intervention par rapport au groupe contrôle.

    Toutefois, parmi les critères secondaires, incluant les évaluations des parents et des médecins des symptômes du TDAH et la détérioration fonctionnelle, les résultats entre le début et la fin de l'intervention n'étaient pas différents du groupe contrôle.

    Les effets indésirables liés au traitement étaient modestes et comprenaient la frustration (3%) et les maux de tête (2%).

    Pour les auteurs, cette étude fournit la preuve qu'AKL-T01 pourrait être employé pour améliorer l’inattention des enfants atteints d'un TDAH, tout en présentant un minimum d'événements défavorables.

    "Ces résultats confirment que la thérapie digitale est une intervention sûre et facile d'accès [...]. Plus d'études sont nécessaires pour évaluer l'impact de différentes programmations et durées d'implication des enfants dans les sessions thérapeutiques afin d'optimiser les bénéfices sur le long terme", a expliqué le Dr Elena Canadas du Akili Interactive Labs aux Etats-Unis, co-auteur de cette étude.

    Dans un éditorial, Ferran Catala-Lopez de l'Ecole nationale de santé publique de Madrid et Brian Hutton de l'Université de Valence (Espagne) estiment que des études devraient s'attacher à trouver des alternatives digitales intéressantes pour tous les patients atteint de TDAH avant de s'intéresser aux différents aspects du trouble. Ils ajoutent que les bénéfices à long terme devront être étudiés dans des études futures.

    (The Lancet, publication en ligne le 24 février)

    Violaine Colmet Daage

    À suivre

    Voluntis annonce un partenariat en oncologie avec BMS et "réoriente" son activité diabète

    https://vph2020.sciencesconf.org

    Etudes

    L'intelligence artificielle capable de détecter des signes imperceptibles d'une fibrillation atriale

    LONDRES (TICpharma) - Un algorithme d'intelligence artificielle (IA) a réussi à détecter la signature d'une fibrillation atriale intermittente en l'absence des signaux classiques sur l'électrocardiogramme (ECG), selon une étude américaine publiée en août par The Lancet.

    0 844

    Etudes

    Les outils d'Apple pourraient s'avérer utiles pour détecter la maladie d'Alzheimer débutante

    INDIANAPOLIS (TICpharma) - Les données collectées par l'iPhone, la montre connectée Apple Watch, l'iPad et l'outil de suivi du sommeil Beddit sleep monitor d'Apple pourraient permettre de différencier les cas de troubles cognitifs légers (MCI) des formes débutantes de la maladie d'Alzheimer, selon les résultats exploratoires d'une étude présentés le 8 août.

    0 1044

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    3 + 6 =